Poisson et fruits de mer
Le poisson et les fruits de mer sont les allergènes alimentaires les plus courants. On pense que les poissons de mer sont plus allergènes que les poissons de rivière. Il est conseillé d'utiliser le poisson sous forme bouillie, de préférence merlu, navaga, glace. Le caviar (rouge et noir) ne doit pas être abusé, il provoque aussi souvent des réactions allergiques.
Les fruits de mer aux propriétés allergènes prononcées comprennent: les crustacés (crevettes, crabes, écrevisses, homards), les crustacés (moules, huîtres, éponges, homard, calamars, poulpes)
Lait
La protéine du lait de vache est également un allergène très courant. Si, en un jour, la future mère mange deux yaourts, plusieurs morceaux de fromage, du fromage cottage, boit deux verres de lait, un verre de kéfir, cela peut entraîner une surcharge du corps avec les protéines du lait de vache. Il est conseillé de faire bouillir le lait, si possible, de le remplacer par des produits laitiers fermentés et d'utiliser du fromage cottage sous forme de gâteaux au fromage ou de casseroles.

Des œufs
Parmi les protéines d'œuf, l'ovalbumine a les propriétés allergéniques les plus prononcées; elle a la capacité de provoquer à la fois de véritables allergies alimentaires et des réactions pseudo-allergiques. L'ovalbumine se décompose lorsqu'elle est bouillie,

Viande animale
L'allergie à la viande animale est rare, la plupart des protéines allergéniques de la viande animale perdent complètement leur activité après la chaleur et la cuisson. L'allergie la plus courante aux protéines de la viande jeune (veau, viande de poulet). De plus, il vaut mieux éviter les brochettes, les bouillons forts, la viande fortement frite. Il est plus utile de faire cuire des bouillons secondaires (après l'ébullition du bouillon, vous devez l'égoutter et remplir la viande avec de l'eau nouvelle), des soupes végétariennes, du bortsch, de la soupe aux choux. Viande hypoallergénique: porc, viande de dinde blanche, viande de lapin.

Céréales
Les céréales alimentaires suivantes sont allergènes: blé, seigle, orge, maïs, riz, millet. Lors de la préparation de la bouillie, ne vous laissez pas emporter par la semoule et les flocons d'avoine. Il existe de nombreuses autres céréales utiles: sarrasin, riz, orge perlé, maïs. Ils peuvent être cuisinés avec de la viande, du chou, des pommes, de l'huile végétale.

Aliments rouges ou orange
Pêches, abricots, oranges, prunes, cerises, framboises, fraises, tomates, etc. - la couleur de ces produits est due à des substances spécifiques qui composent leur composition - les salicylates dits naturels, qui ne sont utiles qu'à petites doses. En grande quantité, ils provoquent des allergies. Par exemple, les carottes fraîches ou bouillies (1 à 2 morceaux) sont saines, et 2 à 3 verres de jus de carotte, bu quotidiennement, peuvent entraîner des allergies..
Les airelles, les canneberges, les myrtilles et les myrtilles sont pratiquement non allergènes. Mais avec les abricots secs, les abricots, les pêches, vous devez faire attention. Tous les fruits et baies sont mieux utilisés sous leur forme naturelle, et non dans les confitures, gelées, compotes.

Des noisettes
Les noisettes, les noix de cajou, les pistaches, les amandes, la noix de coco, le Brésil, le pin et les noix sont également des allergènes alimentaires.
De toutes les noix, les arachides ont les propriétés allergènes les plus fortes. Il donne des réactions allergiques sévères, allant jusqu'au choc anaphylactique. Les arachides sont largement utilisées dans l'industrie alimentaire et appartiennent aux soi-disant «allergènes cachés». Faire bouillir et frire augmente les propriétés allergènes des arachides.
Le sésame, le pavot, les graines de tournesol («graines») peuvent également provoquer des réactions allergiques sévères.

Allergènes alimentaires pendant la grossesse

La période de grossesse pour une femme est la plus souhaitable et la plus attendue depuis longtemps. Il semblerait que rien ne puisse assombrir ces mois. Mais ce n'était pas là. Au moment de la grossesse, le corps s'affaiblit un peu et peut présenter diverses réactions aux stimuli. Les cas d'allergies alimentaires sont courants.

Impact des allergies sur la grossesse

Ici, vous pouvez vous calmer. Un allergène pénétrant dans le corps de la femme enceinte est incapable de pénétrer le fœtus. Par conséquent, l'allergie, directement au fœtus, ne présente aucun danger. Mais dans le même temps, il convient de noter le fait incontestable que la prédisposition aux maladies allergiques chez un enfant augmentera à la naissance..

Les allergies alimentaires peuvent se manifester sous forme de symptômes qui ne nous sont pas familiers. Comme vous le savez, parmi les signes courants, on trouve une éruption cutanée, de l'urticaire, des nausées, des brûlures de la peau, etc. Pendant la grossesse, elle peut également se manifester sous la forme de kilos en trop. Beaucoup de femmes enceintes considèrent cela comme un phénomène normal et continuent à manger des aliments allergènes sans le savoir. Des poches peuvent survenir à la suite de l'accumulation d'un excès de liquide dans le corps, car le corps ne peut pas faire face à toutes ses fonctions.

Symptômes

Pendant la grossesse, les allergies se manifestent de la même manière que toujours:

  • Urticaire
  • Démangeaison
  • Rougeur de la peau
  • La faiblesse
  • La nausée

Produits allergènes

Pour le fonctionnement normal du corps, il est nécessaire de maintenir un équilibre hydrique. Tout d'abord, la consommation de sel doit être réduite au minimum. Mais vous ne pouvez pas non plus le refuser complètement. Puisqu'elle est impliquée dans la rétention de liquide amniotique. Afin d'éviter le développement d'allergies chez votre futur bébé, il est recommandé de s'abstenir de consommer des agrumes. Les fruits contenant des pigments rouges et jaunes doivent également être mangés avec précaution. Les aliments qui contiennent des conservateurs et des colorants peuvent augmenter la tension artérielle, ce qui n'est pas un bon indicateur pour une femme enceinte. Ces produits comprennent les éléments suivants:

  • Champignons
  • Des œufs
  • Soupes grasses
  • Poisson salé
  • La viande de porc
  • Thé fort
  • café
  • Divers condiments
  • Caviar rouge et noir
  • Soja
  • La semoule
  • Lait de vache
  • Chocolat
  • Aliments épicés
  • Cacahuète

Malgré tous les conseils des médecins qui affirment que la grenade est simplement nécessaire dans l'alimentation quotidienne des femmes enceintes, elle se trouve toujours dans la zone de forte allergénicité. Cela peut également inclure les kakis, les melons, les fraises, les ananas, les mûres, les cassis, les carottes et même le céleri..

Bien entendu, il ne faut en aucun cas exclure complètement la consommation de légumes et de fruits, car ils sont la principale source de vitamines nécessaires pour une femme enceinte et son fœtus. Juste avant "d'attaquer" un produit particulier, vous devez vérifier la réponse du corps à petites doses.

Vous devez être prudent avec les produits suivants:

  • Les pêches
  • Abricots
  • Riz
  • Blé
  • Patates
  • brocoli
  • dinde
  • lapin

Si, après les avoir consommés, les réactions allergiques ne se produisent pas, vous pouvez les manger en petites quantités. Nous vous conseillons également de vous familiariser avec la liste des produits aux propriétés allergènes légères:

  • Zucchini
  • banane
  • Groseille à maquereau
  • Pruneaux
  • prune
  • salade
  • Viande de mouton
  • Citrouille
  • Pommes
  • Groseille blanche

Un grand nombre d'allergènes se trouvent dans diverses boissons, sauces, sauces, pâtes, margarines et produits de boulangerie. Par conséquent, avant de les utiliser, étudiez bien les ingrédients. Mais ne vous précipitez pas pour vous fâcher. Il existe de nombreux aliments délicieux et sains dont l'utilisation pendant la grossesse est approuvée. Ceux-ci inclus:

  • Toutes sortes de choux
  • Concombres
  • Millet
  • Yaourt
  • Avocat
  • Gruau
  • Lentilles
  • Mangue
  • épinard

Le yogourt contient une énorme quantité de calcium. Et au lieu du lait dangereux, il vaut mieux l'utiliser..
La farine d'avoine est riche en fibres et en vitamines B.

Allergie pendant la grossesse

L'essence d'une réaction allergique

  • l'entrée initiale d'un allergène dans le corps humain provoque une réaction rapide du système immunitaire, qui le perçoit comme une substance dangereuse. Voilà, le mécanisme de formation des anticorps a commencé à "fonctionner", il est impossible de l'arrêter, vous ne pouvez supprimer que l'irritant - l'allergène. Les anticorps restent "attachés" en permanence aux mastocytes sous l'épithélium et les tissus muqueux;
  • L'ingestion secondaire de l'allergène déclenche le mécanisme d'ouverture des membranes des mastocytes, formant ainsi une chaîne «anticorps - allergène». Le mastocyte sécrète des substances actives (histamine, sérotonine, etc.) - médiateurs inflammatoires;
  • l'effet de ces substances biologiquement actives peut être différent - d'une forme bénigne à une affection si grave qu'un traitement avec des antihistaminiques sera nécessaire.

Comment les allergies affectent la grossesse?

  1. Premièrement: n'essayez pas de soulager vous-même la réaction allergique! Tous les antihistaminiques ont des conséquences sur le fœtus, certains d'entre eux sont strictement interdits tout au long de la grossesse (diphenhydramine).
  2. Deuxièmement: rendez-vous immédiatement à un rendez-vous avec un allégologue pour découvrir un éventuel allergène.
  3. Troisièmement: élimination de l'allergène de la vie quotidienne ou protection maximale contre son action.

Diagnostique

  1. anamnèse (collecte de données);
  2. test sanguin d'une femme (présence d'anticorps IgE spécifiques, quantité totale d'IgE);
  3. tests cutanés (possibles en automne-hiver);
  4. analyse du journal alimentaire d'une femme enceinte;
  5. analyse des médicaments pour les maladies chroniques.

Antihistaminiques et les conséquences de leur prise

  • la diphenhydramine augmente le tonus de l'utérus, au cours du dernier mois, elle peut provoquer une naissance prématurée;
  • l'astémizole est une toxine pour le fœtus à tout moment;
  • la terfénadine provoque une malnutrition fœtale;
  • tavegil n'est prescrit que lorsque la santé de la mère est menacée;
  • pipolfen ne doit pas être pris non seulement pendant la grossesse, mais également pendant l'allaitement.

1 trimestre

  • sur le pollen pendant la floraison des arbres et des herbes: laver les chaussures après toute promenade, laver les vêtements avec des agents hypoallergéniques. Portez un masque médical en marchant pour éviter d'avoir du pollen dans votre nez.
  • la rhinite allergique (nez qui coule) est soulagée par des remèdes contre le rhume au sel de mer ou à l'extrait d'eucalyptus.
  • en cas de conjonctivite avec larmoiement, les yeux doivent être lavés avec des gouttes sans composants chimiques.
  • Les démangeaisons soulagent la suspension d'oxyde de zinc (Zindol) et les crèmes à l'extrait naturel de menthe.
  • les symptômes de l'urticaire alimentaire sont soulagés par l'entérosgel ou le lactofiltrum.

2 trimestre

3 trimestre

Promotions populaires sur Mamsy

Articles populaires

Comment se marier avec succès en utilisant un horoscope! Avec les circonstances actuelles, le problème du mariage ne semble pas pertinent. Et en vain. La crise prendra fin et le désir de créer une famille heureuse ou de trouver ce même partenaire ne viendra probablement jamais

Les femmes qui gouvernent le monde! Chefs d'État et de gouvernement par intérim! Liste des femmes occupant les postes les plus influents en politique. Sept femmes chefs d'État actuelles sur dix sont devenues les premières femmes présidents de l'histoire de leur pays, et elles l'ont fait avec

Top 6 des choses à acheter cet été! Le style hippie est de retour: les vêtements au crochet sont à nouveau populaires! Lors des défilés printemps-été 2020, les créateurs ont proposé des dizaines de déclinaisons sur ce thème: des robes translucides ajourées, multicolores

Puis-je boire de l'eau pendant l'exercice? Il y a deux opinions opposées sur l'opportunité de boire de l'eau pendant l'exercice ou non. Cet article vous aidera à déterminer si vous pouvez boire pendant que vous faites de l'exercice..

Tout sur le calcium pour les femmes Quel est le taux de calcium dans le sang chez les femmes et que faire si ce chiffre est inférieur aux valeurs indiquées? Dans notre article, nous essaierons de répondre à toutes les questions.

Causes des allergies pendant la grossesse

La grossesse est un moment idéal pour toute femme. Cependant, il s'accompagne de changements qui affectent le système immunitaire et les niveaux hormonaux, à la suite desquels les allergies existantes réapparaissent ou en développent de nouvelles. À quoi une femme enceinte peut-elle être allergique? En médecine, les principaux allergènes sont émis - poussière domestique, pollen de plante, poils d'animaux, médicaments, etc. Le processus d'apparition de la pathologie est imprévisible et peut avoir des conséquences négatives. Le traitement doit être commencé immédiatement.

  • Allergies et grossesse
  • Types d'allergies et symptômes
  • Influence des allergies sur le développement intra-utérin du fœtus
  • Traitement des allergies pendant la grossesse
  • Bloqueurs des récepteurs de l'histamine H1 et corticostéroïdes

Allergies et grossesse

Les pathologies allergiques sont extrêmement rares chez les femmes qui occupent pour la première fois une position intéressante. Dans la plupart des cas, la femme enceinte est consciente de son intolérance à un produit particulier, à des substances, etc., qui provoquent le développement du processus pathologique. Mais chaque règle a une exception.

Le moment de porter un enfant correspond à divers changements dans le corps féminin qui peuvent devenir un catalyseur pour le développement d'une réaction allergique. Le système immunitaire fonctionne avec une double charge, peut réagir de manière imprévisible à tout allergène.

Les principaux types d'allergènes:

  • Rayons ultraviolets;
  • Du froid;
  • Composants de cosmétiques;
  • Certains produits alimentaires;
  • Les médicaments;
  • Poils d'animaux;
  • Poussière, pollen, etc..

Les allergies pendant la grossesse ont toujours une certaine «base». En particulier, il existe plusieurs facteurs provoquants qui conduisent au problème. Si une femme est en bonne santé, la grossesse se déroule normalement, rien ne la dérange, alors la probabilité de développer une allergie est réduite à zéro.

Pour information, selon les statistiques, jusqu'à 30% des femmes enceintes souffrent d'allergies. Dans la plupart des cas, la maladie survient entre 18 et 24 ans.

Conditions préalables qui augmentent la probabilité de développer des allergies:

  1. Stress chronique.
  2. Détérioration du système immunitaire.
  3. Auto-administration de médicaments.
  4. Contact fréquent avec des produits chimiques ménagers.
  5. Porter des vêtements synthétiques.
  6. Utilisation abusive de cosmétiques décoratifs.
  7. Mauvaise alimentation, mauvaises habitudes alimentaires.
  8. Mauvaise situation environnementale.

Si vous avez déjà des antécédents d'allergies, vous devriez consulter un médecin lors de la planification d'une grossesse. Il prescrira un cours de thérapie pour aider à réduire l'exacerbation de la pathologie pendant la grossesse..

Types d'allergies et symptômes

Au cours des 12 à 14 premières semaines d'une position intéressante, les femmes peuvent développer une réaction au fœtus, par exemple une toxicose. Il se stabilise tout seul lorsque le corps s'habitue au nouvel état..

Les allergies pendant la grossesse sont des types suivants:

  • Forme allergique de rhinite. Il se caractérise par un écoulement abondant de mucus des voies nasales, des éternuements constants, des sensations de démangeaisons, une congestion nasale. Le plus souvent, une réaction se produit à la poussière, aux plantes à fleurs, aux poils d'animaux;
  • Conjonctivite de nature allergique. Elle s'accompagne d'un écoulement abondant de larmes, de la peur de la lumière, d'une rougeur de la cornée. Le plus souvent, cette pathologie se déroule simultanément avec la rhinite, les provocateurs sont similaires;
  • Urticaire et dermatite. Sur la peau, il y a une éruption cutanée, une rougeur, un gonflement et des démangeaisons sévères. En apparence, la maladie ressemble à une brûlure d'ortie. La réaction allergique est localisée - sur le site de contact avec l'allergène. Se développe souvent sur le visage en raison d'une intolérance à l'un ou l'autre des produits cosmétiques;
  • Œdème de Quincke. La maladie affecte les paupières, les lèvres et la bouche, les voies respiratoires supérieures. Il se développe instantanément et toujours soudainement. Risque élevé d'œdème laryngé et d'étouffement consécutif. Parfois, la pathologie est accompagnée de douleurs abdominales et de signes d'obstruction intestinale (rarement).

Important: la forme d'allergie la plus sévère est le choc anaphylactique, qui se produit avec un changement de conscience et une forte baisse de la pression artérielle. En l'absence de soins médicaux en temps opportun, il existe un risque de décès..

Le choc anaphylactique se développe dans la plupart des cas dans l'heure qui suit le contact avec un allergène - pollen de plante, cosmétiques, médicaments.

Impact de l'allergie sur le développement intra-utérin du fœtus

Tout changement de bien-être inquiète une femme, surtout lorsqu'il s'agit de porter le premier enfant. Si la mère est préparée, connaît sa réaction allergique, elle achète des médicaments à l'avance pour aider à arrêter les symptômes alarmants. Cependant, dans ce cas, il faut réfléchir à l'effet que le médicament aura sur le fœtus. L'automédication dans une position intéressante est strictement interdite. La menace est double - pour maman et bébé.

La pathologie elle-même n'a pas d'effet négatif sur le développement intra-utérin. Les agents pathogènes sont incapables de traverser le placenta jusqu'au bébé. Cependant, ils peuvent agir à l'avenir lorsque le bébé développe la même maladie que la mère. Il s'avère que les allergies pendant la grossesse sont dangereuses car elles peuvent être héritées. Mais cette déclaration ne s'applique pas à toutes les situations. Si les gènes du père ont «gagné», alors la probabilité est extrêmement faible.

L'effet des allergies pendant la grossesse, selon le trimestre:

  1. Premier trimestre. La barrière placentaire n'est pas complètement formée, il n'y a donc aucune protection pour le bébé. Pendant cette période, la pose et le développement de tous les organes internes et du système sont effectués. Il existe un risque de développement anormal dû aux effets négatifs des médicaments utilisés par la femme.
  2. Deuxième trimestre. Le placenta est complètement formé, le bébé est protégé de l'influence négative des facteurs provoquants et des médicaments. Le danger est de prendre des pilules qu'il est interdit de prendre dans une position intéressante.
  3. Troisième trimestre. Les agents pathogènes ne peuvent pas pénétrer à travers le placenta, l'enfant est protégé jusqu'au travail. Cependant, la mauvaise santé de la mère n'a pas le meilleur effet sur l'état du fœtus..

De nombreux comprimés antihistaminiques sont contre-indiqués pendant la grossesse. Leur utilisation non autorisée peut entraîner une altération de la circulation sanguine dans le placenta, ce qui menace l'hypoxie.

Les allergies pendant la grossesse sont dangereuses pour la mère. La forme "inoffensive" de rhinite peut provoquer une crise d'asthme bronchique, un choc anaphylactique et conduire à une suffocation. Le manque d'oxygène entraîne une privation d'oxygène du fœtus.

Traitement des allergies pendant la grossesse

Comment traiter les allergies de grossesse? La question est pertinente, car il est nécessaire d'alléger la condition de la mère, tout en éliminant l'impact négatif sur le développement de l'enfant. Tous les médicaments sont utilisés avec précaution, uniquement selon les directives du médecin traitant.

La thérapie est symptomatique, en raison de la gravité et de l'intensité des manifestations cliniques. Il est impossible de guérir les allergies, vous ne pouvez supprimer que les symptômes.

Important: au cours du premier trimestre, il est fortement déconseillé de prendre des pilules. Ils ne sont prescrits que dans des cas exceptionnels sur la base des bénéfices potentiels et du préjudice probable.

  • Gouttes au sel de mer - Marimer et Aqua Maris aident à réduire les symptômes de la rhinite allergique; vous pouvez utiliser le spray Pinosol (comme sur la photo), qui comprend de la menthe et de l'eucalyptus, ou l'aérosol Prevalin, qui crée un film protecteur dans le nez qui bloque les agents pathogènes;
  • Pour laver les yeux dans le contexte de la conjonctivite, il est permis d'utiliser des gouttes Innoxa;
  • Pour les allergies cutanées, une pommade au zinc est prescrite, qui a une propriété desséchante;
  • Pour le traitement des allergies alimentaires, tout d'abord, l'allergène est éliminé, puis des agents de nettoyage sont recommandés - Enterosgel;
  • Dans le contexte de démangeaisons sévères et de desquamation de la peau dans les premiers jours, une forte dose d'entérosorbants est prise - charbon actif.

En ce qui concerne les médicaments aux propriétés antihistaminiques, il n'existe pas de médicaments totalement sûrs pendant la grossesse. Ils ne peuvent être prescrits pour une réaction allergique sévère que lorsqu'il n'y a pas d'autres options de traitement.

Antagonistes des récepteurs de l'histamine H1 et corticostéroïdes

Les bloqueurs de l'histamine H1 contribuent au blocage des récepteurs de l'histamine, ce qui fait disparaître les symptômes allergiques. L'industrie pharmaceutique propose plusieurs générations de ces médicaments. Chacun des suivants a une plus petite liste d'effets secondaires. Certains sont catégoriquement contre-indiqués, d'autres sont considérés comme le seul remède possible.

Liste des médicaments selon la génération:

  1. Première génération. La diphénhydramine ne doit pas être prise pendant la grossesse, dans les cas extrêmes, elle n'est prescrite qu'au deuxième trimestre. Suprastin n'est pas prescrit pendant la gestation, bien qu'il n'y ait pas de données cliniques sur l'effet sur le fœtus.
  2. Deuxième génération. Claritin - les études sur l'effet sur le développement intra-utérin n'ont pas été menées, elles ne sont prescrites que dans des cas exceptionnels.
  3. Troisième génération. Allertek est pris uniquement comme prescrit par un médecin au 2ème et au 3ème trimestre, au premier il est contre-indiqué.

Les corticostéroïdes sous forme de comprimés, de crèmes et de pommades sont rarement prescrits. Les fonds aident à réduire la résistance du corps féminin aux infections, ce qui nuit au fœtus. Prescrit uniquement dans les cas où le bénéfice pour la mère est supérieur au risque pour le fœtus.

La manière de traiter les manifestations d'une réaction allergique est décidée exclusivement par le médecin. Un traitement adéquat soulagera l'état de la mère et ne nuira pas à l'enfant. L'auto-traitement est lourd de complications, y compris irréversibles.

Symptômes et traitement des allergies pendant la grossesse

Il y a de nombreux changements dans le corps de la femme enceinte. Parfois, porter un bébé s'accompagne d'une exacerbation de maladies existantes et de l'apparition de nouvelles. Environ 25% des femmes enceintes souffrent d'allergies de différents types et sévères. Cela provoque un inconfort et des complications..

Pathogénèse

Divers irritants peuvent provoquer une réaction allergique: pollen, squames animales, médicaments, produits chimiques et cosmétiques, aliments, poussière, froid ou soleil. La pénétration de l'allergène dans l'organisme est suivie d'une réponse immunitaire. Des anticorps spécifiques sont produits, qui, par conséquent, se lient aux mastocytes immunitaires. En cas de contact répété avec l'allergène, des histamines se forment, ce qui contribue à l'apparition d'une réaction allergique avec des symptômes caractéristiques.

Les facteurs suivants augmentent le risque d'allergies pendant la grossesse:

  • contact constant avec des produits chimiques ménagers ou des produits chimiques;
  • l'utilisation de produits cosmétiques de mauvaise qualité, de vêtements en tissus synthétiques;
  • non-respect du régime alimentaire, utilisation d'aliments allergènes (chez la femme enceinte, les habitudes gustatives et l'appétit changent souvent);
  • stress fréquent, instabilité émotionnelle;
  • maladies gastro-intestinales chroniques, immunité affaiblie;
  • mauvaise écologie, eau polluée;
  • prédisposition génétique.

Le groupe à risque comprend les femmes enceintes âgées de 18 à 25 ans et de plus de 35 ans.

Selon le type et le degré d'exposition à l'irritant, l'allergie peut devenir aiguë ou chronique..

Au cours du 1er trimestre, les allergies peuvent devenir une réaction spécifique du fœtus. Se manifeste généralement sous forme de toxicose. Cela passe au fur et à mesure que le système immunitaire s'habitue au nouvel état. Au fil du temps, le corps de la femme enceinte produit du cortisol, une hormone anti-allergène naturelle qui réduit l'intensité de la réaction du corps.

Chez les femmes enceintes avec une allergie précédemment diagnostiquée, la maladie peut s'aggraver. Avec une sensibilité individuelle à certaines substances, il vaut la peine de consulter un médecin avant même la conception..

Comment cela se manifeste

Les symptômes d'allergies pendant la période de naissance d'un bébé ne diffèrent pratiquement pas de ceux d'une femme non enceinte. La réaction se produit quelques minutes ou quelques heures après le contact avec l'allergène, ou se développe progressivement. La nature des manifestations dépend du type et du degré d'exposition au stimulus. Les symptômes peuvent devenir plus aigus ou disparaître.

Avec une évolution légère, une rhinite allergique se produit. Symptômes: éternuements fréquents, démangeaisons, congestion nasale ou grande quantité de sécrétion claire. Dans les cas aigus, la maladie affecte les voies respiratoires, la respiration devient difficile, une bronchite se produit. Un allergène peut être du pollen végétal, de la moisissure, des poils d'animaux, de la poussière. Les signes sont souvent de nature saisonnière, exacerbés pendant la floraison, la mue des animaux de compagnie ou en hiver, lorsque l'humidité de l'air diminue. La conjonctivite peut être associée à une rhinite allergique. Il y a larmoiement abondant, photophobie, hyperémie cornéenne.

Très souvent, les allergies de contact ou alimentaires se manifestent par des réactions cutanées, notamment urticaire, dermatite, eczéma. Les symptômes typiques sont des éruptions cutanées, des rougeurs, un gonflement, une sécheresse, une desquamation, des cloques exsudatives et des démangeaisons. Selon le type d'allergie, l'éruption cutanée sur la peau est de différentes tailles, formes, a un contour clair ou faible. Les lésions sont localisées sur le visage, les mains, l'abdomen ou se propagent dans tout le corps.

Dans les cas graves, un œdème de Quincke est possible. Paupières, lèvres, langue et voies respiratoires supérieures enflées. La maladie se développe rapidement. L'œdème du larynx et de la trachée présente un grand danger: il existe un risque d'insuffisance respiratoire. Rarement, le tissu conjonctif est affecté, ce qui s'accompagne de douleur et d'une mobilité articulaire réduite. Avec des dommages au tractus gastro-intestinal, la femme enceinte ressent des douleurs abdominales et des signes d'obstruction intestinale.

La manifestation la plus dangereuse de l'allergie est le choc anaphylactique. Dans le même temps, des changements de conscience se produisent, la pression artérielle diminue fortement. Il se développe en quelques minutes ou 1 heure après le contact avec un allergène. En l'absence d'assistance qualifiée, il existe un risque de décès..

Influence sur le fœtus

L'allergie pendant la grossesse n'affecte pas en soi le développement intra-utérin du fœtus. Les irritants ne traversent pas le placenta. Cependant, au cours du 1er trimestre, lorsque le placenta n'est pas complètement formé, il existe un risque d'anomalies du développement..

Les médicaments utilisés pour traiter les allergies sont dangereux pour la santé de l'enfant. La prise ou le dépassement de certains antihistaminiques peut perturber la circulation sanguine entre la mère et le bébé. Dans ce cas, il y a un manque de nutriments ou d'oxygène..

Certains médicaments puissants peuvent provoquer des malformations du système nerveux, du cœur et d'autres organes et systèmes du fœtus. Ceci est particulièrement important au cours du 2e trimestre, lorsque les organes internes et les parties du corps du bébé se forment. Le danger est posé par les médicaments antiallergiques qui sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Interdit de prendre Diphenhydramine, Pipolfen, Terfenadine.

Des conséquences graves pour le fœtus au cours du 3ème trimestre sont possibles si l'état général de la femme enceinte s'aggrave. Avec le développement de l'asthme bronchique ou du choc anaphylactique, la femme enceinte a des difficultés à respirer. Pour cette raison, il y a un manque d'oxygène, ce qui augmente le risque d'hypoxie fœtale..

Même des symptômes bénins de la maladie tels que le nez qui coule, la toux, les yeux larmoyants peuvent affecter négativement l'état du bébé. Il existe un risque de contamination bactérienne lors du grattage d'une éruption cutanée.

Les tendances allergiques peuvent être génétiquement transmises à un enfant. Cela conduira à l'avenir à l'apparition d'une réaction négative de son corps aux stimuli..

Traitement

Le diagnostic est établi sur la base de l'examen, des antécédents, du test sanguin biochimique et des tests cutanés.

Tout d'abord, vous devez exclure complètement le contact avec les irritants..

Le traitement médical est déterminé par le médecin. Le choix des médicaments pendant la grossesse est effectué avec beaucoup de soin, en tenant compte du terme et des indicateurs individuels. Les fonds doivent être aussi sûrs que possible pour le bébé et la future mère.

Pour la rhinite allergique, des sprays nasaux et des gouttes sont prescrits. Pendant la grossesse, des préparations naturelles à base d'eau de mer sont présentées: Aqua Maris, Dolphin, Aqualor, Prevalin, Pinosol, Salin. Moyens de nettoyer la cavité nasale, d'éliminer les allergènes de la membrane muqueuse, de soulager les poches. Pour le traitement de la conjonctivite allergique, des gouttes oculaires naturelles sont utilisées, par exemple Innoks.

Pour le traitement symptomatique des manifestations cutanées d'allergie, des agents topiques sont utilisés sous forme de pommade, crème, gel. La pommade au zinc est la plus sûre: elle sèche la peau, soulage l'inflammation, élimine les éruptions cutanées et les démangeaisons. Un agent à base d'oxyde de zinc ayant une action similaire est le Tsindol. Les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments avec des extraits de plantes médicinales: calendula, camomille, chélidoine.

En cas de dermatite atopique, en particulier sur les mains et le visage, Physiogel est prescrit. Le produit hydrate efficacement la peau, stimule sa régénération.

Le traitement des allergies causées par les aliments ou les médicaments consiste à nettoyer le corps à l'aide de sorbants: Enterosgel, Lactofiltrum, charbon actif. Moyens de normaliser la microflore intestinale, d'éliminer les toxines, de stimuler la fonction du système digestif.

Thérapie médicamenteuse tenant compte de la durée de la grossesse
TrimestreMédicaments approuvés
Premier (jusqu'à la 13e semaine)Gouttes nasales: Aqua Maris, Salin, Pinosol.
Remèdes locaux: Pommade ou pâte de zinc, Physiogel.
Remèdes homéopathiques: Rinitol EDAS 131, Euphorbium compositum.
Sorbants: Lactofiltrum, Enterosgel, charbon actif.
Au 1er trimestre, la prise de médicaments à effet antihistaminique est contre-indiquée.
Deuxième (14-27 semaines)Antihistaminiques: Diazolin, Phéniramine.
Corticostéroïdes: dexaméthasone, prednisolone (uniquement dans les cas graves).
Vitamine B12: aide à renforcer l'immunité et à réduire les allergies.
Troisième (28-40e semaines)Antihistaminiques de nouvelle génération: Fenistil, Zirtek, Feksadin.

La prévention

Il est impossible de guérir complètement les allergies, cependant, il est tout à fait possible d'arrêter ses symptômes, de prévenir les complications et les rechutes.

Pour la prévention, suivez les recommandations suivantes:

  • abandonner les mauvaises habitudes, en particulier fumer et boire de l'alcool, pendant la gestation;
  • minimiser le contact avec les animaux;
  • effectuer régulièrement un nettoyage humide, éliminer les produits en laine et duvet dans lesquels la poussière s'accumule et les tiques commencent;
  • exclure tout contact avec des substances chimiques et autres substances nocives;
  • choisissez soigneusement les cosmétiques: utilisez des produits de haute qualité sans additifs ni parfums, privilégiez les produits naturels;
  • effectuer une thérapie vitaminique lors de la planification et pendant la grossesse.

Suivez un régime hypoallergénique. Éliminez les allergènes potentiels de votre alimentation: fruits de mer, baies et fruits rouges, lait, agrumes, œufs, chocolat. Vous pouvez manger des céréales, de la viande maigre, des fruits verts et jaunes, du pain de seigle, des produits laitiers.

L'allaitement peut aider à réduire le risque d'allergies chez un bébé né d'une mère malade. Le lait maternel contient de nombreux nutriments qui renforcent le système immunitaire du bébé et aident à combattre les irritants..

Consultez un allergologue si vous ressentez des symptômes pendant la grossesse. Si nécessaire, consultez un immunologiste, un dermatologue, un pneumologue. La thérapie est réalisée sous la surveillance étroite d'un obstétricien-gynécologue.

Les allergies chez les femmes enceintes sont désagréables, mais vous pouvez vivre

Dans quelle mesure une allergie pendant la grossesse est-elle dangereuse pour le corps de la mère et le fœtus? Existe-t-il des remèdes sûrs qui peuvent traiter efficacement cette maladie et quelles méthodes alternatives pouvez-vous utiliser? Comment établir une alimentation hypoallergénique et la vie quotidienne?

La grossesse affecte tous les processus et systèmes du corps de la femme enceinte. Le système immunitaire subit également de graves modifications: le nombre, le pourcentage et l'activité des leucocytes changent, le fond hormonal change et une immunosuppression se produit. Cela peut entraîner un dysfonctionnement du système immunitaire, y compris l'apparition d'allergies nouvelles ou plus anciennes chez les femmes enceintes..

Ainsi, les allergies peuvent parfois être considérées comme l'un des premiers signes de grossesse..

Cependant, pendant la grossesse, la production de cortisol augmente - une hormone à effet antiallergique qui supprime le développement d'une réaction allergique, de sorte que dans certains cas, la maladie, au contraire, peut disparaître ou se transformer en une forme plus bénigne.

Les allergies pendant la grossesse sont une double menace

En règle générale, les allergies pendant la grossesse apparaissent rarement pour la première fois. La plupart des femmes ont une idée claire de «leurs» allergènes et des manifestations de la maladie, mais il peut y avoir des exceptions. La grossesse agit comme une sorte de catalyseur qui aggrave le problème. Par conséquent, il est important de penser à la possibilité d'allergies et à son traitement même au stade de la planification de la grossesse..

Schéma: là où une femme enceinte peut être piégée par des allergènes

Le système immunitaire de la femme pendant cette période fonctionne, comme on dit, "pour l'usure", de sorte que la réaction à tel ou tel produit cosmétique ou produit alimentaire peut être imprévisible.

Les allergies chez les femmes enceintes peuvent survenir avec des degrés de gravité variables. Pour plus de commodité, ils sont divisés en 2 groupes. Le premier comprend des symptômes avec une évolution légère:

  • La rhinite allergique s'accompagne d'un écoulement séreux de la cavité nasale, d'une congestion nasale, d'éternuements.
  • La conjonctivite due aux allergies se manifeste par un larmoiement accru, une peur de la lumière, une rougeur de la cornée. La conjonctivite allergique et la rhinite surviennent souvent en même temps.
  • Urticaire, dermatite allergique. La dermatite de contact est une éruption cutanée sur l'abdomen, le dos ou la poitrine. La dermatite se manifeste par un gonflement de la peau, des démangeaisons et des rougeurs. L'urticaire ressemble à une «brûlure» causée par les cellules urticantes d'ortie.

Le deuxième groupe comprend les réactions systémiques (réactions affectant tout le corps) avec une évolution sévère:

  • L'œdème de Quincke (gonflement des paupières, des lèvres, de la langue, de la trachée), appelé «urticaire géante», se manifeste par un gonflement soudain des muqueuses et de la graisse sous-cutanée au niveau du visage et du cou. L'œdème de la trachée et du larynx est particulièrement dangereux, ce qui peut entraîner de graves problèmes respiratoires..
  • Le choc anaphylactique se manifeste par une altération de la conscience, une forte baisse de la pression artérielle. Si une femme n'est pas aidée, elle peut mourir..

Ce sont des réactions allergiques immédiates. Avec les allergies de type retardé, l'allergène s'accumule dans le corps (des allergies à action retardée se développent souvent dans le contexte de plusieurs allergènes).

La réaction immunocomplexe peut être l'une des causes de la glomérulonéphrite, de la polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies.

Allergies pendant la grossesse - effets sur le fœtus

L'allergie est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre de la grossesse, car les organes, les systèmes et les tissus du fœtus en sont à leurs balbutiements et le placenta avec ses fonctions protectrices n'est pas encore complètement formé.

Au cours des deuxième et troisième trimestres, les allergies n'ont pas d'effet négatif sur le fœtus, car le placenta complètement formé ne permet pas aux antigènes de passer. Mais la mauvaise santé d'une femme enceinte, un état moral déprimé peuvent nuire à la santé de l'enfant..

De plus, les réactions allergiques peuvent menacer la vie de la femme enceinte et la prise incontrôlée d'antihistaminiques peut provoquer des malformations fœtales et une interruption prématurée de la grossesse. Lorsque vous prenez vos médicaments seuls, il est impossible de répondre avec précision à la question «Le bébé souffrira-t-il?» Par conséquent, vous devriez consulter un allergologue et un gynécologue, quelles doses et à quelles doses doivent être prises pour traiter les allergies.

Diagnostic des allergies pendant la grossesse

Le diagnostic comprend un test sanguin pour les allergies, à savoir:

  • niveau total d'anticorps IgE,
  • dépistage des allergènes dans le sang, détection d'anticorps spécifiques,
  • tests cutanés,
  • collecte de l'anamnèse,
  • tenir un journal alimentaire pour les allergies alimentaires soupçonnées.

Le médecin doit connaître la position de la patiente afin de lui prescrire les méthodes de diagnostic optimales..

Comment traiter les allergies pendant la grossesse

Le traitement des allergies chez la femme enceinte est assez varié. Nous décrivons ci-dessous ce que vous pouvez prendre pour vous débarrasser des principaux symptômes des allergies..

Traitement des allergies pendant la grossesse au 1er trimestre

Pour le moment, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments..

Si vous êtes allergique à la floraison, il est conseillé de laver vos vêtements et vos chaussures après chaque promenade. S'il est impossible d'éviter le contact avec l'allergène, un masque médical doit être porté.

Avec rhinite allergique

Les gouttes nasales, qui sont utilisées pour un rhume, sont bonnes pour la rhinite allergique.

Les meilleurs produits pour les femmes enceintes sont les produits contenant du sel marin..

  • Drops Marimer et Aqua Maris;
  • Complexe de dauphins avec sel de mer et herbes;
  • Spray Dr. Theiss Allergol eau de mer

En plus de ce qui précède, vous pouvez utiliser:

  • Pinosol - contient des extraits de menthe et d'eucalyptus, qui améliorent le bien-être de la rhinite allergique.
  • Prevalin spray - forme une mousse fine sur la membrane muqueuse, bloquant les allergènes.
  • Gouttes de salin - le principal ingrédient actif est le chlorure de sodium. Aide à nettoyer la cavité nasale.

Conjonctivite, larmoiement

Les gouttes bleues Innoxa conviennent au rinçage des yeux, qui ne contiennent que des substances naturelles

Démangeaisons, éruptions cutanées, desquamation

Les pommades sont un bon remède, elles aideront à se débarrasser des allergies cutanées pendant la grossesse - éruptions cutanées, dermatite cutanée. Par exemple, la pommade au zinc a un effet desséchant prononcé..

La suspension de Zindol contenant de l'oxyde de zinc peut être utilisée de la même manière.

Une bonne option est les crèmes contenant des extraits de plantes médicinales. En cas de dermatite atopique, appliquer une fine couche sur les zones touchées de Physiogel A.I..

Allergies alimentaires et médicamenteuses - nettoyer le corps

Ce type d'allergie est le plus souvent caractérisé par de l'urticaire et d'autres éruptions cutanées. La première étape consiste à exclure l'allergène de l'utilisation, puis à nettoyer le corps. CA aidera:

  • Lactofiltrum;
  • Enterosgel.

En cas d'allergies sévères, accompagnées de démangeaisons ou de desquamation, dans les premiers jours, vous devez prendre une double dose de tout sorbant, par exemple du charbon actif.

Facile à calculer: divisez votre poids par 5. Ce sera le nombre de comprimés.

Consommez 2 à 3 fois par jour pendant 1 à 2 jours. Ensuite, la dose habituelle est retournée - 1 comprimé par 10 kg de poids corporel.

Puis-je prendre des pilules contre les allergies pendant la grossesse??

En ce qui concerne les antihistaminiques, malheureusement, il n'existe aucun médicament totalement sûr pour une femme enceinte. Considérez comment traiter les allergies pendant la grossesse, quels antihistaminiques peuvent être utilisés sur recommandation du médecin traitant pendant cette période et lesquels sont totalement interdits.

Il est nécessaire de prendre en compte les indications et contre-indications des antihistaminiques afin de choisir la bonne manière de traiter les allergies chez la femme enceinte, en particulier dans les cas graves.

Bloqueurs de l'histamine H1

Bloque les récepteurs de l'histamine, éliminant ainsi les symptômes d'une réaction allergique. Il existe 4 générations de ces médicaments, où chacune des suivantes diffère par moins d'effets secondaires et la force de leur manifestation, et une action plus longue. Vous trouverez ci-dessous la catégorie principale des comprimés H1 et leur potentiel d'utilisation au cours des différents trimestres de la grossesse.

1ère génération
  • Diphenhydramine. Il est strictement contre-indiqué tout au long de la grossesse, car il affecte la contractilité de l'utérus lorsqu'il est pris à une dose supérieure à 50 mg. Dans les cas extrêmes, il est possible de n'utiliser qu'au 2ème trimestre.
  • Suprastin. Ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse, bien qu'il n'y ait pas d'informations fiables sur son effet sur le fœtus. Le médicament n'est pas prescrit au premier trimestre de la grossesse et aux stades ultérieurs.
  • Tavegil. Le médicament n'est utilisé qu'en cas de nécessité absolue, lorsqu'il n'est pas possible d'appliquer un autre agent. Au premier trimestre, le médicament n'est pas utilisé. Des expériences sur des animaux ont montré la présence de malformations chez le fœtus.
  • Pipolfen (pipéracilline, diprazine). Il n'y a pas de données cliniques sur l'utilisation de ce médicament, son utilisation est donc contre-indiquée. Si nécessaire, la prise de médicaments pendant l'allaitement doit être interrompue.
2ème génération
  • Claritin. Aucun effet négatif sur le fœtus et l'organisme maternel n'a été identifié, mais, en même temps, la réaction d'une femme enceinte au médicament peut être imprévisible. C'est pour cette raison que la claritine n'est prescrite à une femme enceinte qu'en dernier recours..
  • Terfénadine. Indésirable pendant la grossesse, peut entraîner une perte de poids chez le nouveau-né. Il est utilisé si l'effet de l'utilisation l'emporte sur le risque pour le fœtus.
3e génération
  • Feksadin. Ces pilules contre les allergies pendant la grossesse sont contre-indiquées..
  • Zyrtec (le deuxième nom est la cétirizine). Aucun effet tératogène du médicament n'a été identifié, mais il est capable de pénétrer dans le lait maternel.
  • Allertek - peut être utilisé aux 2ème et 3ème trimestres comme prescrit par un médecin

Corticostéroïdes

Disponible sous forme de comprimés, d'injections, ainsi que de pommades et de crèmes. Le mécanisme d'action des corticostéroïdes est basé sur l'inhibition des cytokines Th-2 «responsables» de l'apparition d'une réaction allergique.

Il a été établi que l'utilisation de médicaments tels que la dexaméthasone, Metipred réduit considérablement la résistance du corps féminin à diverses infections et affecte donc également négativement le fœtus. C'est pourquoi, les corticostéroïdes sont prescrits à une femme enceinte si les antiallergiques traditionnels ne donnent pas l'effet escompté..

Traitement des allergies chez les femmes enceintes avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires sont principalement utilisés dans le traitement des manifestations cutanées des allergies chez les femmes enceintes..

Toux

En toussant, les inhalations avec de l'eau minérale aident bien, à partir de laquelle tout le gaz est précédemment libéré. Vous pouvez utiliser Borjomi, Essentuki (n ° 4, n ° 17) ou Narzan. Une heure après cette procédure, des inhalations sont également effectuées avec des huiles - eucalyptus, pêche ou olive.

Urticaire pendant la grossesse

Les solutions d'acide salicylique ou de menthol soulageront les démangeaisons. À l'aide d'un disque ou d'un coton-tige, essuyez les zones touchées. Les sensations désagréables disparaissent en quelques minutes.

En cas de démangeaisons sévères, une infusion de feuilles de plantain et de graines d'aneth aidera. Le mélange (une cuillère à soupe de graines d'aneth et la même quantité de feuilles de plantain hachées) est versé avec de l'eau bouillante (0,22 l), insisté pendant environ deux heures et utilisé pour essuyer les zones touchées.

Dermatite allergique

Pour essuyer la peau, utilisez une décoction de camomille, de calendula, de millepertuis et de sauge. Mélangez une cuillère à soupe de chaque composant. Ensuite, une cuillère à soupe du mélange est brassée avec un verre d'eau bouillante. La perfusion peut être prise par voie orale (1/3 tasse, trois fois par jour).

Des feuilles de plantain déchiquetées mélangées en proportions égales avec des fleurs de calendula et de camomille aident bien. Quatre cuillères à soupe du mélange sont brassées avec 0,5 litre d'eau bouillante. Utilisé pour essuyer la peau et les compresses. Une bonne option pour les lotions est une décoction d'écorce de chêne.

La décoction d'écorce de chêne et l'extrait d'huile d'églantier traitent également la dermatite allergique.

  • 100 grammes d'écorce de chêne sont bouillis pendant 30 minutes dans 1 litre d'eau; appliqué sous forme de frottements et de compresses.
  • L'huile est extraite de graines d'églantier; utilisé en externe et en interne pour 1 c. en un jour.

Eczéma allergique

Une feuille de chou fraîche, liée à la zone touchée, aide à faire face à de telles manifestations de cette maladie. La feuille est changée une fois par jour jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Vous pouvez également utiliser des compresses avec du chou haché et du blanc d'oeuf (3 cuillères à soupe pour 1 protéine).

La collecte à base de plantes aidera également: nerprun, fenouil (2 parties chacun), mélanger avec des racines de pissenlit, de la chicorée et une feuille de montre (1 partie). Une cuillère à soupe de la collection est versée avec un verre d'eau bouillante, bouillie pendant une demi-heure. Prendre deux fois par jour pour ¾ verre.

Alternativement, vous pouvez utiliser du vinaigre en bloc ou du jus de bouleau:

  • Le vinaigre de cidre de pomme, l'eau et un œuf cru sont mélangés dans un rapport 1: 1: 1, utilisé comme compresse.
  • Frottez la peau avec de la sève de bouleau.

Une série d'allergies pendant la grossesse

Une décoction d'une série soulage les démangeaisons et les rougeurs, a un effet sédatif. Le cours peut durer jusqu'à plusieurs années, cependant, pour 20 semaines d'utilisation, une pause de 10 semaines doit être prise.

Une façon d'utiliser: 1 c. herbes dans un verre d'eau bouillante, utilisé à la place du thé / café. La même solution avec 3 c. un verre d'eau bouillante peut manipuler la peau.

Avant d'utiliser des remèdes populaires et des vitamines, vous devriez consulter un allergologue.

Antihistaminiques naturels pour les femmes enceintes

Les substances naturelles peuvent-elles aider à prévenir les allergies ou à atténuer les symptômes? Ci-dessous, nous parlerons de la possibilité de réduire les allergies sans l'aide d'antihistaminiques..

Vitamine C ou acide ascorbique

Minimise les manifestations allergiques telles que le bronchospasme ou l'écoulement nasal.

La dose quotidienne recommandée est de 1 à 3 g.

Il doit être pris progressivement, en commençant à 500 mg / jour, puis en augmentant progressivement la dose à 3-4 g..

Huile de poisson et acide linoléique

Empêche l'apparition de symptômes tels que des éruptions cutanées, des démangeaisons cutanées, des rougeurs oculaires et des yeux larmoyants abondants. La prise de ces médicaments dépend des caractéristiques du corps..

Vitamine B12

C'est un antihistaminique naturel polyvalent. Il peut vous aider à réduire les symptômes de l'asthme allergique ou de la dermatite. Prendre 500 mcg pendant 3-4 semaines.

Préparations de zinc

Le zinc aide à réduire les allergies à divers composés chimiques. Il ne doit être pris par voie orale que sous forme complexe dans le cadre de médicaments.

Huile d'olive

L'acide oléique, qui fait partie de l'huile, est un excellent agent anti-allergique. Par conséquent, il est utile d'utiliser ce type d'huile végétale pour la cuisson..

Prévention des allergies

Pour prévenir le développement d'allergies chez la femme enceinte, les mesures préventives suivantes sont prises:

  • Le contact avec tous les animaux est exclu;
  • La maison est régulièrement nettoyée à l'eau, la poussière est éliminée avec un aspirateur avec filtre à eau, les pièces sont ventilées et les tapis, rideaux et oreillers sont nettoyés de la poussière au moins une fois par semaine pour éviter le développement d'allergies aux acariens;
  • Il est nécessaire d'exclure du menu les produits pour lesquels une réaction allergique a été identifiée; l'utilisation de produits hautement allergènes (agrumes, chocolat, cacahuètes) est limitée, vous devez également refuser d'utiliser de nouveaux produits exotiques;
  • Il vaut la peine d'abandonner les mauvaises habitudes, car elles peuvent provoquer l'apparition d'allergies chez un enfant. Par exemple, fumer chez la mère peut entraîner une pneumonie ou un asthme bronchique chez l'enfant..

Lorsqu'elle est traitée sous la supervision d'un spécialiste, l'allergie chez la femme enceinte ne présente pas de danger pour le fœtus, et l'utilisation de mesures préventives et le refus de l'automédication peuvent éviter des complications pendant la grossesse.

Allergies chez la femme enceinte

Manifestations d'allergies chez la femme enceinte, effet des allergies sur le fœtus

Svetlana Vavilonskaya, obstétricienne-gynécologue, MGMSU, Département de pharmacologie clinique

Dans les conditions de la civilisation moderne, aussi triste soit-il de l'admettre, même une personne en bonne santé a du mal à maintenir l'approvisionnement nécessaire en santé et en force. Et quand il s'agit de la naissance d'une nouvelle vie, ce problème devient encore plus aigu. Et si le XXe siècle a été déclaré le siècle des maladies cardiovasculaires, alors le XXI, selon les prévisions de l'OMS, deviendra le siècle des allergies.

Déjà aujourd'hui, plus de 20% de la population mondiale souffre d'allergies, et dans les régions aux conditions environnementales défavorables - 50% ou plus. En Russie, la prévalence des maladies allergiques dans différentes régions est de 15 à 35%.

Au cours des 30 dernières années, l'incidence des allergies a augmenté de 2 à 3 fois tous les 10 ans. La raison en est une forte détérioration de l'environnement, un stress aigu et chronique, le développement intensif de tous les types d'industries sans respect suffisant des mesures environnementales, l'utilisation incontrôlée de médicaments, l'utilisation généralisée de produits cosmétiques et synthétiques, l'introduction solide de désinfectants et de produits de désinsectisation dans la vie quotidienne, un changement dans la nature des aliments, l'émergence de nouveaux allergènes.

L'allergie est une expression de la réponse immunitaire (de défense) du corps, dans laquelle ses propres tissus sont endommagés; dans la terminologie médicale, cela s'appelle les maladies allergiques (celles-ci incluent les allergies aiguës). Malheureusement, parmi les patients souffrant d'allergies aiguës (SAA), les femmes enceintes se retrouvent dans 5 à 20% des cas. Ces chiffres ont été multipliés par 6 au cours des 20 dernières années. L'âge le plus courant des femmes enceintes allergiques est de 18 à 24 ans. Selon le pronostic de l'évolution et le risque de développer des conditions menaçantes, toutes les OEA (voir tableaux 1, 2) sont divisées en légère (rhinite allergique, conjonctivite allergique, urticaire localisée) et sévère (urticaire généralisée, œdème de Quincke, choc anaphylactique).

Comment se développe la maladie

Alors, quel est le mécanisme des réactions allergiques? Il y a trois étapes dans le développement de la maladie..

Première étape. L'allergène pénètre dans l'organisme pour la première fois. A ce titre, du pollen végétal, des poils d'animaux, des produits alimentaires, des cosmétiques, etc. peuvent être utilisés. Les cellules du système immunitaire reconnaissent les substances étrangères et déclenchent le mécanisme de formation des anticorps. Les anticorps se fixent aux parois des soi-disant mastocytes, qui sont situés en grande quantité sous les tissus muqueux et épithéliaux. De telles combinaisons peuvent exister pendant plus d'un an et «attendre» le prochain contact avec l'allergène.

Deuxième étape. Un allergène qui rentre dans le corps se lie aux anticorps à la surface du mastocyte. Cela déclenche le mécanisme d'ouverture des mastocytes: des substances biologiquement actives (histamine, sérotonine, etc.) en sont libérées, ce qui provoque les principaux symptômes d'allergie, on les appelle également médiateurs inflammatoires ou hormones pro-inflammatoires.

Troisième étape. Les substances biologiquement actives provoquent une vasodilatation, augmentent la perméabilité des tissus. Il y a un gonflement, une inflammation. Dans les cas graves, lorsque l'allergène pénètre dans la circulation sanguine, une forte vasodilatation et une forte baisse de la pression artérielle (choc anaphylactique) sont possibles.

OAZ léger
OAZManifestations cliniques
Rhinite allergiqueDifficulté à respirer par le nez ou congestion nasale, gonflement de la muqueuse nasale, écoulement de sécrétions muqueuses aqueuses abondantes, éternuements, sensation de brûlure dans la gorge.
AllergiqueHyperémie (rougeur), œdème, injection de la conjonctive (les vaisseaux sur le blanc de l'œil sont visibles), démangeaisons, larmoiement, photophobie, gonflement des paupières, rétrécissement de la fissure palpébrale.
Urticaire localiséeLésion soudaine d'une partie de la peau: formation de cloques arrondies et nettement définies avec des bords surélevés et un centre pâle, accompagnées de démangeaisons sévères.

OAZ lourd
OAZManifestations cliniques
Urticaire généraliséeLésion soudaine de toute la peau avec formation de cloques arrondies et nettement définies avec des bords érythémateux (rouges) surélevés et un centre pâle, accompagnées de démangeaisons aiguës.
Œdème de QuinckeGonflement de la peau, des tissus sous-cutanés ou des muqueuses. Il se développe plus souvent au niveau des lèvres, des joues, des paupières, du front, du cuir chevelu, du scrotum, des mains, des pieds. Dans le même temps, il peut y avoir un gonflement des articulations, des muqueuses, y compris le larynx et le tractus gastro-intestinal. L'œdème laryngé se manifeste par de la toux, un enrouement et une suffocation. Le gonflement de la muqueuse du tractus gastro-intestinal s'accompagne de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements.
Choc anaphylactiqueHypotension artérielle (baisse de la pression artérielle) et étourdissement dans une évolution légère, perte de conscience dans une évolution sévère, insuffisance respiratoire due à un œdème du larynx, douleurs abdominales, urticaire, démangeaisons. Les manifestations se développent dans l'heure suivant le contact avec un allergène (plus souvent - dans les 5 premières minutes).

Les manifestations les plus courantes d'allergies chez les femmes enceintes sont la rhinite allergique, l'urticaire et l'œdème de Quincke..

Effet de l'allergie sur le fœtus

Alors, quel est le mécanisme des réactions allergiques? Il y a trois étapes dans le développement de la maladie. Si la mère a sa propre réaction allergique, le fœtus n'a pas de réaction allergique, car les complexes immuns spécifiques réagissant à l'allergène-irritant (les antigènes sont les substances qui ont provoqué l'allergie et les anticorps produits en réponse aux antigènes) ne pénètrent pas dans le placenta. Mais néanmoins, l'enfant dans l'utérus subit l'influence de la maladie sous l'influence de trois facteurs:

  • changement de l'état de la mère;
  • l'effet possible des médicaments sur l'apport sanguin au fœtus (les médicaments utilisés pour les allergies peuvent entraîner une diminution du flux sanguin utéro-placentaire, ce qui garantit complètement la vie du fœtus);
  • l'effet nocif des médicaments (cela sera discuté ci-dessous).

Traitement des allergies pendant la grossesse

Le principal objectif du traitement immédiat est l'élimination efficace et sûre des symptômes de la SV chez la femme enceinte sans risque d'effets négatifs sur le fœtus..

En effet, la réponse d'une personne à l'usage de médicaments dépend de son état physiologique, de la nature de la pathologie et du type de thérapie..

La grossesse dans ce sens doit être considérée comme une condition physiologique particulière. Il convient de garder à l'esprit que jusqu'à 45% des femmes enceintes ont des maladies des organes internes et que 60 à 80% prennent régulièrement certains médicaments. En moyenne, pendant la grossesse, une femme prend jusqu'à quatre médicaments différents, sans compter les vitamines, les minéraux et les compléments alimentaires. Inutile de dire que c'est loin d'être sans danger pour l'enfant à naître? Surtout si la femme décide de prendre elle-même certains médicaments.

Prenons un exemple clinique. Une femme de 31 ans à la 12e semaine de grossesse a été admise à l'hôpital avec un diagnostic de maladie allergique aiguë, urticaire généralisée. La deuxième grossesse, avant d'aller à l'hôpital, la femme ne souffrait pas d'allergies. Elle est tombée malade soudainement, environ 1 heure après avoir mangé du jus d'orange. Une éruption cutanée est apparue sur la poitrine, les bras; les démangeaisons ont commencé. La femme a pris indépendamment la décision de prendre une pilule de diphenhydramine, mais cela n'a pas eu l'effet souhaité. Sur les conseils d'un médecin qu'elle connaissait, elle a pris en plus 1 comprimé de Suprastin, également sans effet. Au matin, l'éruption s'était répandue sur tout le corps et le patient a appelé une ambulance. Le médecin ambulancier a injecté par voie intramusculaire 2 ml de tavegil, il n'y a eu aucun effet. Le médecin a décidé de conduire la femme à l'hôpital de l'unité de soins intensifs généraux. La réaction allergique n'a complètement disparu qu'après 3 jours.

Dans l'exemple donné, la femme a reçu trois antihistaminiques différents avant son admission à l'hôpital, dont l'un (diphenhydramine) est contre-indiqué pendant la grossesse. Par conséquent, dans tous les cas d'allergie, vous devez immédiatement consulter un médecin pour obtenir de l'aide..

La plupart des antihistaminiques «populaires» utilisés pour traiter les allergies sont contre-indiqués pendant la grossesse. Ainsi, la diphenhydramine peut provoquer une excitabilité ou des contractions de l'utérus à une période proche de l'accouchement, lorsqu'elle est prise à des doses supérieures à 50 mg; après avoir pris de la terfénadine, il y a une diminution du poids des nouveau-nés; l'astémizole a un effet toxique sur le fœtus; Suprastin (Chloropyramine), Claritin (Loratadine), Cetirizine (Alleprtek) et Fexadine (Fexofenadine) ne sont acceptables pendant la grossesse que si l'effet du traitement l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus; tavegil (clémastine) pendant la grossesse ne doit être utilisé que pour des raisons de santé; pipolfen (pipéracilline) n'est pas recommandé pour la grossesse et l'allaitement.

Lorsqu'une réaction allergique survient pour la première fois, il est nécessaire dans tous les cas, même si cette condition n'a pas duré longtemps, de demander conseil à un allergologue. Je tiens à souligner que l'essentiel dans le traitement des affections allergiques et des maladies n'est pas l'élimination des symptômes allergiques à l'aide de médicaments, mais l'exclusion complète du contact avec l'allergène.

Afin d'identifier l'allergène, des examens spéciaux sont effectués. La détermination des taux sanguins d'anticorps IgE spécifiques de certains allergènes et des tests de scarification cutanée sont utilisés. Pour les tests cutanés, des solutions sont préparées à partir d'allergènes potentiels (extrait d'herbes, d'arbres, de pollen, d'épiderme animal, venin d'insecte, nourriture, médicaments). Les solutions résultantes sont administrées en quantités minimales par voie intradermique. Si le patient est allergique à une ou plusieurs des substances énumérées, un œdème local se développe autour de l'injection de l'allergène correspondant.

Que faire si la SV apparaît et quels médicaments peuvent être utilisés?

  • Si l'allergène est connu, traiter l'exposition immédiatement.
  • Voir un docteur.
  • S'il n'est pas possible de consulter un médecin, soyez guidé par les données suivantes sur les médicaments antiallergiques.

Bloqueurs de l'histamine H2 de 1ère génération:

  • Suprastin (chlorpyramidine) - est prescrit pour le traitement des réactions allergiques aiguës chez les femmes enceintes.
  • Pipolfen (pipéracilline) - déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement.
  • Allertek (cyterizine) - peut être utilisé au cours des 2e et 3e trimestres de la grossesse.
  • Tavegil (clémastine) - pendant la grossesse, il est possible de l'utiliser uniquement pour des raisons de santé; puisque l'effet négatif de ce médicament sur le fœtus a été révélé, l'utilisation du tavegil n'est possible que si la réaction allergique menace la vie du patient et qu'il n'y a aucune possibilité d'utiliser un autre médicament pour une raison ou une autre.

Bloqueurs H2-histamine de 2e génération:

Claritin (loratadine) - pendant la grossesse, l'utilisation n'est possible que si l'effet du traitement dépasse le risque potentiel pour le fœtus, c'est-à-dire que le médicament ne doit être utilisé que lorsque l'état allergique de la mère menace le fœtus plus que de prendre le médicament. Ce risque dans chaque cas est évalué par le médecin..

Bloqueurs de l'histamine H2 de 3e génération:

Fexadine (fexofénadine) - pendant la grossesse, l'utilisation n'est possible que si l'effet du traitement l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

Prévention des allergies chez la femme enceinte

Un autre aspect très important du problème est la prévention des maladies allergiques chez l'enfant à naître. Les mesures préventives comprennent la limitation ou, dans les cas graves, l'exclusion des aliments hautement allergiques de l'alimentation d'une femme enceinte. Le tractus gastro-intestinal est la principale porte d'entrée des allergènes dans le fœtus. La formation d'une hypersensibilité (c'est-à-dire la formation d'anticorps dans le corps de l'enfant, prêts à provoquer une réaction allergique lors de la deuxième administration de l'allergène - déjà dans la vie extra-utérine du bébé) se produit à un certain degré de maturité du système immunitaire fœtal, qui est atteint après environ 22 semaines de développement intra-utérin. Ainsi, c'est à partir de cette époque que la restriction des allergènes dans les aliments se justifie..

La prévention des réactions allergiques doit également inclure la limitation du contact éventuel avec d'autres allergènes: produits chimiques ménagers, nouveaux cosmétiques, etc..

Ces restrictions ne sont certainement pas absolues. Pour les femmes enceintes en bonne santé qui ne souffrent pas d'allergies, il suffit de ne pas consommer ces produits quotidiennement et en même temps, alors qu'il est possible de les inclure périodiquement dans l'alimentation. Pour abandonner complètement les produits «à risque», il faut que les femmes enceintes aient au moins une fois eu une ou une autre manifestation d'allergie à ce produit. Si une femme souffre de maladies allergiques (asthme allergique bronchique, dermatite allergique, rhinite allergique, etc.), elle devra exclure des groupes d'aliments entiers de l'alimentation..

Il convient de souligner que le tabagisme (à la fois actif et passif) est absolument inacceptable pour une femme enceinte et allaitante. Il existe des faits connus confirmant que le tabagisme de la mère pendant la grossesse affecte le développement des poumons du fœtus, entraînant un retard de croissance intra-utérin. Le tabagisme maternel est l'une des causes du stress foetal. Après une cigarette fumée pendant 20 à 30 minutes, un spasme des vaisseaux de l'utérus se produit et l'apport d'oxygène et de nutriments au fœtus est interrompu. Les enfants de mères qui fument sont plus susceptibles (en plus d'autres maladies graves) de développer une dermatite atopique (allergique) et un asthme bronchique.

Pendant la grossesse, il est recommandé de ne pas avoir d'animaux domestiques, de ventiler l'appartement plus souvent, de faire un nettoyage humide tous les jours, d'aspirer les tapis et les meubles rembourrés au moins une fois par semaine, d'assommer et de sécher les oreillers. Et une autre note importante. Le lait maternel est l'aliment le plus approprié pour les bébés dans les premiers mois de la vie. Il a la température requise, ne nécessite pas de temps de cuisson, ne contient pas de bactéries et d'allergènes, est facile à digérer, il contient des enzymes pour sa propre digestion. Précédemment avant 4 mois - l'arrêt de l'allaitement augmente plusieurs fois la fréquence des réactions allergiques.

Rappelez-vous qu'une femme enceinte, qu'elle souffre ou non d'allergies, doit mener une vie saine, éviter le stress, être moins malade, ne pas prescrire de médicaments elle-même et être à l'écoute de la naissance d'un enfant en bonne santé..

Les informations sur le site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'autodiagnostic et de traitement. Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin.