Partagez l'article sur les réseaux sociaux:

Le faible taux d'hémoglobine chez un nourrisson, dont les symptômes sont à l'origine du diagnostic d'anémie ferriprive, est souvent présenté aux parents comme une «surprise» désagréable. Comment reconnaître tout de suite les conditions anémiques caractéristiques pour ne pas laisser une carence en fer pathologique affecter le développement de l'enfant? Suffit-il de simplement surveiller sa santé ou devriez-vous consulter immédiatement un médecin?

La réponse à ces questions sera sans ambiguïté - les parents doivent absolument savoir comment la maladie se manifeste, faire attention aux symptômes primaires et s'inquiéter s'il y a des signes évidents de pathologie aiguë.

Qu'est-ce qu'un taux d'hémoglobine bas (syndromes anémiques) chez un nouveau-né

L'anémie mammaire est une affection pathologique se manifestant par une forte diminution du taux d'hémoglobine dans le sang et compliquée par une carence en fer. Les globules rouges, appelés érythrocytes, fournissent de l'oxygène à tous les tissus du corps et sont constitués à 98% d'hémoglobine (une protéine complexe contenant du fer). Autrement dit, l'hémoglobine, en fait, est une symbiose de fer et de protéines..

Un faible taux d'hémoglobine chez un nourrisson (les symptômes des différents stades cliniques, stades et formes de la maladie seront décrits ci-dessous) est le plus souvent caractéristique des enfants exclusivement allaités (sans introduction d'aliments complémentaires à l'âge de 3 mois). Et aussi pour les bébés qui ont hérité de maladies chroniques «maternelles» pendant la période prénatale.

Diminution de l'hémoglobine chez un nouveau-né: symptômes du développement progressif de la maladie

En cours de développement, l'anémie des nouveau-nés passe par trois étapes principales. Les signes typiques de la maladie varient en fonction de la gravité de la carence en fer:

  • Carence en fer de type prélat: caractérisée par l'épuisement des réserves de fer dans les tissus des organes vitaux. Mais en même temps, les indicateurs d'hémoglobine du sang périphérique restent dans les valeurs normales. Quantitativement, le fer dans les tissus diminue constamment et ce qui accompagne les aliments n'est pas absorbé, ce qui conduit à un processus cyclique fermé: l'hémoglobine commence à chuter. Le fer ne peut pas être absorbé en raison d'une diminution de l'activité de fermentation intestinale.
  • Carence en fer latente: le corps de l'enfant commence à perdre les réserves déposées de l'élément. À ce stade, signes d'anémie chez les nourrissons: une forte diminution de la quantité de fer dans le sérum sanguin.
  • Carence en fer aiguë: C'est l'étape la plus dangereuse de la carence en fer. L'hémoglobine tombe au niveau critique minimum. Le nombre de globules rouges dans le sang diminue. À partir de ce moment, l'enfant reçoit un diagnostic d '«anémie ferriprive».

Anémie chez les nourrissons: symptômes

Le syndrome asthéno-névrotique peut être considéré comme un signe caractéristique de l'anémie ferriprive chez les enfants de moins de 1 an. Comment s'exprime-t-il? L'enfant devient irritable, trop excitable, émotionnellement instable. Une activité nerveuse constante entraîne un retard en termes de développement physique, les fonctions psychomotrices s'estompent, la partie du discours disparaît, le bébé cesse de gargouiller. Au fil du temps, le patient devient léthargique, se fatigue rapidement et dort la plupart du temps.

Chez les enfants de plus de 6 mois, une diminution du taux d'hémoglobine se caractérise par des caries peu symptomatiques, des changements dans les préférences gustatives, une réaction inhabituelle aux odeurs habituelles, une perte d'appétit et divers troubles du tractus gastro-intestinal. Sans traitement approprié, l'anémie entraîne des saignements intestinaux.

La maladie se transforme et commence à affecter les fonctions physiologiques du corps. Signes d'hémoglobine faible chez les nourrissons: syndromes musculaires prononcés. En plus des retards de développement physique, résultant d'un retard psychomoteur, l'enfant souffre d'une faiblesse des sphincters.

Cela se manifeste généralement par une énurésie. Ceci est très dangereux, car les parents du bébé ne prêtent pas suffisamment attention à ce fait, prenant la manifestation d'une carence en fer pour un processus physiologique adéquat de vidange de la vessie.

Syndromes cardiovasculaires:

  • rythme cardiaque augmenté,
  • dyspnée,
  • hypotension progressive.

L'ECG montre des souffles systoliques fonctionnels. La défense immunitaire locale est réduite et les tissus de la barrière ne fonctionnent plus correctement. Le bébé est sujet au rhume, sujet à la pneumonie infectieuse.

Il y a une augmentation de la taille de certains organes du système hématopoïétique: la rate et le foie.

Faible taux d'hémoglobine chez les nourrissons: symptômes cliniques

Des signes diagnostiques importants d'anémicité peuvent être détectés avec plusieurs tests de laboratoire. La présence de la maladie est indiquée, tout d'abord, par des indicateurs du taux d'hémoglobine et d'érythrocytes contenus dans le sang. Pour établir le diagnostic correct, en se concentrant sur les symptômes externes, le médecin doit savoir quel type de sang a été prélevé sur le bébé pour analyse. L'anémie chez les nouveau-nés (symptômes d'affections caractéristiques) est évaluée en fonction de l'âge de l'enfant.

C'est important: les indicateurs d'hémoglobine artérielle seront légèrement plus élevés que veineux même chez les enfants en parfaite santé - et cela n'est pas considéré comme une pathologie.

Dans la pratique clinique, il est courant d'utiliser du sang provenant d'une veine pour surveiller les signes d'anémie ferriprive. Mais une diminution des taux d'hémoglobine n'est pas considérée comme le seul signe certain de la maladie. Il est impératif de prendre en compte des indicateurs tels que la valeur seuil de la concentration moyenne d'hémoglobine par érythrocyte, les marqueurs de couleur, le volume des érythrocytes, la quantité de fer contenue dans le sérum sanguin.

Pour établir la pathologie, un traitement préliminaire est nécessaire. Le bébé reçoit des suppléments de fer, puis les tests sont répétés. Si l'anémie chez un nourrisson, dont les symptômes sont décrits ci-dessus, continue de progresser, le bébé est placé sur un enregistrement du dispensaire hématologique et reçoit une référence pour des tests plus précis nécessaires pour établir le type, le degré et la forme de la maladie en fonction des signes cliniques disponibles..

Chez les enfants anémiques, l'urine deviendra certainement rouge et ce sera une indication claire d'une carence en fer. Chez les enfants en bonne santé, le foie, qui reçoit suffisamment de fer du sang, rendra le colorant naturel de la betterave incolore, de sorte qu'il ne sera pas visible dans l'urine..

Anémie chez les nouveau-nés: signes de cause à effet

Afin de différencier l'état du bébé par des signes externes de carence en fer, il est impératif d'établir la cause de l'anémie dans chaque cas individuel. Pourquoi c'est important? Se concentrer sur le diagnostic nosologique permet non seulement d'éliminer les principaux symptômes de la maladie, mais également d'influencer le processus pathologique principal.

Faible taux d'hémoglobine chez un nouveau-né, symptômes atypiques:

  • Transpiration excessive, même pendant le sommeil la nuit.
  • Sommeil superficiel, au réveil, l'enfant a l'air lent, maussade et excitable.
  • Régurgitations fréquentes, quels que soient le temps, l'abondance et le type d'alimentation.
  • Vomissements après avoir mangé.
  • Perte de la fonction de vision.
  • Incapacité de tenir même un jouet léger dans vos mains. Refus de jouer.
  • Régression des habiletés motrices - le symptôme n'est observé que chez les enfants de moins de 12 mois.

Vers la seconde moitié de la vie chez les enfants anémiques, en l'absence de traitement approprié et de contrôle hématologique, l'état s'aggrave et le spectre des symptômes de carence en fer s'élargit. Tout d'abord, une stomatite angulaire se développe, caractérisée par l'apparition de fissures douloureuses et suintantes dans les coins de la bouche. Après que la maladie a progressé au stade de la glossite et de l'atrophie des muqueuses de la cavité buccale.

Hémoglobine extrêmement faible chez les nourrissons, symptômes:

  • Rugosité de la peau, elle ressemble à une cutis anserina, c'est-à-dire à une maladie chronique de la «chair de poule».
  • Les ongles et les cheveux deviennent ternes et, dans le contexte d'une décoloration générale de la peau, il s'agit d'un critère de diagnostic très important..
  • Non seulement les dents atteintes de caries à symptômes faibles sont détruites, mais aussi les dents saines. Leur croissance ralentit et les gencives peuvent gonfler et saigner.

Le système nerveux est également impliqué dans le processus: le bébé souffre de maux de tête, de vertiges, de désorientation, de perte de conscience à court terme. En cas de carence en fer aiguë, la condition peut être compliquée par une hypotension orthostatique. L'anémie aiguë se traduit par une violation des processus de déglutition, de constipation, une perversion du goût, dans laquelle l'enfant adulte cherche à manger des choses non comestibles, par exemple de la terre.

La pâleur et le bleuissement de la peau sont attribués à la fragilité du corps du nourrisson, à des états altérés des organes internes - à une déformation normale au cours du développement et à un faible nombre de globules rouges et d'hémoglobine - au manque d'appétit, à l'hyperactivité ou à la saison froide. Mais la maladie est extrêmement dangereuse et peut provoquer de graves maladies chroniques..

Anémie chez les nouveau-nés: hémolytique, carence en fer, physiologique

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Code CIM-10
  • Épidémiologie
  • Les causes
  • Symptômes
  • Étapes
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

L'anémie chez les nouveau-nés est une affection caractérisée par une diminution des taux d'hémoglobine et une violation par les érythrocytes de leurs principales fonctions. Chez les nourrissons, cette condition mérite une attention particulière, car ils ne sont pas en mesure de compenser complètement le manque d'oxygène. Cela peut nuire au développement futur du système nerveux de l'enfant, au travail du cœur et de tous les organes internes, entraînant des conséquences à long terme, dont certaines peuvent être irréversibles..

Code CIM-10

Épidémiologie

Les statistiques sur la prévalence de l'anémie suggèrent qu'environ 5% des nouveau-nés rencontrent ce problème au cours du premier mois de vie, et plus de 40% des cas d'anémie sont étiologiquement associés à des problèmes de grossesse et d'accouchement. La prévalence de l'anémie ferriprive varie de 0,9% à 4,4%, selon la race, l'origine ethnique et le statut socio-économique, mais ne représente qu'environ 40% du nombre total d'anémies chez les jeunes enfants. Les 60% restants sont des anémies hémolytiques et aplasiques.

Causes de l'anémie chez un nouveau-né

La plupart des anémies rencontrées aujourd'hui sont des anémies ferriprives. D'autres anémies sont congénitales aplasiques, hémolytiques se produisent également, mais beaucoup moins souvent et avec un tableau clinique plus lumineux..

Pour comprendre les causes de l'anémie chez les nouveau-nés, vous devez considérer le rôle du fer dans le sang. Pour simplifier le schéma, on peut imaginer que le fer est au centre de la molécule d'hème, qui est entourée extérieurement par la protéine globine. C'est ainsi que l'hémoglobine elle-même est construite, qui est à la base de l'érythrocyte. C'est l'hémoglobine qui est responsable de la liaison de la molécule d'oxygène dans les poumons et du transport d'un tel complexe dans tout le corps, vers chaque cellule nécessitant de l'oxygène. Avec une diminution du niveau de fer, le niveau d'hème diminue également, de sorte que les globules rouges ne peuvent pas se lier à l'oxygène, qui est à la base du développement de l'anémie et de ses manifestations. C'est pourquoi il est si important pour un nouveau-né que la mère, puis il dispose d'une quantité suffisante de fer..

Niveaux de fer adéquats - une condition dans laquelle la teneur en fer est suffisante pour maintenir des fonctions physiologiques normales, auquel cas la femme enceinte doit en tenir compte du double besoin.

La carence en fer est une condition dans laquelle la teneur en fer est insuffisante pour maintenir des fonctions physiologiques normales. La carence en fer est le résultat d'une absorption insuffisante du fer pour répondre aux besoins accrus de la mère pendant la grossesse, ou est le résultat d'un bilan en fer négatif prolongé. L'une ou l'autre de ces situations entraîne une diminution des réserves de fer, qui est déterminée en mesurant la concentration de ferritine sérique ou la teneur en fer dans la moelle osseuse. Par conséquent, la carence en fer chez une mère pendant la grossesse est la première et principale cause d'anémie ferriprive chez le nouveau-né, quel que soit l'âge gestationnel..

La carence en fer total dans le corps chez les prématurés est d'autant plus grande que l'âge gestationnel est jeune. Elle est exacerbée par la croissance postnatale rapide observée chez de nombreux enfants et par des phlébotomies fréquentes sans remplacement sanguin adéquat.

Du fer dans le corps d'un nouveau-né, 80% s'accumule au cours du troisième trimestre de la grossesse. Les bébés qui naissent prématurément perdent cette période de croissance rapide et manquent de fer corporel total. Un certain nombre d'affections maternelles, telles que l'anémie, l'hypertension avec retard de croissance intra-utérin ou le diabète pendant la grossesse, peuvent également entraîner une diminution des réserves de fer fœtal chez les nourrissons à terme et prématurés..

Le concept de l'allaitement est très lié à cela, car le lait maternel contient autant de fer que le bébé a besoin au cours de ses cinq premiers mois de vie. Et si le bébé n'allaite pas immédiatement après la naissance, cela peut être l'une des principales raisons du développement de l'anémie..

Entre autres raisons du développement de l'anémie chez un nouveau-né, qui peut être associée à la grossesse et à l'accouchement, une pathologie de la période intranatale peut être attribuée. La transfusion fœtoplacentaire et les saignements intrapartum dus à un traumatisme à la naissance et à des anomalies dans le développement des vaisseaux sanguins du placenta et du cordon ombilical peuvent entraîner une perte de sang importante chez la mère. Cela affecte en permanence la formation de globules rouges chez l'enfant.

L'anémie peut également se développer pour d'autres raisons, plus graves et associées à la pathologie de l'apport en fer dans le corps du nouveau-né en raison d'une pathologie organique. Une altération de l'absorption du fer peut être observée avec un syndrome de malabsorption, une occlusion intestinale congénitale, un syndrome de l'intestin court. Tout cela conduit au développement secondaire de l'anémie. Des pertes de fer en quantités importantes peuvent être observées avec des saignements d'étiologies diverses. Chez les nouveau-nés, il s'agit le plus souvent d'un saignement du nombril ou d'un saignement intestinal avec une maladie hémorragique.

Bien que la carence en fer soit la principale cause de l'anémie, il existe d'autres anémies qu'un nouveau-né peut avoir. Ceux-ci comprennent les anémies aplasiques congénitales et hémolytiques.

L'anémie aplasique est une affection caractérisée par une diminution des taux d'hémoglobine due à une perturbation de la formation de globules rouges dans la moelle osseuse. Chez les nouveau-nés, les anémies aplasiques sont plus souvent congénitales. La cause principale de l'anémie aplasique congénitale ne peut jamais être identifiée. Les enfants naissent déjà avec une pathologie et la raison ne peut être déterminée avec précision. Parmi les facteurs de risque figurent les rayonnements ionisants, les mutations génétiques, les médicaments, les agents viraux et bactériens, etc..

La pathogenèse du développement de l'anémie aplasique repose sur une violation du développement de la cellule souche, qui donne naissance à toutes les cellules sanguines. Et selon le germe impliqué, il peut y avoir une diminution du taux d'autres cellules sanguines.

L'anémie hémolytique survient plus souvent chez un enfant en raison de causes héréditaires. Cela est dû à une mutation dans un gène responsable de la structure de la cellule érythrocytaire. Par conséquent, sa membrane ne peut pas fonctionner normalement et elle s'effondre périodiquement, ce qui est appelé hémolyse. L'anémie de Minkowski-Shoffard la plus courante chez les nouveau-nés. Cette anémie est due à une mutation génétique des protéines membranaires érythrocytaires spectrine et ankyrine. Par conséquent, la principale cause d'anémie dans cette maladie est une violation de la membrane cellulaire due à un manque de ces protéines..

Les anémies chez les nouveau-nés ont des manifestations cliniques similaires, mais il est impératif de connaître la cause et de comprendre la pathogenèse du développement pour les tactiques de traitement appropriées.

Symptômes de l'anémie chez un nouveau-né

En parlant des manifestations cliniques de l'anémie, vous devez comprendre les étapes de son développement. Si nous parlons d'anémie ferriprive, elle a ses propres stades de développement. Au début, le bébé naît en parfaite santé, car immédiatement après la naissance, il présente une augmentation physiologique du taux de globules rouges. Mais à ce moment, le nombre de globules rouges qui devraient se former dans la moelle osseuse diminue en raison d'un manque de fer. Cela correspond au stade latent ou latent de l'anémie. Dans le même temps, il n'y a toujours pas de manifestations cliniques, mais le manque de fer entraîne une diminution critique de l'hémoglobine et des érythrocytes..

La prochaine étape - une carence en fer à long terme conduit à l'apparition de symptômes cliniques, il s'agit donc d'une étape évidente de l'anémie.

Il est très difficile d'identifier les symptômes de l'anémie chez un nouveau-né, en particulier pour une mère. Étant donné que l'enfant est encore très jeune et qu'il dort la plupart du temps, la mère ne remarque aucun signe. Il arrive également souvent que l'enfant développe une jaunisse physiologique, ce qui peut rendre difficile la vision des symptômes. Cela prouve l'importance des examens préventifs de l'enfant pendant cette période..

Les premiers signes d'anémie diffèrent selon l'étiologie. L'anémie ferriprive chez les nouveau-nés est la plus fréquente et son premier symptôme est la pâleur de la peau et des muqueuses de l'enfant. Tous les nouveau-nés sont généralement rouges au début, puis roses, et avec l'anémie, ils sont un peu pâles. Ce symptôme est très subjectif, mais il peut être le premier signe d'anémie..

D'autres manifestations cliniques peuvent déjà être associées à une hypoxie sévère due à un manque d'oxygène. Cela peut être l'apparition d'une cyanose de la peau et d'un essoufflement pendant l'alimentation, de l'anxiété pour le bébé.

Tous les symptômes de l'anémie peuvent être résumés et plusieurs groupes peuvent être distingués. Les principaux syndromes d'anémie chez les nouveau-nés sont anémiques-hypoxiques et sidéropéniques, et en parlant d'anémie hémolytique, le syndrome d'hyperbilirubinémie est également ajouté.

Le premier syndrome survient en raison d'un manque d'oxygène et se manifeste par une pâleur, en particulier des muqueuses, une mauvaise santé, une diminution de l'appétit et un manque de force. Tout cela chez un enfant se manifeste par le fait qu'il mange mal et ne prend pas de poids. Le syndrome sidéropénique survient en raison d'un dysfonctionnement des enzymes dépendant de l'oxygène. Cela perturbe le travail de toutes les cellules et se manifeste par une peau sèche sur fond de pâleur, la fontanelle est mal envahie chez les nouveau-nés, il n'y a pas d'hypertonicité musculaire inhérente à eux, mais au contraire, une hypotension se produit.

Le syndrome d'hémolyse se produit en raison d'une dégradation accrue des érythrocytes dans le lit vasculaire, ce qui entraîne la libération de bilirubine et une augmentation de sa concentration. Ensuite, dans le contexte de l'anémie et de tous les symptômes ci-dessus, une coloration jaune de la peau et de la sclérotique de l'enfant se produit. L'anémie hémolytique du nouveau-né est le plus souvent de nature génétique. L'un des types de cette pathologie est l'anémie de Minkowski-Shoffard. Un des membres de la famille est atteint de cette maladie, ce qui facilite un peu le diagnostic. Tous les syndromes sont identiques, et il est important de ne pas confondre la jaunisse avec une anémie physiologique avec une telle anémie hémolytique..

L'anémie congénitale chez les nouveau-nés est le plus souvent de nature aplasique et constitue le type d'anémie le plus grave. Il en existe plusieurs types. L'un d'eux est l'anémie de Blackfan-Diamond. Avec cette pathologie, c'est le nombre de globules rouges qui diminue en raison de la défaite de ce germe dans la moelle osseuse rouge. Au cours du premier mois de vie, il apparaît rarement, les signes cliniques sont plus visibles à l'approche du sixième mois de vie.

L'anémie congénitale d'Estren-Damesek est une diminution du taux de toutes les cellules de la moelle osseuse. Par conséquent, en plus de l'anémie et de l'hypoxie, il y aura des saignements et des lésions infectieuses précoces. Un autre type d'anémie congénitale aplasique est l'anémie de Fanconi. Les symptômes de cette maladie, en plus de l'anémie, sont des malformations congénitales sous forme de microcéphalie, d'autres malformations du crâne, un sous-développement des doigts, un sous-développement des organes internes.

Il est également nécessaire de mettre en évidence les conditions dans lesquelles une diminution de la quantité d'hémoglobine peut également être observée - il s'agit de l'anémie chez les nouveau-nés prématurés. Ceci est causé par l'immaturité de la moelle osseuse et le manque de préparation pour respirer par les poumons. Ceci est considéré comme normal et une telle anémie peut disparaître d'elle-même sans traitement. L'anémie physiologique d'un nouveau-né peut également survenir chez un bébé né à terme, et la cause exacte n'a pas été établie. Cela peut être dû à la destruction de l'hémoglobine fœtale et à une faible dynamique de croissance de l'hémoglobine de type A, comme chez un adulte. Cette condition ne devrait pas non plus causer d'inquiétude et est transitoire..

Les conséquences de l'anémie chez un nouveau-né peuvent être très graves si la pathologie n'a pas été remarquée à temps. Après tout, une hypoxie constante entraîne non seulement un manque de poids corporel, mais également un manque d'oxygène affecte le cerveau. On sait que le fer est essentiel au développement normal du système nerveux. L'anémie ferriprive affecte le métabolisme énergétique neuronal, le métabolisme des neurotransmetteurs, la myélinisation et la fonction de la mémoire. Par conséquent, l'anémie au cours de la période néonatale peut entraîner des dysfonctionnements de la mémoire irréversibles, un retard du développement psycho-moteur, des anomalies du comportement et des retards d'élocution à l'avenir. Pour les autres complications, l'anémie augmente le risque d'autres maladies infectieuses. La conséquence d'une anémie hémolytique non diagnostiquée à temps peut être des lésions cérébrales et le développement d'une encéphalopathie à bilirubine..

Étapes

Les tests vous permettent également de classer l'anémie par gravité:

  1. le premier degré - le niveau d'hémoglobine entre 120 (110) - 91 T / L;
  2. deuxième degré d'anémie - 90-71 T / L;
  3. troisième degré - taux d'hémoglobine 70-51 T / L;
  4. quatrième degré - taux d'hémoglobine inférieur à 50 T / L.

L'anémie de 1 degré chez un nouveau-né est considérée comme bénigne et peut être un signe de processus physiologiques, mais elle nécessite certainement un contrôle et une observation. Une anémie légère chez un nouveau-né prématuré peut également être considérée comme transitoire et nécessite une surveillance.

Diagnostic de l'anémie chez un nouveau-né

Le principal critère de l'anémie est sans aucun doute la confirmation en laboratoire d'une diminution du taux d'hémoglobine et de globules rouges. Mais la tâche principale de la mère et du médecin est le diagnostic rapide de l'anémie, il devrait donc commencer par des signes cliniques généraux. La pâleur de la peau et des muqueuses devrait déjà suggérer une possible anémie. Si l'enfant ne prend pas bien du poids, vous devez également rechercher la cause et penser à l'anémie. Il est important d'interroger la mère sur la grossesse et l'accouchement, si elle a pris des vitamines et s'il y a eu une perte de sang massive. Toutes ces pensées peuvent conduire à un diagnostic. Même si un bébé est prématuré, dans la plupart des cas, il a une carence en fer latente et cela est potentiellement dangereux pour le développement d'une anémie à l'avenir..

À l'examen, en plus de la pâleur, il peut y avoir un souffle systolique au sommet du cœur à l'auscultation, ce qui nécessite également une attention particulière. Cela est dû à la turbulence du flux sanguin à une faible concentration de globules rouges par rapport à la partie liquide du sang. Il n'y a pratiquement pas d'autres symptômes objectifs.

Le diagnostic de laboratoire de l'anémie est le plus précis et le plus nécessaire pour un diagnostic précis. Un test sanguin général vous permet d'établir une diminution du taux d'érythrocytes et d'hémoglobine. Et un tel numéro de diagnostic est:

  1. une diminution des taux d'hémoglobine inférieurs à 145 T / L chez les enfants au cours des deux premières semaines de vie;
  2. taux d'hémoglobine inférieur à 120 T / L chez les nouveau-nés après la deuxième semaine de vie;
  3. chez les enfants de moins de cinq ans, moins de 110 T / L;
  4. chez les enfants après cinq ans - moins de 120 T / L.

Dans un test sanguin général, si une anémie est suspectée, il est également nécessaire de déterminer le niveau de réticulocytes. Ces cellules sont responsables de la formation de globules rouges dans la moelle osseuse rouge et sont leurs précurseurs. Le niveau de réticulocytes est en outre nécessaire pour évaluer la réponse au traitement.

Pour établir le diagnostic de l'anémie ferriprive, un ou plusieurs tests doivent être ajoutés à la détermination de la concentration d'hémoglobine. Les trois paramètres qui fournissent des informations récapitulatives sur le statut en fer sont les concentrations de ferritine, de chrome et de transferrine. La concentration de ferritine est un indicateur sensible pour évaluer les réserves de fer chez les individus en bonne santé. La mesure de la concentration de ferritine est largement utilisée dans la pratique clinique et est disponible à l'étranger. Mais en Ukraine, parmi ces indicateurs, seul le niveau de transferrine est utilisé..

Aujourd'hui, la plupart des analyses sanguines sont effectuées sur des analyseurs spéciaux, qui permettent, en plus de la formule, d'évaluer la taille des globules rouges et leur structure. Dans l'anémie, la teneur moyenne en hémoglobine d'un érythrocyte est réduite, la taille moyenne des globules rouges est réduite et la concentration moyenne d'hémoglobine dans un érythrocyte est également inférieure à la normale.

Entre autres tests, un examen microscopique d'un frottis est également effectué, qui en cas d'anémie présente des modifications caractéristiques sous forme d'anisocytose, d'inclusions et de granules dans les érythrocytes..

Si un enfant a une jaunisse associée à une anémie, une étude de la bilirubine totale et de sa valeur par fractions est obligatoire. Il est également nécessaire d'exclure l'anémie hémolytique ou la différenciation de la maladie hémolytique du nouveau-né. Le niveau de bilirubine totale doit être compris entre 8,5 et 20,5 micromolaires.

Ce sont les principaux paramètres de laboratoire qui peuvent confirmer le diagnostic d'anémie et établir l'étiologie..

Le diagnostic instrumental de l'anémie ferriprive n'est pas utilisé, mais si une anémie hémolytique héréditaire est suspectée, une échographie est possible. Il montre l'état de la rate, qui affecte l'état de l'enfant atteint de cette pathologie et indique les options de traitement.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel de l'anémie doit être effectué principalement selon le principe étiologique. Il est nécessaire de faire la distinction entre les symptômes de l'anémie chez un enfant atteint de jaunisse physiologique et la manifestation d'une anémie hémolytique. Dans le premier cas, une diminution du taux d'hémoglobine s'accompagnera d'une augmentation de la bilirubine en dessous des valeurs critiques - c'est-à-dire en dessous de 100 micromolaires. Si nous parlons d'anémie hémolytique congénitale, la bilirubine sera supérieure à 100, voire 250 et plus. Il y aura également une hyperchromie sanguine (une augmentation de l'indice de couleur au-dessus de 1,05).

Qui contacter?

Traitement de l'anémie chez un nouveau-né

Bien entendu, l'approche du traitement des anémies d'étiologie différente est différente. C'est pourquoi il est si important de connaître la cause de tel ou tel type de pathologie. Si nous parlons d'anémie ferriprive, qui est survenue après un saignement prolongé chez un enfant ou à la suite d'une pathologie congénitale d'altération de l'absorption du fer, la première étape du traitement consiste à exclure la cause de l'anémie..

En ce qui concerne l'anémie ferriprive comme le problème le plus courant, il convient de noter que l'élément principal du traitement de cette anémie est la reconstitution des réserves de fer. Par conséquent, les médicaments utilisés dans le traitement sont des préparations de fer. Le fer est absorbé plus facilement à partir de la forme trivalente, de sorte que les suppléments de fer, en particulier pour les nouveau-nés, doivent être sous cette forme. Les préparations à base de fer ferrique sont mieux absorbées, mieux absorbées et ont moins d'effets négatifs et secondaires.

Le traitement de l'anémie ne commence pas par le calcul du médicament, mais par le calcul de la dose de fer dont l'enfant a besoin. Après tout, chaque médicament contient une certaine quantité de fer, qui doit également être prise en compte lors du choix de ce médicament. La dose thérapeutique de fer est de 3 à 5 milligrammes par kilogramme de poids corporel de l'enfant, qui doit être prise par jour. La durée minimale de traitement de l'anémie est d'un mois. De plus, si les numérations globulaires sont dans les limites normales, ils administrent une dose prophylactique pendant encore six mois. La dose prophylactique est la moitié de la dose thérapeutique et elle est administrée dix jours par mois pendant six mois. Les médicaments utilisés pour traiter l'anémie ferriprive sont les suivants:

  1. Aktiférine - Il s'agit d'une préparation de fer, qui contient également de l'acide aminé sérine, ce qui assure sa meilleure absorption. Le médicament agit lorsqu'il pénètre dans les intestins et la circulation sanguine en se liant à la protéine de transferrine. C'est ainsi que le fer est transporté vers le foie, la moelle osseuse, où il est libéré et participe à la synthèse de l'hémoglobine et à la formation de nouveaux érythrocytes. Le médicament est disponible sous forme de gouttes, de sirop et de capsules. Pour les nouveau-nés, utilisez la forme de gouttes. Un millilitre de médicament sous cette forme contient 9,8 milligrammes de fer, ce qui correspond à 20 gouttes. Par conséquent, la posologie est calculée d'abord 3 à 5 milligrammes par poids de l'enfant, puis le médicament lui-même. Les effets secondaires peuvent être chez les bébés sous la forme de coliques, d'augmentation de la production de gaz, de diarrhée ou de constipation. Ce sont les premiers signes qui indiquent la nécessité de réduire la dose du médicament. Précautions - ne pas utiliser le médicament pour l'anémie hémolytique.
  2. Hemoferon - c'est aussi une préparation de fer qui contient en plus d'autres vitamines - acide folique et cyanocobalamine. Le médicament contient de l'acide citrique, qui aide la molécule de fer à être mieux absorbée. Un millilitre du médicament contient 8,2 milligrammes de fer. Le dosage du médicament est standard, mais pour les nouveau-nés, en moyenne, il est de 2,5 millilitres par jour. Les effets secondaires peuvent être des vomissements, des troubles de la digestion et des selles et une coloration foncée des selles. Précautions - ne pas utiliser le médicament en cas de lésions hépatiques chez un enfant ou si une hépatite est suspectée.
  3. Hemofer Est une préparation qui contient une molécule ferreuse et de l'acide citrique. Il est le plus approprié pour le traitement dans lequel vous devez obtenir rapidement les résultats d'une augmentation des taux d'hémoglobine, suivie d'un passage aux médicaments trivalents. La posologie du médicament - 1 goutte contient 1,6 milligramme de fer et pour les nouveau-nés environ 1 goutte par kilogramme de poids corporel. Effets secondaires - diminution de l'appétit et de l'allaitement, diarrhée.
  4. Ferramine-Vita Est une préparation de fer ferrique qui fonctionne sur le principe de la restauration lente du niveau de fer dans le corps de l'enfant. Le médicament est disponible sous forme de solution et sa posologie est d'environ 30 gouttes par jour pour les nouveau-nés. Les effets secondaires sont moins fréquents qu'avec le fer ferreux et peuvent être limités à la dyspepsie.
  5. Maltofer Est une préparation de fer ferrique, qui a une absorption lente dans l'intestin, et de ce fait, sa concentration physiologique dans le sérum sanguin est établie. La posologie du médicament est de 1 goutte par kilogramme pour les nouveau-nés. Le médicament sous forme de gouttes peut être utilisé par les nouveau-nés, y compris les bébés prématurés. Les effets secondaires peuvent inclure des allergies et des taches sur les selles.

Un tel traitement de l'anémie avec des préparations de fer est effectué pendant un mois, puis un traitement préventif est administré. Il est très important pendant cette période que si une mère allaite un enfant, sa nutrition doit contenir le maximum de fer et tous les oligo-éléments utiles. Si le bébé est nourri au biberon, il est nécessaire que la formule soit également enrichie en fer. Il faut dire qu'en présence d'anémie, dont la cause est la violation de l'absorption du fer, il est nécessaire d'utiliser ses formes injectables. Il en va de même lorsque l'enfant a subi une chirurgie de l'estomac ou de l'intestin et que le fer oral ne peut pas être utilisé..

Il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement 7 à 10 jours après le début, lorsqu'il est nécessaire de répéter le test sanguin. Dans le même temps, une augmentation du nombre de réticulocytes sera la preuve d'une dynamique positive du traitement. Une augmentation de l'hémoglobine sera observée à la fin du traitement dans la troisième-quatrième semaine..

Les soins infirmiers pour l'anémie néonatale sont très importants si l'anémie est congénitale. Si nous parlons d'anémie hémolytique ou d'anémie aplasique congénitale, il est très important d'organiser correctement le régime quotidien de l'enfant, sa nutrition. Étant donné que des complications peuvent être causées par l'influence de la bilirubine sur le système nerveux central, il est important que ce soit le personnel médical qui surveille l'enfant. Après tout, il peut y avoir des symptômes qui menacent la vie de l'enfant et la mère peut tout simplement ne pas les remarquer en raison de son inexpérience. Par conséquent, la question du traitement de l'anémie congénitale dans un hôpital est si importante..

En parlant du traitement chirurgical de l'anémie, il convient de noter que les anémies sévères, dans lesquelles le taux d'hémoglobine est inférieur à 70, nécessitent une transfusion sanguine. Ceci est considéré comme une intervention au même titre qu'une intervention chirurgicale. La détermination du groupe sanguin de l'enfant et du facteur Rh est obligatoire.

Le traitement chirurgical de l'anémie hémolytique congénitale est effectué chez les enfants plus âgés, plus près de cinq ans. Elle est réalisée pour une anémie sévère avec des crises hémolytiques fréquentes. L'essence de l'opération est de retirer la rate. La rate est un organe immunocompétent dans lequel la destruction des érythrocytes se produit et dans l'anémie hémolytique, elle est permanente. Par conséquent, la splénectomie entraîne moins d'exacerbations car moins de globules rouges sont détruits. Mais avant une telle opération, l'enfant doit être vacciné en dehors du plan, car une telle opération viole le statut immunitaire normal.

Les vitamines pour un enfant anémique sont considérées comme un must, car elles augmentent l'absorption du fer et ont un bon effet sur l'appétit. Pour les nouveau-nés, des vitamines du groupe carnitine peuvent être utilisées, qui contribuent à la prise de poids, ce qui est important en cas d'anémie. L'un de ces médicaments est Steatel.

Steatel - C'est une vitamine qui contient la substance métaboliquement active lévocarnitine. Il favorise l'assimilation des substances biologiquement utiles et accélère le métabolisme dans les cellules, ce qui affecte notamment la synthèse de nouveaux érythrocytes. Le médicament est disponible sous forme de sirop. Un millilitre de sirop contient 100 milligrammes de la substance et le dosage est de 50 milligrammes par kilogramme. Le médicament peut être utilisé même chez les bébés prématurés. Les effets secondaires peuvent être sous forme de troubles des selles, de coliques, de syndrome convulsif.

Le traitement physiothérapeutique de l'anémie pendant la période aiguë chez les nouveau-nés n'est pas utilisé.

Traitement alternatif de l'anémie

Bien sûr, un nouveau-né ne peut rien prendre sauf le lait maternel et les médicaments, car toutes les herbes ou médicaments traditionnels peuvent être allergiques. Par conséquent, tous les remèdes populaires visent à garantir qu'une jeune mère qui nourrit un enfant suive les conseils de la médecine traditionnelle, en prenant certains remèdes..

  1. L'essentiel pour traiter l'anémie est de bien manger pour la mère, afin d'améliorer l'hématopoïèse pour elle-même et l'enfant. Par conséquent, si un nouveau-né souffre d'anémie ferriprive, la mère doit inclure dans son alimentation la quantité maximale d'aliments contenant du fer. Ces produits comprennent: la viande rouge, le poisson, la bouillie de sarrasin, le persil et les épinards, les légumineuses, la grenade. Ces aliments doivent faire partie du régime..
  2. La grenade est connue pour son effet bénéfique non seulement sur les vaisseaux sanguins, mais également sur le cœur et sur la formation d'éléments façonnés. Par conséquent, pour stimuler l'érythropoïèse, vous devez prendre 150 grammes de jus de grenade frais, ajouter 50 grammes de jus de betterave et la même quantité de jus de carotte. Vous devez prendre un tel mélange de vitamines quatre fois par jour. Ces aliments sont très allergènes, vous devez donc commencer avec une petite quantité - dix à vingt grammes. Vous pouvez boire pendant un mois.
  3. Un autre remède populaire est l'utilisation d'extrait de myrtille. Pour ce faire, prenez deux cents grammes de baies fraîches et versez 50 grammes d'eau. Vous devez insister pendant deux heures, puis battre avec un mélangeur. Maman doit prendre une cuillère à soupe cinq fois par jour entre les tétées.

Le traitement à base de plantes pour l'anémie est également largement utilisé:

  1. L'hellébore et l'achillée millefeuille doivent être pris dans des proportions égales et recouverts d'eau chaude. Cette teinture doit être laissée au repos pendant deux jours, puis vous pouvez prendre une cuillère à café le matin et le soir, en ajoutant un peu de jus de citron..
  2. Les fruits de la rose musquée doivent être versés avec de l'eau chaude par le haut et insisté pendant dix à vingt minutes. Maman devrait prendre un verre tout au long de la journée au lieu du thé. Ce thé accélère non seulement la synthèse des globules rouges, mais également le foie, qui synthétise des protéines, y compris la transferrine. Une action aussi complexe rapproche le rétablissement.
  3. Les feuilles de bouleau doivent être séchées au four et transformées en décoction. Pour ce faire, prenez trente grammes de feuilles sèches et versez un litre d'eau chaude. Après avoir insisté, deux heures plus tard, vous pouvez prendre une décoction à soupe deux fois par jour.

Les remèdes homéopathiques peuvent également être utilisés par maman:

  1. Natrium chloratum est un médicament homéopathique à base d'éléments organiques. Il est produit sous forme de mono-préparation en granulés ou en association avec de l'acide succinique, ce qui affecte mieux l'absorption du fer. La posologie du médicament pour la mère dépend de la gravité de l'anémie - au premier degré, deux granules trois fois et dans les cas plus graves, la dose est doublée. Il peut y avoir des effets secondaires sous forme de pâleur de la peau et des muqueuses de l'enfant, qui est causée par l'action du médicament et disparaîtra après quelques jours.
  2. Poets est une préparation à plusieurs composants, qui consiste principalement en différents types d'anticorps dirigés contre l'érythropoïétine à des concentrations homéopathiques. L'effet du médicament est de stimuler le travail des cellules, qui sont des précurseurs des globules rouges. La posologie du médicament est de 1 comprimé par jour ou de six gouttes une fois par jour. Effets secondaires - une augmentation de la température corporelle à des nombres subfébriles.
  3. Cuprum metalicum est un remède homéopathique qui contient des molécules de cuivre qui accélèrent la maturation des globules rouges dans la moelle osseuse rouge. Le médicament est utilisé pour la mère à raison d'un grain six fois par jour. Les effets secondaires ne peuvent se produire que si la mère est intolérante et que le nouveau-né peut avoir des problèmes de selles.
  4. Galium-Hel est un remède homéopathique combiné utilisé pour traiter l'anémie, qui s'accompagne d'une perte de poids de l'enfant, d'un manque d'appétit et de troubles des selles sous forme de diarrhée. Le médicament est dosé en cinq gouttes trois fois par jour pour la mère, car l'enfant n'est pas recommandé dans la période aiguë. Pendant les trois premiers jours, vous pouvez prendre cinq gouttes toutes les trois heures. Aucun effet secondaire trouvé.

La prévention

La prévention de l'anémie doit être effectuée par la mère pendant la grossesse. Vous devez commencer par le régime correct de la journée et de la nutrition de la mère, ainsi que de prendre des vitamines contenant du fer. Mais pour un nouveau-né, la prévention doit consister à prendre des préparations de fer pour les prématurés et les enfants à risque. Tous les bébés prématurés devraient consommer au moins 2 mg / kg de fer par jour jusqu'à et y compris 12 mois (il s'agit de la quantité de fer obtenue avec l'utilisation de préparations pour nourrissons enrichies de fer). Les nourrissons prématurés qui sont allaités doivent recevoir des suppléments de fer à une dose de 2 mg / kg par jour au plus tard à l'âge d'un mois jusqu'à ce que le bébé passe à une préparation pour nourrissons enrichie de fer ou commence à recevoir des aliments complémentaires. qui fournira un apport en fer à une dose de 2 mg / kg. Une exception doit être faite pour les nourrissons qui ont reçu des charges de fer suite à de multiples transfusions de globules rouges..

Prévoir

Le pronostic de l'anémie est favorable avec un traitement approprié et rapide en cas de carence en fer. Les anémies aplasiques congénitales ont un pronostic défavorable, les enfants vivent généralement de cinq à six ans. L'anémie hémolytique congénitale a un bon pronostic pour la vie, si toutes les crises sont correctement corrigées et les comorbidités traitées.

L'anémie chez les nouveau-nés est très fréquente, surtout si la mère a eu certains problèmes pendant la grossesse ou l'accouchement. Le plus souvent, vous devez faire face à des anémies ferriprives qui, avec les tactiques de traitement appropriées, sont bien corrigées. Mais si la famille souffre d'anémie congénitale, vous devez consulter un médecin même pendant la planification de la grossesse.

Anémie chez un nourrisson

Les carences chez les nouveau-nés et chez les enfants de moins d'un an sont assez dangereuses. Le syndrome anémique peut être le début du développement de troubles persistants dans les organes internes. Avec un début de traitement prématuré, de telles conditions conduisent au développement de conséquences néfastes dangereuses à l'avenir..

Ce que c'est?

Une diminution de l'hémoglobine ou une diminution du nombre de globules rouges dans le sang indique la présence d'une anémie. Il existe une grande variété de facteurs qui peuvent provoquer une anémie chez un nourrisson..

L'hémoglobine joue un rôle important dans le corps de l'enfant. Avec son aide, les nutriments et l'oxygène sont transférés aux cellules du corps. La perturbation de la fonction de transport à la suite d'une diminution de la quantité d'hémoglobine conduit à l'apparition d'un manque d'oxygène dans les tissus ou d'une hypoxie. Cette condition est dangereuse car après un certain temps, des changements destructeurs persistants commencent à se produire dans les organes internes..

Les causes

Divers facteurs conduisent à l'apparition d'un syndrome anémique. Ils peuvent être congénitaux ou acquis dans les premiers mois après la naissance. Diverses causes entraînent une diminution de l'hémoglobine, ce qui conduit à un état anémique chez le bébé..

Les raisons suivantes peuvent provoquer une anémie:

Augmentation de la destruction de l'hémoglobine. Cela se produit en raison de pathologies dans les organes hématopoïétiques. Se produit le plus souvent avec des maladies du foie, de la rate et de la moelle osseuse, qui sont graves et nécessitent un traitement urgent.

Hérédité. En raison d'anomalies génétiques, le processus de formation des globules rouges - l'hématopoïèse - est perturbé. Le nombre d'érythrocytes nouvellement formés est trop petit. Ils ne suffisent pas pour assurer les fonctions de base de transport de l'oxygène. Cela conduit au développement d'une hypoxie tissulaire persistante et d'une privation d'oxygène des organes internes..

Prématurité. Chez les bébés prématurés, en raison d'organes hématopoïétiques incomplètement formés, une altération de la synthèse des érythrocytes est observée. Cela conduit au fait que le corps de l'enfant ne produit pas le nombre requis de globules rouges. Une teneur insuffisante en globules rouges entraîne une faible concentration d'hémoglobine, ce qui signifie qu'elle provoque le développement de l'anémie.

Grossesse multiple. Les jumeaux ou triplés peuvent avoir des taux d'hémoglobine inférieurs après la naissance. Plus le poids corporel des futurs bébés est élevé au cours du développement intra-utérin, plus le risque de développer une maladie anémique est élevé dans les premiers jours après leur naissance..

Troubles de l'alimentation. Si l'enfant a des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal ou le développement d'une intolérance individuelle à certains aliments lors d'aliments complémentaires, les premières manifestations anémiques peuvent se développer.

Refus rapide de l'allaitement et passage à la formule artificielle. Les scientifiques ont prouvé que le lait maternel contient une quantité suffisante de toutes les substances nécessaires à la croissance et au développement d'un bébé, y compris le fer. Avec un refus rapide d'allaiter et une mauvaise sélection de formules adaptées, le bébé peut éprouver diverses carences, qui conduisent finalement au développement d'un syndrome anémique.

Tumeurs congénitales. En présence de telles formations, un développement rapide et persistant du syndrome anémique se produit. Très souvent, seule une diminution du taux d'hémoglobine ou de globules rouges permet de suspecter la présence d'une tumeur chez un bébé.

Pathologies congénitales du système digestif. La présence de défauts anatomiques dans la structure de l'estomac ou des intestins peut entraîner une altération de l'absorption du fer, de l'acide folique et des vitamines provenant des aliments entrants. En fin de compte, cette condition conduit au développement de l'anémie..

Facteur Rh différent chez le bébé et la mère. Dans ce cas, une anémie hémolytique se développe. En raison de la réponse immunitaire, des dommages aux globules rouges se produisent. Sa coque externe se brise et toute la structure du globule rouge est perturbée. Cela conduit à une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang..

Classification de gravité

La détermination quantitative de l'hémoglobine est utilisée par les médecins pour établir le pronostic de l'évolution de la maladie. Un niveau supérieur à 110 g / litre est considéré comme un indicateur normal. Une diminution de l'hémoglobine en dessous de cet indicateur devrait provoquer la peur chez les parents et les forcer à consulter un médecin..

En termes de gravité, toutes les conditions anémiques chez les nourrissons peuvent être divisées en:

Réduction de 1 degré. Le taux d'hémoglobine est supérieur à 90 g / litre mais inférieur à 110.

Réduction du 2ème degré. Taux d'hémoglobine 70 à 90 g / litre.

Réduction de 3 degrés. Le taux d'hémoglobine est compris entre 50 et 70 g / litre.

Réduction de 4 degrés. Taux d'hémoglobine inférieur à 50 / litre.

Compte tenu des différentes raisons qui provoquent le développement d'anémies, plusieurs options peuvent être distinguées:

Carence en fer. Associé à un apport insuffisant de fer dans le corps de l'extérieur. Le plus souvent, cela est dû au refus de l'allaitement et à l'utilisation de mélanges mal sélectionnés, ainsi qu'à la présence de maladies chroniques du système digestif chez le bébé. Le plus souvent, il est hypochromique, c'est-à-dire avec un indice de couleur réduit.

Hémolytique. Ils surviennent à la suite d'une exposition à diverses causes entraînant la mort des érythrocytes. Le plus souvent trouvé avec un facteur Rh différent chez la mère et l'enfant pendant la grossesse, ainsi que lors d'une infection intra-utérine avec diverses infections virales.

Carence en acide folique. Ils surviennent à la suite d'un apport insuffisant en acide folique. Peut être congénital ou acquis. Assez souvent, ils se présentent sous une forme latente et sont difficiles à diagnostiquer.

B12 est en pénurie. Associé à une teneur insuffisante en vitamine B12 dans le sang. Ils surviennent en présence de maladies du système digestif, ainsi que lors d'invasions helminthiques. Éliminé par l'administration parentérale de médicaments.

Chez les bébés prématurés, les médecins distinguent plusieurs types de conditions anémiques. Avec le développement de symptômes anémiques à 3-4 mois de vie, une telle anémie est appelée tardive, à un âge plus précoce - précoce. Cette division permet de poser le diagnostic le plus précisément possible..

Symptômes

Il est assez difficile de soupçonner une condition anémique chez un bébé avec une évolution bénigne de la maladie. Les signes les plus spécifiques n'apparaissent que lorsque la teneur en hémoglobine est nettement inférieure à la norme d'âge.

Les symptômes les plus courants de l'anémie sont:

Retard dans le développement physique. Une mauvaise prise de poids peut être observée chez les bébés dès 3 mois. L'enfant se développe plus lentement, prend moins de poids et a une apparence différente de ses pairs.

Abaisser la pression artérielle.

Exposition à des rhumes fréquents. La présence sur la carte médicale d'un bébé de 9 mois d'informations sur 5 à 6 maladies infectieuses transférées devrait alerter le médecin traitant.

Diminution de l'appétit, habitudes alimentaires déformées. Les tout-petits peuvent sauter complètement certains aliments. Dans certains cas, ils peuvent aimer des combinaisons de produits absolument incompatibles à première vue..

Peau pâle. Avec une évolution sévère de la maladie, les lèvres de l'enfant acquièrent une teinte bleue. La peau devient transparente et pâle, les veines sont bien translucides.

Sécheresse cutanée sévère. Malgré l'utilisation de divers hydratants et produits nourrissants, la peau du bébé reste très sèche et facilement blessée.

Petites fissures dans les coins de la bouche.

Faiblesse générale, activité réduite, somnolence accrue.

Changement de comportement. Les bébés deviennent plus agités, s'endorment mal et peuvent refuser d'allaiter.

Troubles des selles. Le plus souvent - une tendance à la constipation. Cependant, avec certaines formes d'anémie, la diarrhée peut également survenir..

Effets

L'anémie est dangereuse par le développement de manifestations distantes. En cas de privation prolongée d'oxygène, de nombreux organes internes ne reçoivent pas la quantité d'oxygène requise dont ils ont besoin pour exécuter toutes les fonctions vitales nécessaires. Cela conduit à l'apparition de violations persistantes et prononcées.

La famine en oxygène est la plus dangereuse pour le cœur et le cerveau. Une anémie prolongée conduit au développement d'une myocardite. Cette condition se manifeste par l'apparition de diverses arythmies cardiaques. Le plus souvent, les bébés ont une tachycardie sévère ou des arythmies.

Traitement

Divers médicaments sont utilisés pour traiter les conditions anémiques. Si le processus est causé par une carence en fer, des médicaments contenant du fer sont utilisés. Ils peuvent être administrés sous forme de comprimés, de sirops et de suspensions. Dans certains cas, si le bébé présente des processus érosifs dans l'estomac ou les intestins, ces médicaments sont prescrits sous forme d'injections.

Le traitement de l'anémie est à long terme. Il faut plusieurs mois pour normaliser les taux d'hémoglobine. Le premier résultat du traitement ne peut être évalué qu'après 2-3 mois. Pour cela, un test sanguin général est effectué. L'apparition des réticulocytes indique l'activation du processus d'hématopoïèse et est un symptôme favorable de l'amélioration du bien-être.

Si la cause de l'anémie est une anomalie congénitale de la moelle osseuse ou de la rate, une intervention chirurgicale est dans de nombreux cas nécessaire. Habituellement, les opérations sont effectuées à un âge plus avancé. Cependant, si le bébé a une maladie oncologique et qu'une greffe de moelle osseuse d'un donneur est nécessaire, elle peut devoir être effectuée immédiatement..

La prévention

Le respect des mesures préventives doit commencer dès la grossesse de la femme enceinte. Souvent, les bébés naissent avec des signes de conditions anémiques qui sont survenues à la suite de diverses pathologies de la mère en cours de gestation. Le contrôle du déroulement correct et sain de la grossesse permet de prévenir diverses pathologies congénitales des organes hématopoïétiques.

Après la naissance du bébé, il est important d'essayer de continuer à allaiter le plus longtemps possible. Le lait maternel contient tous les nutriments essentiels aux bonnes concentrations.

L'introduction des premiers aliments complémentaires doit être effectuée en tenant compte de l'âge du bébé. À l'âge d'un an, l'alimentation de l'enfant doit inclure la plupart des animaux et des produits végétaux. Le sarrasin, le bœuf, la volaille, diverses céréales, les légumes et les fruits devraient devenir des éléments quotidiens du menu enfant..

Prévenir le développement de l'anémie chez un bébé au cours de la première année de vie est une tâche très importante. Un enfant a besoin d'un taux d'hémoglobine normal pour une croissance et un développement appropriés..

Pourquoi le corps du bébé manque-t-il de fer? C'est la raison pour laquelle le docteur en sciences médicales Kapitonova Eleonora Kuzminichna en parle.