Triple test: identification des malformations fœtales

Qui te naîtra? Fille ou garçon?
Faites-vous tout ce qu'il faut pour que la grossesse se déroule sans complications??

Chaque femme enceinte s'inquiète pour la santé de son bébé. Est-il possible de savoir dès les premiers stades de la grossesse si tout est en ordre? La médecine moderne répond positivement à cette question. Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic à la disposition des obstétriciens-gynécologues et généticiens qui permettent de juger avec une forte probabilité de la présence de malformations lorsque l'enfant est dans l'utérus. Les améliorations de la technologie des ultrasons et des diagnostics de laboratoire augmentent les chances de précision. Et ces dernières années, le soi-disant triple test a été de plus en plus utilisé..

Cette méthode implique l'étude des marqueurs des malformations et de la pathologie génétique du fœtus: alpha-foetoprotéine (AFP), gonadotrophine chorionique humaine (hCG) et estriol (E3).

Recherche "Trois baleines"

L'AFP est le principal composant de la partie liquide du sang (sérum) du fœtus en développement. Cette protéine est produite par le sac vitellin et le foie du fœtus, pénètre dans le liquide amniotique avec son urine, pénètre dans le sang de la mère par le placenta et est absorbée par les membranes. En examinant le sang de la veine de la mère, on peut juger de la quantité d'alpha-foetoprotéine produite et excrétée par le fœtus. L'AFP se trouve dans le sang de la mère de la 5e à la 6e semaine de grossesse. La quantité d'AFP dans le sang de la mère change avec une libération plus massive de ce composant. Ainsi, si une partie du tube neural n'est pas obstruée, une plus grande quantité de sérum du bébé est versée dans la cavité amniotique et pénètre dans le sang de la mère..

L'augmentation de la teneur en AFP est déterminée dans le sang maternel:

* en cas d'anomalies de la prolifération du tube neural - hernie de la moelle épinière ou du cerveau,
* avec des défauts dans la prolifération de la paroi abdominale antérieure, lorsque ses muscles et sa peau ne recouvrent pas les organes internes, et que les intestins et autres organes sont fermés avec une fine pellicule du cordon ombilical étiré (gastroschisis);
* avec des anomalies rénales;
* lorsque le duodénum est infecté.

Il faut dire qu'une augmentation de la quantité d'AFP d'un facteur 2,5 ou plus par rapport à la moyenne pour un âge gestationnel donné est significative pour le diagnostic. Ainsi, par exemple, avec l'anencéphalie (pas de cerveau), le niveau d'AFP augmente environ 7 fois.

Mais un changement du taux d'AFP n'indique pas nécessairement une pathologie fœtale. Elle peut également être observée dans des conditions telles que la menace d'interruption de grossesse en cas d'insuffisance fœtoplacentaire, lorsque le flux sanguin entre le placenta et le fœtus est perturbé, ainsi que dans les grossesses multiples, au cours desquelles cette protéine est produite par plusieurs fœtus..

Dans 30% des cas d'anomalies chromosomiques, lorsque le fœtus a des chromosomes supplémentaires dans une paire ou dans une autre, ce qui conduit à la formation de multiples malformations (syndromes de Down, Edwards, Shereshevsky-Turner), le taux d'AFP est réduit.

HCG est une protéine produite par les cellules chorioniques (le chorion fait partie de l'embryon à partir duquel le placenta est formé plus tard). Cette protéine est détectée dans le corps d'une femme de 10 à 12 jours après la fécondation. C'est sa présence qui permet de confirmer le début de la grossesse à l'aide d'un test à domicile. La réaction qui se produit sur la bandelette réactive est qualitative, c'est-à-dire qu'elle indique la présence ou l'absence d'hCG. La détermination quantitative de l'hCG permet de juger du déroulement de la grossesse: par exemple, avec une grossesse extra-utérine ou non développée, le taux d'augmentation de l'hCG ne correspond pas à la norme. Au début du deuxième trimestre, le taux de gonadotrophine chorionique est utilisé comme l'un des signes diagnostiques des malformations et de la pathologie chromosomique du fœtus.

Le niveau d'hCG dans le sang d'une femme enceinte atteinte du syndrome de Down augmente généralement, et avec le syndrome d'Edwards (une maladie caractérisée par de multiples malformations des organes internes et un retard mental - diminue.

E3. La production d'estriol commence dans le foie fœtal et se termine dans le placenta. Ainsi, tant le fœtus que le placenta sont impliqués dans la «production» de cette substance. Par la concentration d'E3 dans le sérum d'une femme enceinte, on peut juger de l'état du fœtus. Normalement, les niveaux d'estriol augmentent pendant la grossesse..
Quand, à qui et comment le test est effectué

Le triple test est réalisé entre 15 et 20 semaines de gestation. À l'heure actuelle, les indicateurs de marqueurs de la pathologie génétique sont les plus standardisés, c'est-à-dire qu'ils sont les mêmes pour toutes les femmes dont la grossesse se déroule normalement. Dans de nombreuses institutions médicales, l'AFP et l'hCG sont testées (double test) ou uniquement l'AFP. Je voudrais souligner que dans l'étude de l'un des composants du triple test, la signification diagnostique de l'étude diminue, car un écart par rapport à la norme d'un seul des indicateurs ne peut pas indiquer de manière fiable une pathologie fœtale. En général, la valeur diagnostique du triple test est jusqu'à 90% pour la détection des malformations du système nerveux, 60-70% pour la détection des maladies chromosomiques.

Actuellement, l'examen des marqueurs de la pathologie génétique est obligatoire pour toutes les femmes enceintes, mais, malheureusement, l'équipement des institutions médicales publiques ordinaires (cliniques prénatales) ne permet dans la plupart des cas que l'examen d'un ou deux composants du triple test. Si des anomalies sont détectées, le patient est référé à un généticien pour un examen plus approfondi.

Il existe un groupe de femmes enceintes à qui une consultation de généticien est prescrite quels que soient les résultats du test: il s'agit du groupe dit à risque, dans lequel la probabilité d'avoir des enfants avec des malformations congénitales et des anomalies chromosomiques est plus élevée que dans la population générale.

Les facteurs de risque comprennent:

* âge de la femme de plus de 35 ans,
* cas de portage familial de maladies chromosomiques,
* la naissance d'enfants précédents ayant une déficience intellectuelle,
* exposition aux radiations de l'un des conjoints,
* prendre des cytostatiques ou des antiépileptiques,
* fausse couche habituelle,
* détermination des signes de pathologie fœtale par échographie.

Si des écarts sont détectés, l'analyse doit être répétée; si en même temps les indicateurs maintiennent une tendance à la baisse ou à l'augmentation, des recherches complémentaires sont menées. Il est préférable de réussir le test au début de la période spécifiée, c'est-à-dire à 15-16 semaines, afin de pouvoir, si nécessaire, répéter l'examen et confirmer ou infirmer certaines hypothèses.

Une préoccupation particulière est causée par une diminution de l'AFP en combinaison avec une augmentation persistante des taux d'hCG. Cette combinaison permet de soupçonner que l'enfant est atteint du syndrome de Down. Mais seulement dans 60% des cas, les femmes porteuses d'un fœtus atteint du syndrome de Down ont des indicateurs pathologiques du triple test; dans 40% des cas, les paramètres de laboratoire sont absents.

Il faut souligner que l'étude des marqueurs de la pathologie génétique est un dépistage, c'est-à-dire qu'elle est réalisée pour toutes les femmes enceintes afin d'identifier un groupe à risque (en d'autres termes, vous ne pouvez même pas soupçonner que cette analyse vous a été prise dans le cadre d'un examen général de grossesse).

Les patients du groupe à risque subissent un diagnostic plus détaillé des malformations fœtales, de la pathologie chromosomique: dans le cadre du conseil médical et génétique, ils se voient prescrire un examen échographique supplémentaire, des méthodes de diagnostic invasives (avec pénétration dans la cavité amniotique) sont proposées. Le moyen le plus fiable de poser un diagnostic est d'étudier l'ensemble chromosomique des cellules fœtales. Pour obtenir des cellules fœtales, la paroi abdominale antérieure est percée d'une fine aiguille, le liquide amniotique est prélevé, qui contient des cellules fœtales (amniocentèse) ou du sang de cordon ombilical fœtal (cordocentèse). Lors de la réalisation de méthodes de diagnostic invasives, le risque de perte fœtale est considérablement augmenté; de plus, comme pour toute intervention chirurgicale, il existe un risque d'infection. Par conséquent, les techniques invasives sont contre-indiquées en cas de menace d'interruption de grossesse et dans les maladies infectieuses aiguës..

Compte tenu du délai dans lequel il est habituel d'effectuer un triple test, la question se pose parfois de l'opportunité de cette analyse, car les conditions d'un avortement médicamenteux sont limitées à la 12e semaine. À cet égard, il convient de rappeler que toute femme qui porte un bébé sous son cœur, à un stade ou à un autre de la grossesse, doute de l'utilité de l'enfant à naître. Le triple test vous aidera à dissiper les pensées désagréables, et si des changements dans les marqueurs de la pathologie génétique du fœtus sont détectés, des examens supplémentaires auront lieu à temps. Si des hypothèses désagréables sont confirmées, il sera possible d'interrompre la grossesse ou, au moins, de se préparer au fait qu'immédiatement après la naissance de l'enfant, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger les malformations détectées. Dans le même temps, rappelez-vous que le médecin a le droit de proposer l'une ou l'autre option de gestion de la grossesse et que la décision finale dans tous les cas est prise par la famille..

Auteur: Elena Kulyn, obstétricienne-gynécologue, médecin de la catégorie la plus élevée, centre de traitement "Euromed"

Test AFP et triple non emballé

Je l'ai fait, seulement sans échographie et à 9 semaines. HCG est légèrement augmenté, l'alpha-foetoprotéine est normale Le médecin a déclaré qu'il s'agissait d'une légère augmentation et ne devrait pas être pris en compte. Alors je pense: s'il y avait une pathologie, alors elle serait déjà visible à 17 semaines et même sur une échographie tridimensionnelle?

Marin, non, je ne me souviens pas déjà. Je me souviens seulement que le résultat était simplement mis à l'échelle, dépassait la norme! Des hystériques et un utérus tonique - nous avons tous traversé aussi. J'ai ensuite réessayé cette analyse et Uzi l'a refaite.
Vous devez dire à l'échographie ce qui vous inquiète exactement, s'ils soupçonnent Down, ils regardent la taille de la zone du col du fœtus.

Voici les règles pour effectuer cette analyse:
Un test sanguin pour AFP, hCG, PAPP-A est effectué dans l'intervalle 10-14 (de préférence 12-14 semaines) ou entre 16 et 20 semaines (la période est calculée à partir du premier jour de la dernière menstruation). Rappelles toi!
À d'autres stades de la grossesse, les résultats de l'analyse sont difficiles à interpréter et perd donc du contenu informatif.
Pour obtenir le maximum d'informations à partir de cette analyse, les valeurs absolues des marqueurs biochimiques doivent être analysées à l'aide d'un programme informatique spécial. À la suite de ce traitement, le risque individuel d'avoir un enfant atteint du syndrome de Down est calculé..
Au Centre de diagnostic prénatal, l'analyse est effectuée par le personnel du laboratoire de diagnostic prénatal du Centre scientifique d'État de Moscou de l'Académie russe des sciences médicales, en tenant compte de toutes les exigences internationales.
N'oubliez pas que des niveaux anormaux de marqueurs biochimiques ne signifient pas que le fœtus est malade! Ce n'est qu'une raison pour un examen plus approfondi et une solution du problème de l'examen prénatal des chromosomes fœtaux.

Marin, notez les anticorps que vous avez donnés et par quelle méthode avez-vous pris le complexe TORCH: PCR ou sang veineux?

Il y avait un problème similaire. HCG à la frontière supérieure, AFP à la partie inférieure, l'œstriol est abaissé. À 18 semaines. Je suis allé voir Demidov pour une échographie - il est un expert en pathologies fœtales. Ce que j'ai appris. L'espace du col n'est plus examiné à ces dates - il est informatif jusqu'à 12 semaines. Doit être inférieur à 2. Ce qui est regardé. L'os nasal (en Downs est raccourci) Coeur (il y a un marqueur à 22 semaines - un point blanc visuel, le cordon ombilical (3 vaisseaux) Il y a plus de 20 marqueurs au total. Ils ne sont pas tous visibles. L'échographie 3D à 21-24 semaines est également informative.


Mais on m'a dit qu'il n'y avait de toute façon aucune garantie. Ils ont seulement consolé qu'il n'y avait pas de vices à voir. C'est déjà quelque chose. Ils ont également déclaré que le test était à 70% informatif. Ceux. pour beaucoup, cela "ne fonctionne pas". Observé sur Oparin, i.e. Je crois aux médecins. Parce que le niveau.

Ici, en fait))) j'ai partagé ce que c'était

Marin, notez les anticorps que vous avez donnés et par quelle méthode avez-vous pris le complexe TORCH: PCR ou sang veineux?

J'ai donné du sang veineux pour la présence d'anticorps pour le conflit Rh (mon premier est négatif, le second de mon mari est positif). TORCH a également du sang veineux.

Vos paroles à Dieu dans les oreilles

Je ne sais pas de quelle ville vous êtes en Ukraine, mais je vais vous dire ce qui suit: je vis à Kiev et nous avons une telle clinique - Medicom. Ainsi, ils diagnostiquent de tels écarts. Il existe même un médecin spécialisé dans les troubles du développement. Vous effectuez un test sanguin trois fois pour B. et à chaque fois vous effectuez une échographie pour identifier ces mêmes marqueurs (ils sont différents, comme vous le savez, à des moments différents). Lorsque le médecin a les résultats de l'échographie et de l'analyse, ils les saisissent dans le spécial. programme et pardonne% risque.

Si vous en avez l'occasion, recherchez leur succursale.

Je vous souhaite bonne chance les filles et je crois que tout ira bien

J'ai un mauvais triple test. La b-hCG est fortement surestimée, elle dépasse la limite supérieure des valeurs de réfraction de près de deux fois. Les résultats étaient le risque de diabète. J'étais très nerveux, j'ai réessayé de toute urgence b-hcg séparément, postez les numéros un à un avec le précédent.
Remise à 18 semaines.

Comme j'avais déjà une ST due à une anomalie de chrome, bien que pour une courte période, mais que la b-hCG était également grandement surestimée (comme pour des jumeaux), bien sûr, j'ai paniqué. Le médecin consultant du laboratoire où elle l'a pris, a dit quelque chose comme "Je ne veux pas vous faire peur, mais c'est un marqueur. Je vous conseille de contacter immédiatement votre médecin."

Je vais plus vite chez le médecin (en plus du complexe résidentiel, je vais parfois en consultation dans une clinique payante). Déjà à l'écoute qu'ils enverront à la génétique et à l'amnoio.

Pourquoi n'ai-je pas changé d'avis ces jours-ci. J'ai beaucoup regretté d'avoir fait ce malheureux triple du tout! J'ai raté un double test à 12 semaines, puis il n'y a eu qu'une échographie, le pli cervical était normal.

Mais le médecin a réagi aux résultats du triple test complètement calmement, a déclaré ne pas s'inquiéter, vous devez faire une bonne échographie détaillée avec orgonométrie (enfin, mesurer les organes). Et en cas de doute sur l'échographie, ils seront envoyés au centre périnatal pour une échographie supplémentaire.
Dans ce centre il y a un très bon équipement à ultrasons et super-duper, je fais toujours des ultrasons avec eux. Je suis allé et ai expliqué à l'uziste mon inquiétude au sujet du SD. Il a tout examiné en détail. Les choses sont bonnes. J'ai parlé de quelques marqueurs du diabète, de la forme du crâne, de la longueur du fémur par rapport à la taille (semble-t-il) de la tête, de la longueur de l'os nasal, des oreilles basses, de certaines déviations des organes internes, etc. En général, il a montré que je n'ai pas ça, un enfant assez correct. Elle est partie heureuse et contente! J'ai décidé de ne penser à rien d'autre.
Au fait, j'ai demandé à l'uziste. Pourquoi, tout de même, un HCG aussi énorme peut être. Il dit que de tels cas ne sont plus rares maintenant, que la cause n'est pas connue, le plus souvent c'est du chrome. la pathologie n'est pas confirmée, les enfants sont normaux. Peut-être que la raison est dans les données des valeurs de référence, les études sur lesquelles ont été menées sur la base de données statistiques collectées pas en Russie. Si un jour des statistiques sur nos femmes sont recueillies, peut-être que les valeurs des normes seront légèrement différentes. Peut-être que la valeur élevée de l'hCG pourrait par la suite être influencée par l'hormonothérapie prise par de nombreuses femmes pour le soutien au début de B.

En général, je viens de laisser tomber toutes les mauvaises pensées. Je fais beaucoup plus confiance à Uzi qu'à tous ces tests. Bien sûr, ce n'est pas non plus une garantie à 100%, mais ce que je vois à l'écran me convient. Et la connaissance de l'absence de défauts et écarts graves. De quoi d'autres avez-vous besoin?

Je vous conseille donc de trouver un bon uziste spécialisé dans la recherche prénatale. Et s'il y a même de petites questions et des doutes, passez à une autre. Les diagnostics échographiques modernes sont désormais à un très bon niveau.

Triple test pendant la grossesse: ce qui est diagnostiqué et qui en a besoin

Les méthodes de diagnostic modernes vous permettent d'en apprendre beaucoup sur l'état du bébé avant même sa naissance. L'un des tests fiables pour détecter d'éventuelles violations est le triple test pendant la grossesse, qui fait partie du deuxième dépistage. Ce que montrent les résultats du diagnostic, quels problèmes peuvent être indiqués par de mauvais indicateurs - nous en parlerons avec vous aujourd'hui.

  1. Quel est le triple test
  2. À qui revient l'analyse et comment s'y préparer correctement
  3. Comment passer le triple test?
  4. Indicateurs standards
  5. Taux de test triples au deuxième trimestre
  6. Raisons possibles des écarts
  7. Quels autres tests les femmes enceintes peuvent-elles être prescrites?
  8. Tests supplémentaires pour les femmes enceintes
  9. Conclusion

Quel est le triple test

Triple test - une étude biochimique du sérum sanguin, une analyse est prescrite pour déterminer les risques d'anomalies et de troubles génétiques.

Ce que montre le triple test

  1. Le taux d'AFP est le principal composant du sérum sanguin dans le corps du bébé, la protéine est synthétisée par le foie et le sac vitellin, elle pénètre dans le liquide amniotique. Dans le sang de la mère, ce composé peut être détecté 5 semaines après la conception..
  2. La HCG est l'hormone de grossesse la plus importante; elle apparaît dans le sang de la femme enceinte quelques jours après la fécondation de l'ovule.
  3. Estriol - synthétisé dans le foie et le placenta du bébé, augmente progressivement de la conception à la naissance elle-même.

Le moment du triple test est de 15 à 20 semaines de grossesse, c'est au cours de cette période que les principaux marqueurs d'anomalies génétiques et de certains problèmes physiologiques peuvent être identifiés avec précision. La fiabilité de l'analyse pour la détection des troubles du tube neural est de 90%, pour la détection des anomalies chromosomiques - 60-70%.

À qui revient l'analyse et comment s'y préparer correctement

Chaque femme enceinte peut faire un triple test de son plein gré, mais si une femme est à risque, le gynécologue lui prescrira cet examen..

Lorsqu'un triple test au deuxième trimestre est nécessaire:

  • la future maman a déjà 35 ans;
  • une histoire familiale d'anomalies chromosomiques;
  • exposition aux radiations de l'un des parents;
  • prendre des cytostatiques, des antibiotiques, des médicaments contre l'épilepsie;
  • cas de fausse couche dans le passé;
  • L'échographie a montré des signes d'anomalies chez le bébé.

Comment passer le triple test?

Pour l'analyse, du sang veineux est prélevé, qui est collecté dans 3 tubes différents. Il est nécessaire de donner le biomatériau à jeun - c'est une condition préalable, le dernier repas doit avoir lieu 8 à 10 heures avant l'examen. Le matin, vous ne pouvez boire qu'un peu d'eau propre sans gaz.

Indicateurs standards

Lors du décodage du triple test, il est impératif de prendre en compte les 3 indicateurs, sinon une telle analyse peut difficilement être considérée comme véridique et fiable.

Mais même des résultats décevants dans les trois positions ne sont pas la base d'un diagnostic, les résultats de l'échographie sont importants, si nécessaire, une étude du liquide amniotique est prescrite.

Taux de test triples au deuxième trimestre

Indice15 semaines16 semaines17 semaine18 semaine19 semaine20 semaines
HCG10-35 mille.10-35 mille.10-35 mille.10-35 mille.10-35 mille.10-35 mille.
Estriol (mmol / L)3,5-15,44,9 à 22,85,3-235,6-29,86,7-38,57,4-45,5
AFP (UI / ml)trente34,43944,250,257

Raisons possibles des écarts

Les risques éventuels de développer des anomalies chromosomiques chez un nourrisson ne peuvent être discutés que si les principaux indicateurs du test AFP et de la triple analyse détaillée dépassent significativement les normes admissibles. Dans différents laboratoires, les résultats de l'enquête peuvent différer radicalement, par conséquent, pour une évaluation plus précise des valeurs, le coefficient MoM est utilisé, à tout moment les valeurs doivent être de 0,5 à 2 unités.

IndiceRaisons possibles de l'augmentation des valeursRaisons possibles de la diminution des valeurs
APFtroubles de la structure du cerveau ou de la moelle épinière;

gastroschisis - les intestins et les autres organes sont recouverts d'un cordon ombilical étiré, et non des muscles et de la peau du péritoine;

violations de la formation du duodénum ou absence complète d'organe;

anencéphalie - l'absence de cerveau chez un enfant, les indicateurs ACE dans ce cas sont 6,5 à 7 fois plus élevés que les valeurs admissibles.

Une légère augmentation de l'ECA est un signe de conflit Rh, de manque d'eau, de menace de fausse couche, de mort fœtale.

Anomalies chromosomiques - syndrome de Down, Edwards, Shereshevsky-Turner. Maladies de la femme enceinte - surpoids, diabète sucré, une diminution des indicateurs est également observée avec un placenta praevia bas.
HCGSyndrome de Down, porteurs de jumeaux, triplés, calcul incorrect du moment de la conception. Des taux élevés sont observés dans le diabète, la toxicose ou la gestose.Syndrome d'Edwards. Avec une diminution des valeurs de 50% ou plus, il y a une plus grande probabilité de fausse couche, le développement d'une insuffisance placentaire, une situation similaire est parfois observée avec la mort du fœtus.
EstriolLa taille du fœtus dépasse considérablement les valeurs autorisées. Avec une forte augmentation des indicateurs, il y a un risque de naissance prématurée.Chez un nourrisson, dans le contexte d'une diminution des indicateurs, la croissance physique ralentit, le risque de développer des malformations cardiaques, une anémie, une hypoplasie surrénale, une anencéphalie, un syndrome de Down chez le bébé augmente.

Une augmentation de l'ECA est observée en cas de risque de fausse couche, lorsque l'apport sanguin entre le fœtus et le placenta est perturbé, lors du port de plusieurs bébés en même temps, une diminution de l'œstriol se produit souvent lors de la prise d'antibiotiques, si la mère suit un régime ou ne mange pas correctement.

Toutes ces conditions ne sont pas dangereuses, mais les médecins prescrivent toujours des tests supplémentaires pour être sûrs..

Quels autres tests les femmes enceintes peuvent-elles être prescrites?

Pour confirmer ou nier les risques de développer des anomalies chromosomiques, une femme au deuxième trimestre peut se voir prescrire un quadruple test - en plus des 3 composants principaux, la quantité d'inhibine A sera mesurée.

L'inhibine A est une hormone synthétisée par le placenta et l'embryon, son taux augmente à partir du moment de la grossesse.

La norme est de 2 IOM, les indicateurs sont influencés par le poids, l'âge, la présence de mauvaises habitudes. Une augmentation des valeurs - une augmentation de la probabilité de développer le syndrome de Down, une dérive kystique, une diminution des indicateurs - un risque de fausse couche.

Tests supplémentaires pour les femmes enceintes

  1. Trois fois pendant toute la durée de la grossesse, il est recommandé aux femmes de faire un test PAP - il s'agit d'une étude cytologique, un frottis de la muqueuse cervicale est utilisé comme biomatériau. Au cours de l'étude, diverses infections dangereuses peuvent être détectées - VPH, chlamydia, gonorrhée, trichomonase, conditions précancéreuses.
  2. Le test Sail est une analyse spécifique effectuée pour détecter les violations de la synthèse d'une protéine spéciale responsable de la coagulation sanguine. Des écarts importants des indicateurs par rapport à la norme peuvent entraîner une fausse couche, une naissance prématurée, des saignements utérins, une thrombose placentaire.
  3. L'analyse des villosités choriales - un test pour détecter les anomalies génétiques, est effectuée à 9-11 semaines. À l'aide d'un instrument spécial ou d'une aiguille fine, un petit échantillon de tissu placentaire est prélevé, la procédure est presque sûre, le risque de fausse couche est minime.
  4. L'amniocentèse est une étude du liquide amniotique et des cellules fœtales, réalisée entre 16 et 24 semaines de gestation. Prescrit uniquement en cas d'indicateurs médiocres du premier, deuxième dépistage.
  5. Le test à l'éthanol pendant la grossesse permet d'identifier les signes de coagulation intravasculaire disséminée, une tendance à la thrombose, et de calculer les risques de développer une pré-éclampsie. Normalement, chez les femmes enceintes, ce test doit être négatif, avec un résultat positif, la probabilité de fausse couche due à une thrombose des vaisseaux placentaires augmente.

Ne vous inquiétez pas si le médecin vous prescrit des tests supplémentaires pendant la grossesse - il n'existe pas de méthodes de diagnostic totalement fiables pour identifier avec précision les pathologies chez le bébé.

Si les résultats des examens obligatoires semblent suspects à votre gynécologue, il vous enverra certainement des examens complémentaires, c'est son travail. Et il vous suffit de vous calmer, de traiter tous les tests comme une opportunité supplémentaire d'en savoir plus sur le développement intra-utérin de votre enfant.

Conclusion

Un triple test pendant la grossesse est une méthode importante de diagnostic prénatal, mais seul un écart significatif par rapport à la norme des trois indicateurs indique de graves problèmes. Son équipe Kids conseille de ne jamais être nerveux à l'avance.

Dites-nous dans les commentaires si vous avez fait un triple test pendant la grossesse, ce que l'analyse a montré. Et n'oubliez pas de partager l'article avec vos amis sur les réseaux sociaux..

Triple test, ou «évaluation prénatale du risque»: hCG, AFP et estriol libre

Le but principal des analyses de sang pendant la grossesse est de déterminer le risque d'anomalies fœtales. "Triple test" - un test sanguin d'une femme enceinte pour le niveau de hCG, AFP et estriol libre.

Le test est effectué entre la 16e et la 18e semaine de grossesse, le matin, strictement à jeun. Le médecin de la clinique prénatale est obligé d'envoyer la femme enceinte à cette étude. Un programme spécial calcule le risque d'avoir un enfant atteint de la maladie de Down, le risque de DZST (cette abréviation désigne certains groupes de malformations congénitales) et le risque de retard de croissance fœtale. En conséquence, vous obtenez un résultat où des chiffres et des lettres incompréhensibles sont écrits.

Alors, voyons ce que signifient toutes ces abréviations, chiffres, lettres et quelle est leur signification pour nous.

HCG - gonadotrophine chorionique humaine

  • HCG est une gonadotrophine chorionique humaine, elle commence à être sécrétée dans le corps d'une femme immédiatement après que l'embryon est attaché à la paroi de l'utérus (cela se produit environ du quatrième au cinquième jour après la fécondation). La HCG est une protéine du placenta dont le niveau caractérise l'état du placenta à un stade particulier de la grossesse, elle peut changer si le fœtus (et, par conséquent, dans le placenta) présente des anomalies chromosomiques. Les taux de protéines peuvent également refléter la présence d'une menace d'interruption de grossesse, des modifications du placenta dues à une infection, un conflit immunologique et pour d'autres raisons. Une modification du taux d'hCG peut également être observée avec une grossesse normale (!).

Si l'hCG est faible (pour les normes du taux d'hCG pour chaque terme, voir ci-dessous), cela peut indiquer une menace d'interruption (si le niveau de l'hormone diminue progressivement, de plus de 50% de la norme), une insuffisance placentaire chronique, une grossesse prolongée et une période prénatale mort foetale.
Si l'hCG est élevée, cela peut indiquer des grossesses multiples (le niveau de l'indicateur augmente proportionnellement au nombre de fœtus), une grossesse prolongée, un écart entre l'âge gestationnel réel et établi, une toxicose, une gestose, un diabète sucré chez la mère et l'utilisation de progestatifs synthétiques (hormones qui contribuent au cours normal) grossesse). Une hCG élevée peut également indiquer la présence du syndrome de Down chez le fœtus, mais uniquement en association avec des taux réduits d'AFP et d'œstriol libre!

AFP - alpha-foetoprotéine

  • AFP - signifie alpha-foetoprotéine. C'est un produit protéique qui est produit par le foie du bébé et entre dans la circulation sanguine de la mère pendant la grossesse. La détermination de son niveau est utilisée pour exclure le développement d'anomalies du tube neural chez le fœtus, diverses parties du tube digestif, du système urinaire, ainsi que le syndrome de Shershevsky-Turner (une maladie chromosomique incurable caractérisée par des anomalies cardiaques congénitales et d'autres organes internes, l'infertilité; parfois - une diminution du développement mental), retard de croissance fœtal sévère, certaines maladies du placenta et enfin le syndrome de Down.

Une faible AFP (voir ci-dessous le niveau normal pour chaque terme) survient avec le syndrome de Down chez le fœtus, avec un placenta bas, l'obésité, la présence de diabète sucré, l'hypothyroïdie et certaines autres maladies chez une femme enceinte, ainsi qu'avec une grossesse normale (!). Il y a aussi une relation raciale et AFP.
Si l'AFP est élevée, cela peut signifier que l'enfant peut avoir des lésions du système nerveux: ramollissement de la colonne vertébrale, absence de tout le cerveau ou de certaines parties de celui-ci. Avec cette pathologie, un enfant peut naître avec une paralysie de la moitié inférieure du corps et une anencéphalie (une maladie dans laquelle le cerveau de l'enfant est gravement sous-développé ou ne se développe pas du tout). En outre, une augmentation du taux d'AFP est observée avec une évolution défavorable de la grossesse, la menace d'interruption de grossesse, un conflit Rh, des oligohydramnios et la mort fœtale intra-utérine. Un taux d'AFP élevé dans les grossesses multiples est une norme physiologique..

E3 ou estriol libre

  • L'E3 ou estriol libre est une hormone sexuelle féminine produite par le placenta et le foie du fœtus. Au cours de la grossesse, le taux d'œstriol dans le sang de la femme augmente progressivement. Estriol améliore la circulation sanguine dans les vaisseaux de l'utérus, favorise le développement des canaux des glandes mammaires pendant la grossesse. Une diminution ou une forte diminution de l'œstriol (de 40% ou plus) indique un état pathologique du fœtus.

Un faible taux d'œstriol peut indiquer une menace de fausse couche ou de naissance prématurée, une gestation prolongée, une insuffisance fœto-placentaire, une malnutrition fœtale (taux de croissance fœtale retardée), un conflit Rh, une anémie fœtale (diminution de l'hémoglobine), une infection intra-utérine, une hypoplasie surrénale, un anencéphale foetus (anomalies du SNC), malformations cardiaques, ainsi que le syndrome de Down. En outre, un faible taux d'estriol libre peut être observé chez la femme enceinte avec une nutrition insuffisante, ainsi que lors de la prise d'antibiotiques..
Si l'œstriol est élevé, cela indique le plus souvent un gros fœtus ou une grossesse multiple, cela peut également parler de maladies du foie, et seulement avec une forte augmentation (!) De l'hormone - sur la probabilité d'une naissance prématurée.
La teneur en marqueurs sériques dans le sang des femmes enceintes varie en fonction de l'âge gestationnel; chaque laboratoire utilise ses propres standards en fonction du type de réactifs utilisés. Lors de l'évaluation des résultats, vous devez vous fier uniquement aux normes du laboratoire où l'analyse a été effectuée. Pour faciliter l'évaluation du niveau de marqueurs sériques, les valeurs sont généralement exprimées en unités relatives - MoM (multiples de la médiane - un multiple de la moyenne). La norme en MoM pour tout marqueur sérique à tout stade de la grossesse est de 0,5 à 2,0 MoM.

Changer un seul des indicateurs du «triple test» n'est pas significatif, une analyse complète est toujours nécessaire. Une évaluation correcte du résultat peut être obtenue à l'aide de programmes informatiques de calcul du risque génétique, qui prennent en compte les indicateurs individuels de chaque patient - âge, poids, origine ethnique, présence de certaines maladies, données échographiques. Et même les résultats de calculs informatiques ne servent pas de diagnostic de la maladie, mais ne représentent qu'une évaluation statistique du risque individuel.


Vous trouverez ci-dessous le taux indicatif d'hCG, d'AFP et d'E3. Mais, comme mentionné ci-dessus, les laboratoires utilisent différentes unités de mesure, et les indicateurs de la norme sont souvent indiqués à côté du résultat..

Le taux normal d'hCG dans le sérum des femmes enceintes peut être déterminé à partir du tableau suivant:

L'âge gestationnel
(semaines)
Médian
(signifier)
Norme
1-215050-300
3-420001500-5000
4-520 00010000-30000
5-650 00020000-100000
6-7100 00050 000 à 200 000
7-870 00020000-200000
8-965 00020000-100000
9-1060 00020000-95000
10-1155 00020000-95000
11-1245 00020000-90000
13-1435 00015000-60000
15-2522 00010000-35000
26-3728 00010000-60000

La teneur en estriol (E3) dans le sang des femmes enceintes:

Semaine de grossesseConcentration d'estriol
(nmol / l)
121,05-3,5
treize1,05-3,85
Quatorze1,4-5,6
quinze3,5-15,4
seize4,9-22,75
175,25 à 23,1
dix-huit5,6-29,75
196,65 à 38,5
207,35 à 45,5

La teneur en alpha-foetoprotéine (AFP) dans le sang des femmes enceintes:

Semaine de grossesseSignifier
(médian)
UI / ml
Quatorze26,0
quinze30,2
seize34,4
1739,0
dix-huit44,2
1950,2
2057,0

Le triple test est physiquement sûr pour la mère et le fœtus. Le seul danger, ce sont les soucis et les soucis inutiles. Le principal inconvénient de l'étude est, pour le dire légèrement, son inexactitude. Maintenant, les experts disent environ 80% de faux positifs (selon la version officielle, 5%). Par exemple, un résultat faux positif est tout à fait possible avec un âge gestationnel mal défini, des écarts de poids de la mère, la mère est diabétique.
Seul votre médecin personnel peut évaluer les résultats du test: lui seul peut voir toutes les nuances du test! Ainsi, pour que le médecin suspecte une pathologie génétique chez le fœtus, il est nécessaire que les indicateurs du triple test soient plusieurs fois supérieurs ou inférieurs à la norme, mais des changements insignifiants dans les indicateurs, en règle générale, sont la raison de reprendre l'analyse..
Chères futures mamans! N'oubliez pas une chose simple: vous ne pouvez pas diagnostiquer avec précision avec ce test! Il permet uniquement d'identifier les femmes enceintes à risque, qui doivent subir un examen complémentaire sérieux! Par conséquent, si le triple test est positif, ne désespérez pas et ne sautez pas aux conclusions.!

Contactez un spécialiste pour un examen détaillé!

Triple test pendant la grossesse

Dans la liste des tests et analyses que subit une femme enceinte pendant la période de naissance d'un bébé, il existe également un test de dépistage tel qu'un triple test pendant la grossesse. Cette analyse est considérée par de nombreux experts comme obligatoire, car un triple test pendant la grossesse permet avec une forte probabilité de déterminer le risque de développer des pathologies congénitales et des anomalies chromosomiques chez le fœtus. Idéalement, un triple test de grossesse devrait être effectué au cas par cas. Mais, malheureusement, de nombreuses agences gouvernementales qui assurent la gestion et le suivi de la grossesse ne sont pas entièrement équipées de l'équipement nécessaire pour mener et interpréter cette analyse..

Un triple test pendant la grossesse est un test sanguin de la femme enceinte afin de déterminer le taux de trois marqueurs principaux: l'alpha-foetoprotéine (AFP), la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) et l'œstriol libre (EZ). Précisément parce que les indicateurs de trois substances sont étudiés, le test est appelé triple. La période optimale de grossesse pour sa mise en œuvre se situe entre 15 et 20 semaines et, de plus, les médecins conseillent de réaliser le test à un stade précoce (15-16 semaines), afin qu'en cas de mauvais indicateurs, il y ait du temps pour un deuxième test. Le sang pour analyse est prélevé le matin, strictement à jeun - tout repas déforme les indicateurs. Les experts recommandent de faire un triple test pendant la grossesse pour obtenir l'image la plus complète en conjonction avec une échographie.

Un triple test pendant la grossesse est utile en ce que, en déterminant le taux d'AFP, d'hCG et d'œstriol dans le sang de la femme enceinte, le médecin peut déjà aux premiers stades de la grossesse déterminer le risque d'avoir un enfant présentant des anomalies chromosomiques (maladie de Down ou maladie d'Edwards), la présence d'anomalies du tube neural chez le fœtus.

Alors, quels marqueurs sont évalués par les experts lors du triple test, et ce qu'un niveau sous-estimé ou surestimé d'une substance dans le sang de la mère peut indiquer?

L'alpha-foetoprotéine (AFP) est une protéine du plasma sanguin qui, d'abord produite dans le sac vitellin, est ensuite synthétisée par le foie fœtal. Des niveaux d'AFP anormaux peuvent être le signe de:

    sous-estimé - Maladie de Down ou maladie d'Edwards; cela peut également être un symptôme d'une localisation basse du placenta, d'un diabète sucré chez la mère;

Triple test AFP hCG DEA-S pendant la grossesse, qu'est-ce que cela signifie

La médecine moderne fait tout son possible pour prévenir le développement de maladies, cependant, elles surviennent pendant la grossesse et il est nécessaire d'en évaluer correctement les conséquences. Dans certains cas, vous devez recourir à une intervention chirurgicale, mais il vaut mieux s'y préparer à l'avance. Pour une telle procédure de prédiction des risques, il existe un triple test AFP hCG DEA-S pendant la grossesse.

  1. Qu'est-ce qu'un triple test pendant la grossesse
  2. Quand effectuer
  3. En quoi cela consiste
  4. Quelles anomalies congénitales peuvent être trouvées
  5. Indications pour la conduite au cours du trimestre II
  6. Test de grossesse papa qu'est-ce que c'est
  7. Pourquoi constituer un groupe à risque
  8. Comment faire un test de grossesse
  9. Normes
  10. Sous-unités HCG
  11. A-foetoprotéine
  12. Esyrol libre (DEA-C)
  13. Décodage des abréviations
  14. Vidéo: triple test AFP CG DEA-S pendant la grossesse

Qu'est-ce qu'un triple test pendant la grossesse

Il s'agit d'un ensemble de mesures et d'opérations de recherche qui identifient d'éventuelles pathologies chez le bébé dans le futur avec un certain pourcentage de probabilité.

Dans la plupart des cas, cette procédure vous permet de commencer le traitement au stade du développement fœtal. En peu de temps, il est assez facile d'affecter le système nerveux central et d'autres systèmes..

Il convient de noter que l'équipement de tous les laboratoires est différent. Par conséquent, vous ne devez pas approuver les tables d'Internet. Il est préférable d'utiliser les matériaux de la même institution où la procédure a été menée.

Un test pour déterminer le risque de troubles génétiques est appelé un triple test..

Cette opération se pratique partout. Vous ne devez pas la négliger, car la vie non seulement de l'enfant, mais aussi de la femme elle-même peut en dépendre en réalité.

Quand effectuer

Les experts conseillent de se tourner régulièrement vers cette méthode, à partir d'une période de plusieurs semaines..

Dans le même temps, on distingue 8 périodes, au cours desquelles des fluctuations se produisent, en fonction de l'état dont la santé de l'enfant peut être déterminée.

S'il n'y a pas une telle possibilité, vous pouvez vous limiter à deux ou trois mandats:

  1. Premier trimestre.
  2. Le dernier, une semaine avant la naissance prévue.
  3. Dans certains cas, cela sera utile dans la période de 20 à 24 semaines, mais en même temps, cela est notifié à l'avance.

Une caractéristique importante est que la maladie ne peut pas être diagnostiquée avec une précision de 100%..

Avec de mauvais résultats, cela peut entraîner le développement de:

  1. Mort intra-utérine.
  2. Le syndrome de Down.
  3. Anomalies chromosomiques.
  4. Interruption précoce de grossesse.

C'est pourquoi il est extrêmement important de suivre les indicateurs et de mener des enquêtes régulièrement. Cela vous permettra de remarquer les problèmes de santé à un stade où ils peuvent encore théoriquement être évités ou du moins réduire considérablement les dégâts..

En quoi cela consiste

En substance, si vous mettez de côté la terminologie complexe, la fille subira un test sanguin de routine et une échographie.

Le test sanguin doit être effectué à jeun..

La seule différence significative avec d'autres enquêtes est que les informations à spectre étroit sont analysées. Il ne concerne que trois éléments. Dans le même temps, il n'est pas nécessaire de douter de la nécessité et de l'exactitude de la procédure..

Elle doit être effectuée par chaque femme en position au cours du deuxième trimestre..

Quelles anomalies congénitales peuvent être trouvées

Lors des tests, lorsque les résultats sont connus, les médecins peuvent diagnostiquer un grand nombre de maladies. Certains entraînent la mort ou des anomalies congénitales graves.

La raison d'un résultat positif peut être:

  1. Pluralité.
  2. Grande taille de l'enfant, au-dessus de la norme. Si ce point est observé, il est recommandé d'effectuer un test de glucose dans le corps. La probabilité de diabète sucré avec ce facteur est assez élevée..
  3. Syndrome de Down ou autres troubles du développement mental et physique causés par des modifications des chromosomes ou de l'ADN.
  4. Forte probabilité de naissance prématurée avec fausse couche ou décès. Dans ce cas, une intervention médicale urgente est nécessaire. Pour qu'ils prennent la bonne décision et entament une période de rééducation pour réduire les risques.
  5. La possibilité de formation d'organes en dehors du corps du bébé.

Il est à noter que le résultat d'un triple test ne peut pas être un motif médical d'interruption (avortement). Pour ce faire, il est nécessaire de procéder à une amniocentèse et déjà sur la base de sa conclusion, les médecins prendront directement une décision.

Indications pour la conduite au cours du trimestre II

La femme enceinte a le droit de refuser la recherche, mais cela est fortement déconseillé..

Sur la base des données, des groupes de risque spéciaux sont compilés, qui comprennent principalement:

  • personnes de plus de 40 ans;
  • ceux dont les parents proches ont subi des mutations chromosomiques;
  • un résultat similaire chez les enfants plus âgés;
  • disposition génétique à la prématurité;
  • résultat positif après l'échographie;
  • prise parallèle de médicaments hormonaux et cytostatiques;
  • exposition aux radiations.

Les données sont compilées de telle manière que lorsque les points ci-dessus sont remplis, le risque de pathologies congénitales chez un enfant est significativement plus élevé que chez des personnes en parfaite santé..

La nécessité d'un triple test au deuxième trimestre augmente considérablement avec des frottis appropriés.

Test de grossesse papa qu'est-ce que c'est

Une procédure qui est effectuée chaque trimestre. Destiné à vérifier l'état cellulaire des organes de la maternité.

Pourquoi constituer un groupe à risque

Malgré les opinions dominantes, les médecins se soucient de la santé des citoyens. Il est beaucoup plus facile de le faire si vous remarquez le développement de la maladie à temps et commencez son traitement..

Dans ce cas, il n'y aura pas besoin d'un hôpital et il ne sera pas nécessaire d'effectuer des opérations chirurgicales coûteuses..

Pour éviter d'être inclus dans la liste en raison d'une erreur, certaines règles doivent être respectées..

Comment faire un test de grossesse

Pour commencer, il convient de prendre soin du régime alimentaire spécial nécessaire, s'il y en a un dans la prescription..

De plus, si l'examen a lieu le matin, il est conseillé de ne rien manger, ou de s'offrir un petit déjeuner léger..

Il est recommandé de ne pas consommer d'alcool même en petites quantités pendant une semaine, et d'éviter les situations stressantes.

Il est recommandé de suivre un mode de vie sain et de pratiquer régulièrement le yoga ou la gymnastique.

Normes

Certaines valeurs indiquent que le corps est en parfaite santé..

Dans le même temps, parfois une erreur et un excès / diminution admissible sont notés.

Sous-unités HCG

L'hCG libre est normalement de 5 millimètres par litre, mais vous ne devriez pas vous inquiéter lorsque les lectures fluctuent. Puisque cela se produit souvent pendant la grossesse et est une norme absolue.

A-foetoprotéine

Le tarif AFP par semaine peut être présenté sous forme de tableau:

SemainesContenu autorisé d'AFP en unités par millilitre.
1-13Moins de 15
13-16Une forte diminution est enregistrée. Norme 15-60.
16-2016 à 100
20-27De 52 à 140, avec des fluctuations plus fréquentes.
28-3067 à 150
31-33100 - 250
Dernier trimestreIl y a une forte baisse une semaine avant la grossesse planifiée, si cela ne se produit pas, les médecins doivent prendre des mesures.

Esyrol libre (DEA-C)

Dans les premiers stades, il atteint 0,7-2,5 nanomoles par litre, au dernier environ 35-120 nanomoles. Dans le même temps, il y a une tendance en raison de laquelle les indicateurs sont en constante augmentation. Dans environ deux semaines, ils devraient augmenter d'au moins 2-3 moles..

Si cela ne se produit pas, cela indique le développement d'une pathologie..

Il existe une possibilité de ce résultat à la fois chez la mère et chez l'enfant, car l'oligo-élément est sécrété par les deux organismes..

Décodage des abréviations

Pour faciliter le traitement des données, les scientifiques utilisent des abréviations spéciales qui sont difficiles à déchiffrer pour une personne inconsciente..

Le triple test mesure trois indicateurs importants à la fois:

  1. Gonadotrophine chorionique (hCG). Il commence à être produit dans le corps d'une femme après la conception. Pour être plus précis, après une semaine. L'élément est une protéine qui forme l'embryon, jette les bases de son ADN, remplit une fonction extrêmement importante et contribue au déroulement normal de la grossesse. Tout écart par rapport à la norme peut entraîner une naissance prématurée ou la nécessité d'une césarienne.
  2. Alpha-foetoprotéine (AFP). L'hormone se forme chez un enfant lorsqu'un organe hépatique commence à se former. En petites quantités, il pénètre dans le sang de la mère. Cela permet d'effectuer l'analyse à une date précoce sans risque de blessure mécanique pour la future personne..
  3. Estriol libre (DEA-C). Favorise l'expansion des vaisseaux sanguins. Avec la quantité requise, il aide à exercer la fonction respiratoire de l'enfant. Produit par l'utérus et le foie du bébé en même temps.

Test triple

Qu'est-ce qu'un triple test et comment se déroule un test de dépistage? Marqueurs de grossesse. Interprétation des résultats des tests avec diverses combinaisons d'alpha-foetoprotéine (AFP), de gonadotrophine chorionique humaine (hCG), d'estriol libre. Les médecins des cliniques médicales Art-Med répondent aux questions des patients.

Vous n'avez pas besoin de convertir une unité de mesure en une autre, d'autant plus qu'elle ne sera toujours pas fiable. Ce n'est pas le point principal. Chaque laboratoire utilise différents réactifs chimiques pour déterminer le niveau de hCG et d'autres indicateurs, en conséquence, différentes unités de mesure sont utilisées. Sur cette base, ces laboratoires disposent donc de leurs propres normes pour ces indicateurs pour différentes périodes de grossesse, qui doivent être constamment mises à jour. Le plus important pour vous est de savoir si l'indicateur obtenu de votre part correspond à la norme de votre âge gestationnel, qui est établie dans le laboratoire où vous avez effectué la recherche. Cela devrait être indiqué sur la feuille de réponses. Sinon, vous avez le droit de demander ces informations au laboratoire..

Le triple test est le plus instructif dans les 16 à 22 semaines. La durée de votre grossesse ne peut être déterminée que par l'obstétricien-gynécologue qui vous observe par une combinaison de plusieurs indicateurs - la date de la dernière menstruation, la date de conception, les données échographiques en dynamique, la taille de l'utérus, etc..

Malheureusement, tout le monde court toujours le risque de donner naissance à un enfant défectueux. Par conséquent, toutes les femmes enceintes subissent des études de «dépistage» des anomalies flagrantes du développement fœtal (échographie, prises de sang). Le test de la teneur en hCG, AFP est le plus informatif à 16-20 semaines, pendant ces périodes, le niveau d'œstriol dans le sang est toujours surveillé (triple test). Les indicateurs sont censés être évalués en tenant compte des données échographiques (épaisseur de la zone du col), de l'âge, du poids et de nombreuses autres données cliniques. Après avoir reçu ces tests, assistez à votre conseil génétique à 18 semaines pour laisser suffisamment de temps pour discuter des options de diagnostic supplémentaires.

L'intestin hyperéchogène du fœtus et une augmentation du taux d'hCG sont considérés comme des signes indirects (marqueurs) de la pathologie chromosomique du fœtus. S'il n'y a pas de contre-indications obstétricales graves, cela sert d'indication pour déterminer le caryotype du fœtus par amniocentèse ou cordocentèse.

Vous avez reçu des recommandations détaillées, il n'y a essentiellement rien à ajouter. Le résultat de la grossesse d'une femme reste inconnu dans tous les cas. La décision de faire ou non une amniocentèse dans votre cas appartient à la famille. Si la situation avec l'interruption de grossesse à la fin de la période où une pathologie génétique est détectée chez le fœtus n'est pas possible pour vous, alors la conduite d'un diagnostic invasif perd son sens.

Des études standard visant à détecter des anomalies du développement fœtal (échographie, triple test) sont effectuées avant le moment où l'avortement est encore possible - jusqu'à 23-24 semaines. La pathologie fœtale détectée avant ces dates ne peut être éliminée - l'avortement est généralement proposé.

À 10-14 semaines, il est habituel de faire une analyse pour PAPP-R et beta-hCG, le triple test traditionnel (AFP, hCG, estriol) est informatif à 16-20 semaines. Pour effectuer de telles analyses, en effet, un jour suffit. Les longs délais d'obtention d'un résultat dans divers laboratoires ne sont probablement associés qu'à des difficultés d'organisation et non aux particularités des méthodes..

Une diminution des taux d'hCG peut être associée aux particularités du placenta, à un dysfonctionnement thyroïdien, à des anomalies fœtales et à d'autres raisons. Vous ne pouvez comprendre la situation qu'après une consultation obstétricale ou médico-génétique détaillée à plein temps.

L'expansion du système calice-pelvien du fœtus à 5 mm est généralement considérée comme acceptable. Une plus grande valeur nécessite un contrôle dynamique. De plus, il est nécessaire d'évaluer la dynamique du degré de remplissage de la vessie et la quantité de liquide amniotique. Une telle expansion peut être simplement transitoire ou peut indiquer des signes initiaux d'altération de l'écoulement de l'urine par les reins. Il est plus opportun, à la fois d'un point de vue diagnostique et d'un point de vue clinique, de considérer l'âge gestationnel non pas à partir du jour de la conception, mais à partir du premier jour de la dernière menstruation, comme il est généralement admis. Vous avez vous-même indiqué que les résultats des tests biochimiques sont normaux. Si nous parlons d'indicateurs tels que "la longueur du dos osseux du nez est de 4-5 mm, la longueur totale de la phalange du doigt fœtal est de 7 mm", alors ces marqueurs ne peuvent tout simplement pas être pris au sérieux, car il existe des signes échographiques plus démonstratifs et objectifs de diverses anomalies du développement que vous, apparemment, n'a pas été trouvé. Si vous avez encore des doutes, vous pouvez obtenir toutes les consultations et examens nécessaires dans notre centre médical.

En soi, isolément, aucun des résultats des tests de laboratoire ne signifie rien du tout (dans votre cas, il s'agit du premier résultat AFP). Seul un examen complet a une valeur diagnostique, et de préférence avec un contrôle dynamique, qui vous a été fait à 17 semaines. Il est trop tard pour répéter les tests biochimiques et hormonaux à 21 semaines. En cas de doute, seuls des tests ultrasoniques dynamiques peuvent être effectués.

Dans votre cas, une augmentation du niveau de gonadotrophine chorionique mérite attention, ce qui augmente théoriquement légèrement le risque d'avoir un enfant avec une pathologie chromosomique. L'opportunité de pratiquer une cordocentèse ne peut être décidée que lors d'une consultation médicale et génétique à plein temps. Nous recommandons dans tous les cas de faire une échographie de niveau expert à 20-24 semaines.

À ce stade du développement de la science, on pense que la réalisation d'un triple test (dépistage biochimique) pour identifier d'éventuelles malformations macroscopiques du fœtus est obligatoire pour toutes les femmes. Malheureusement, toutes les maladies n'ont pas une image échographique claire, par conséquent, même avec des résultats échographiques normaux, un diagnostic prénatal est parfois nécessaire (détermination de l'ensemble chromosomique fœtal).

L'étude du taux de PAPP et d'hCG est réalisée afin d'identifier les femmes enceintes du groupe à risque pour la naissance d'enfants présentant certaines anomalies du développement. Pour le PAPP, une diminution de l'indicateur a une valeur diagnostique. Dans votre cas, il y a une augmentation de la valeur du PAPP, mais il faut garder à l'esprit qu'une détermination précise de l'âge gestationnel est importante pour lire les résultats de la recherche. Avec chaque semaine, les valeurs de cet indicateur changent considérablement. Les valeurs HCG sont normales. Il convient de souligner que les changements dans les indicateurs du dépistage biochimique (PAPP, hCG, etc.) ne constituent pas en eux-mêmes un diagnostic de pathologie fœtale, mais ne servent qu'à justifier un suivi plus attentif du développement fœtal. Nous vous recommandons d'effectuer des études standard - échographie à 12-14 et 22-23 semaines de grossesse, test sanguin pour la teneur en alpha-foetoprotéine, hCG, estriol ("triple test") à 16-20 semaines.

Il est impossible de faire des prédictions sérieuses basées sur un seul résultat de l'AFP. Il est conseillé de déterminer en plus le niveau d'hCG, d'estriol libre et de répéter à nouveau dans la dynamique de l'échographie. Vous pouvez obtenir tous les examens et consultations nécessaires au centre médical ART-MED.

L'épaisseur de l'espace du collier de 3,1 mm à 11 semaines de grossesse n'est pas critique, comme beaucoup le pensent, cependant, s'il y avait des doutes, et plus encore les indicateurs du test PAPP-A ont été surestimés, la situation doit être clarifiée, ce qui a été fait. Concernant les indicateurs de l'AFP, de l'hCG et de St. estriol, sur la base des données fournies par vous, il est désormais impossible de commenter avec certitude. Le fait est que chaque laboratoire utilise ses propres ensembles de réactifs et, par conséquent, ses propres normes pour ces conditions de grossesse. De plus, ces normes en laboratoire doivent être constamment mises à jour. À cet égard, il vous est conseillé de clarifier les normes pour les indicateurs AFP, hCG et St. estriol au moment de l'étude, dans le laboratoire où elle a été réalisée (si cela n'est pas indiqué sur le formulaire de résultat du test). Vous pouvez effectuer une échographie sans nécessairement attendre la date fixée. Ici, vous pouvez obtenir des conseils d'un généticien.

Il est logique de faire un triple test de 14 à 18 semaines. (pas plus de 20 semaines), surtout en cas de doute pendant la grossesse. L'échographie prévue complétera de manière significative l'image objective de l'examen.

La seule chose sur laquelle je peux commenter les résultats de vos tests, c'est qu'ils correspondent vraiment aux indicateurs normatifs typiques d'un âge gestationnel donné. Je ne peux pas nommer la raison pour laquelle le médecin n'a pas aimé les résultats de l'AFP, il est probablement préférable de demander à votre médecin à ce sujet. Dans le centre médical "ART-MED", en plus des tests que vous avez déjà effectués, vous pouvez faire une échographie et consulter un obstétricien-gynécologue.

Le résultat, obtenu au cours de l'étude il y a 20 semaines (près de 5 mois se sont écoulés), indiquait qu'avec une augmentation du niveau d'hCG, vous aviez un risque de développer un certain nombre de complications au troisième trimestre de la grossesse, qui se termine déjà. Très probablement (sur la base des données que vous avez fournies) votre grossesse n'est plus en danger. Je te souhaite une naissance réussie.

Les chiffres de température que vous avez indiqués ne peuvent même pas être considérés comme subfébriles. Cela se produit pendant la grossesse. Vérifiez la mesure de la température toutes les trois heures pendant 2-3 jours, répétez à nouveau les tests sanguins et urinaires. Le triple test doit être effectué au moment opportun à 16 semaines pour obtenir un résultat fiable.

Il peut y avoir plusieurs options: 1) ne signifie probablement rien; 2) la fonction hormonale du placenta est réduite, ce qui est peu probable; 3) fonction réduite du cortex surrénal fœtal, ce qui est encore plus improbable. Il est plus conseillé de répéter l'étude dans les 20 semaines et de faire une échographie. Toutes les recherches et consultations nécessaires peuvent être obtenues au centre médical "ART-MED".

Si vous entendez par le terme triple test la détermination des taux sanguins de test AFP, hCG, estriol ou PAPP-A, alors une telle étude peut être réalisée après 16 semaines. grossesse. Une échographie obligatoire répétée peut également être réalisée dans les 16 à 24 semaines. Vous pouvez effectuer toutes les recherches nécessaires dans le centre médical "ART-MED".

Compte tenu du fait que les indicateurs de l'hCG et de l'AFP se situent dans la plage normale, le niveau d'œstriol, qui dépasse l'indicateur standard de seulement 2 points, ne présente aucun danger, car s'il y avait une pathologie du tube neural, alors l'hCG et l'AFP ne correspondraient pas non plus à la norme. Pour clarifier la situation, je recommande à votre sœur de faire une échographie. Toutes les consultations et recherches nécessaires que vous pouvez obtenir au centre médical "ART-MED".

Vous n'avez aucun écart par rapport à la norme.

Une consultation sans ambiguïté et qualifiée sur la prise en charge de la grossesse ne peut être effectuée qu'avec un contact direct entre l'obstétricien-gynécologue et la patiente avec des informations de laboratoire complètes. Dans ce cas, on peut seulement constater qu'une diminution de l'indice B-CG n'indique pas en soi une situation pathologique avec le fœtus. Cet harmonique est produit par le placenta et ses indicateurs varient considérablement dans la norme. Les écarts par rapport à la norme de cet indicateur de laboratoire ne sont qu'un indicateur d'un examen supplémentaire. En général, le but et les tactiques de gestion de votre grossesse semblent être typiques.