La plupart des femmes développent des douleurs lombaires à la fin de la grossesse. Ils surviennent en raison d'un étirement excessif des ligaments de l'utérus, d'un stress excessif sur la colonne vertébrale ou d'une maladie rénale. Tous ces phénomènes apparaissent en raison d'une forte augmentation de la taille de l'utérus, conduisant à une compression des organes internes. En raison de l'augmentation de l'abdomen, le centre de gravité de la femme enceinte se déplace, il lui devient difficile de marcher, ce qui provoque des maux de dos constants..

À première vue, il semble incompréhensible pour quelles raisons le bas du dos fait mal au début de la grossesse. Il semblerait que la femme n'ait pas encore réussi à prendre du poids, ce qui pourrait provoquer des tensions dans les muscles du dos ou une surcharge de la colonne vertébrale. Et l'utérus au premier trimestre est encore petit...

Nous découvrirons pourquoi les femmes enceintes souffrent de lombalgies en début de grossesse, comment éviter ce symptôme et que faire quand il apparaît.

Combien de femmes ont des douleurs lombaires en début de grossesse? Selon les statistiques, au cours des 12 premières semaines, la moitié des femmes ressentent de l'inconfort. Ces douleurs sont légères et ont un caractère douloureux ou tiraillant.

Pourquoi les douleurs apparaissent-elles aux premiers stades?

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes enceintes se plaignent qu'en début de grossesse, elles ont des douleurs, des courbatures ou des tiraillements dans le bas du dos. Le plus souvent, la cause de ce phénomène est des changements naturels dans le corps de la femme. Cependant, des sensations douloureuses peuvent survenir en raison d'une compression ou de dommages aux organes internes. En début de grossesse, le bas du dos peut être douloureux en raison d'une fonction contractile altérée de l'utérus, de maladies de la colonne vertébrale ou des organes du système génito-urinaire.

Nous découvrirons pour quelles raisons la lombalgie apparaît le plus souvent en début de grossesse.

Tableau 1. Causes possibles de douleur au premier trimestre

Facteur provoquantCauses de la douleurDescription du syndrome douloureuxSymptômes associés
Implantation embryonnaireFixation d'un ovule fécondé à l'endomètre sur la surface interne de l'utérusDouleur dans le bas de l'abdomen de gravité variable, irradiant vers le sacrum et le bas du dosUne petite quantité de sang rouge vif peut s'écouler du vagin (appelé saignement d'implantation)
Formation de chorionCroissance du tissu chorionique dans la paroi utérine, accompagnée de douleurs physiologiquesUne femme a une légère douleur dans le bas du dos, le sacrum et le bas-ventre en début de grossesse (4-5 semaines)La femme enceinte ne présente aucun autre symptôme alarmant
Augmentation du flux sanguin vers l'utérusAccélération du flux sanguin dans l'utérus, visant à protéger le fœtus de la privation d'oxygèneDouleurs douloureuses dans le bas du dos, apparaissant pour la première fois à 6-7 semaines de grossesseAucun autre symptôme qui pourrait être préoccupant
Changements hormonaux dans le corpsAugmentation des niveaux de l'hormone relaxine, entraînant un relâchement des ligaments et une mobilité accrue des articulations de la colonne vertébraleCaractère douloureux de la douleur. Une femme semble tirer le bas du dos en début de grossesseLes sensations douloureuses peuvent augmenter après de longues marches, assis ou dormant dans une position inconfortable
Augmentation du tonus de l'utérusContraction pathologique des muscles utérins due à un manque de progestéroneLes douleurs sont spastiques ou paroxystiques. Localisé dans le bas de l'abdomen et dans la région du sacrum, irradiant vers la tailleL'apparition de saignements du vagin, indiquant une menace ou un début de fausse couche
Grossesse extra-utérineImplantation de l'embryon dans la trompe de Fallope, entraînant un étirement voire une rupture de cette dernièreDouleurs douloureuses, coupantes ou crampes dans le sacrum et le bas du dos (sur le côté droit ou gauche)Sensations douloureuses lors de l'utilisation des toilettes. L'apparition de saignements rares du vagin pendant une longue période
ConstipationCompression du gros intestin par un utérus hypertrophié qui interfère avec les sellesUne femme tire dans la région lombaire et le sacrum en début de grossesseViolation des selles, sensation de selles incomplètes
Pyélonéphrite gestationnelleMaladie inflammatoire des reins qui cause de la douleurLa douleur est assez intense, irradiant vers le bas de l'abdomen, les lèvres externes ou même les cuissesFièvre, frissons, maux de tête, faiblesse générale, mictions fréquentes et douloureuses
Maladies du système musculo-squelettiqueBlessure à la colonne vertébrale ou tension excessive dans les muscles du dosDouleurs douloureuses pire après s'être assis dans la même position. Avec des dommages aux racines ou aux nerfs de la colonne vertébrale, la douleur est vive, tirant dans la natureMobilité limitée dans le bas du dos, tension musculaire constante. La radiculite est caractérisée par des troubles moteurs, sensoriels et autonomes.

Développement physiologique de la grossesse

Une légère douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen dans les premiers stades survient souvent les 6 à 7 jours de grossesse. Quelques gouttes de sang peuvent être libérées des organes génitaux d'une femme, qui ne coagulent pas et ne forment pas de caillots. Tous ces symptômes indiquent l'implantation d'un ovule fécondé, c'est-à-dire son attachement à la paroi de l'utérus.

Au début de la grossesse, le bas du dos peut faire mal en raison de la formation du chorion. À partir de ce dernier, le placenta se forme à l'avenir, à travers lequel le fœtus reçoit tous les nutriments nécessaires de la mère. La germination des tissus chorioniques dans la paroi de l'utérus provoque des douleurs chez la femme pendant 4 à 5 semaines.

À partir de 6 à 7 semaines, des douleurs dans l'abdomen et dans le dos surviennent en raison du flux sanguin actif vers l'utérus. Ce processus est physiologique, c'est-à-dire absolument naturel. L'accélération du flux sanguin aide à saturer le fœtus avec la bonne quantité d'oxygène et de nutriments. Cela garantit le déroulement normal de la grossesse et la portance d'un bébé en bonne santé..

Si votre bas du dos vous fait mal au début de la grossesse, ne vous précipitez pas pour paniquer. Des sensations douloureuses mineures peuvent être courantes. Si la douleur est très intense, consultez un gynécologue pour un examen. Il vous examinera et déterminera la cause des symptômes désagréables..

Changements hormonaux

Un certain nombre de changements hormonaux se produisent dans le corps des femmes enceintes. Leur corps se reconstruit, se prépare à endurer et à donner naissance à un enfant en toute sécurité. Chez les femmes enceintes, l'hormone relaxine commence à être activement synthétisée. Au premier trimestre, il est produit par les ovaires. Le rôle principal de la relaxine est de ramollir les tissus de l'articulation pubienne, ce qui évite les dommages pendant l'accouchement..

L'hormone détend légèrement les ligaments rachidiens, ce qui entraîne une hypermobilité des articulations intervertébrales. Pour cette raison, une femme peut avoir des douleurs lombaires au début de la grossesse (à la fin du premier trimestre). Les douleurs sont de nature douloureuse et ne provoquent pas de diminution des performances. Ils ne représentent aucune menace pour la santé de la femme enceinte..

Les lombalgies physiologiques au début de la grossesse doivent être distinguées des pathologies. Ce dernier est intense et s'accompagne de l'apparition d'écoulements purulents ou sanglants du vagin, de fièvre et d'autres symptômes alarmants..

Hypertonicité de l'utérus

Certaines femmes se plaignent que le bas du dos tire périodiquement au début de la grossesse. L'activité contractile accrue des muscles utérins peut être à l'origine de l'inconfort. Il se développe pour diverses raisons et conduit à une fausse couche, un avortement spontané.

  • troubles hormonaux. Le manque de progestérone, qui est produit par le corps jaune dans les premiers stades, conduit à une contraction pathologique du myomètre. L'hypertonie est également causée par une hypo- ou une hyperthyroïdie - un dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • infections génitales. La chlamydia, la mycoplasmose, l'uréeplasmose, l'herpès génital et certaines autres maladies infectieuses entraînent le développement de l'endométrite - inflammation de la paroi interne de l'utérus. Cela provoque la libération de substances biologiquement actives, qui augmentent l'activité contractile des muscles;
  • maladies de l'utérus. Les ganglions adénomateux, les fibromes, les polypes et d'autres formations ressemblant à des tumeurs interfèrent avec la croissance normale de l'utérus, provoquant une hypertonicité. L'augmentation de l'activité contractile est une conséquence des raclages et des avortements passés;
  • facteurs socio-économiques. Le développement d'une pathologie peut être causé par un stress fréquent, un travail physique intense, la malnutrition, le manque de sommeil, le tabagisme ou l'abus d'alcool. Une activité contractile accrue de l'utérus est souvent observée chez les filles de moins de 18 ans et de plus de 35 ans.

Chez les femmes présentant une hypertonicité aux premiers stades de la grossesse, non seulement le bas du dos, mais également des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans la région sacrée apparaissent. Le syndrome de la douleur ressemble aux sensations qui se produisent pendant la menstruation.

L'apparition de taches vaginales est un symptôme alarmant. Les saignements indiquent un risque élevé de fausse couche ou d'avortement spontané qui a déjà commencé.

Grossesse extra-utérine

Si vous avez une douleur au bas du dos d'un côté au début (à partir de la 3ème semaine de grossesse), il y a des écoulements sanguins du vagin - vous pouvez suspecter une grossesse extra-utérine. Selon les statistiques, il survient dans 2% des cas. La pathologie survient le plus souvent dans le contexte d'adhérences ou d'obstruction des trompes de Fallope. Ceci est causé par des maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux (chlamydia), l'endométriose, des perturbations hormonales, des tumeurs, des opérations antérieures, etc..

Signes typiques de grossesse tubaire:

  • douleur intense dans le bas-ventre d'un côté, irradiant vers le bas du dos;
  • inconfort lors des selles et de la miction;
  • spotting fréquents du vagin en petite quantité;
  • faiblesse générale, apathie, irritabilité;
  • élargissement des appendices à l'examen bimanuel;
  • écart entre la taille de l'utérus et l'âge gestationnel.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Une grossesse extra-utérine est dangereuse car, si elle n'est pas traitée, elle rompt la trompe de Fallope. Cela provoque des saignements internes et le développement d'une péritonite. En l'absence de soins médicaux en temps opportun, la rupture du tuyau peut entraîner la mort d'une femme enceinte..

Si vous présentez les symptômes d'une grossesse extra-utérine, consultez immédiatement votre médecin. Un spécialiste vous examinera, confirmera ou niera le diagnostic. Il vous prescrira alors le traitement que vous souhaitez. Une grossesse extra-utérine confirmée nécessite une intervention chirurgicale. Le fœtus est retiré par laparoscopie.

Si vous vous rendez compte que vous êtes enceinte, rendez-vous immédiatement à un rendez-vous avec un gynécologue. Le médecin vous examinera et déterminera si votre grossesse se déroule normalement. Après cela, vous serez enregistré et vous recevrez une carte d'échange.

Tout en portant un bébé, vous aurez besoin d'examens périodiques par différents médecins et de certains tests. Tout cela aidera à identifier les complications dangereuses et à prendre les mesures appropriées..

Perturbation du système digestif

Dans certains cas, le bas du dos fait mal au début de la grossesse en raison de la constipation. Ce dernier se développe en raison de la compression du côlon par l'utérus en croissance. Une bonne nutrition et la prise de plantes médicinales aideront à éliminer le problème et à normaliser les selles. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des laxatifs synthétiques pendant la grossesse.

Si vous souffrez de constipation, consultez votre médecin. Il vous dira comment manger le mieux, quels médicaments prendre. Essayez d'éviter l'automédication, car elle peut vous nuire à vous ou à votre bébé..

Maladies du système urinaire

Les lésions rénales sont assez fréquentes chez les femmes enceintes. Le plus souvent, une pyélonéphrite gestationnelle se développe - une inflammation aiguë du système calice-pelvien. Selon les statistiques, la maladie est détectée chez 12 à 17% des femmes enceintes. La pathologie survient au deuxième trimestre de la grossesse (en particulier à 22-27 semaines), moins souvent à la fin du premier.

Si vous avez de la fièvre, le bas du dos vous fait très mal en début de grossesse - vous pouvez souffrir de pyélonéphrite. Si vous ressentez des symptômes suspects, consultez immédiatement votre médecin. L'admission en temps opportun à l'hôpital aidera à éviter les complications.

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements se produisent dans le corps d'une femme qui contribuent au développement de la pyélonéphrite. Premièrement, les reins d'une femme enceinte augmentent de taille. Deuxièmement, en raison de la croissance progressive de l'utérus et de l'action de la progestérone chez la femme enceinte, les uretères et le bassin rénal se dilatent. Troisièmement, dans le contexte de changements hormonaux chez une femme, le péristaltisme des voies urinaires supérieures ralentit. Cela provoque une altération de l'urodynamique et une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de telles conditions, la pyélonéphrite se développe avec une facilité particulière..

Symptômes typiques de la maladie:

  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38-40 degrés;
  • maux de tête sévères, frissons et autres signes d'intoxication;
  • douleur au bas du dos irradiant vers l'aine, les lèvres, l'intérieur des cuisses;
  • augmentation de la fréquence cardiaque, baisse de la pression artérielle;
  • douleurs vives lors du tapotement sur le site de la projection des reins (le médecin vérifie le symptôme du tapotement).

Le travail prématuré survient chez 30% des femmes atteintes de pyélonéphrite gestationnelle. La mortalité périnatale est de 25%. Cela signifie qu'un bébé sur quatre meurt pendant l'accouchement et peu de temps après la naissance. Au début de la grossesse, la maladie peut entraîner un avortement spontané..

Maladies du système musculo-squelettique

Si une femme a déjà eu des problèmes de colonne vertébrale, son état peut s'aggraver pendant la période de portage d'un bébé. En début de grossesse, le bas du dos peut être douloureux en raison de l'ostéochondrose, de la spondylose, de la spondylarthrose ou de la sciatique. Ces maladies sont rares à un jeune âge..

Les sensations désagréables dans le bas du dos sont dues au fait de s'asseoir dans une position inconfortable ou de marcher en talons hauts. Dans ce cas, la douleur survient en raison de la tension des muscles du bas du dos (le syndrome de la douleur myofasciale).

Diagnostique

Pour trouver la raison fiable, une femme doit être examinée par un gynécologue. Après avoir discuté avec le patient, le médecin pourra suspecter la présence de telle ou telle pathologie. Une étude bimanuelle l'aidera à identifier divers néoplasmes, une hypertonicité de l'utérus ou une augmentation de ses appendices pendant la grossesse tubaire.

Pour distinguer la douleur physiologique de la douleur pathologique, le médecin prête attention à:

  • la présence de pertes vaginales pathologiques;
  • type, force et nature de la douleur;
  • l'état de l'utérus et des appendices lors de l'examen bimanuel;
  • l'apparition d'autres symptômes pathologiques (forte fièvre, difficulté à uriner et déféquer, limitation des mouvements de la colonne vertébrale, etc.).

L'examen échographique (échographie) des organes pelviens est d'une grande importance dans le diagnostic de grossesse compliquée, ce qui permet d'évaluer l'état de l'embryon, de l'utérus et de ses appendices. Pour identifier les maladies infectieuses du système génito-urinaire, une femme doit passer un test d'urine et un frottis sur la microflore du vagin. Si nécessaire, la femme enceinte se voit prescrire des études supplémentaires ou des consultations d'autres spécialistes.

Comment soulager les maux de dos physiologiques

Vous pouvez vous débarrasser ou soulager l'inconfort à l'aide de mesures élémentaires. Si le bas du dos est tendu au début de la grossesse, essayez des exercices légers. Ils renforceront les muscles, amélioreront la circulation sanguine dans les organes pelviens, aideront au développement d'une bonne respiration, afin de porter et de donner naissance en toute sécurité à un bébé en bonne santé.


Il est également possible de soulager les sensations douloureuses grâce au fitness, à l'aérobic, à la gymnastique aquatique, au yoga, etc. Vous devez choisir le programme le plus attractif et le faire pour votre plaisir.

Traitement des lombalgies pathologiques en début de grossesse

Considérez l'option lorsqu'une femme a commencé à avoir mal au bas du dos au début de la grossesse, elle a consulté un médecin, mais un diagnostic décevant lui a été posé. Qu'est-ce qui l'attend, elle et le bébé dans le futur? A-t-elle une chance de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé?

L'hypertonicité de l'utérus peut entraîner un avortement spontané, mais avec un traitement adéquat, une fausse couche peut être évitée. Les maladies des reins, de la colonne vertébrale, du cœur et des organes du système endocrinien aggravent également le pronostic et rendent la grossesse plus difficile. Cependant, une thérapie adéquate permet d'éviter des conséquences désagréables..

Une grossesse extra-utérine a un mauvais pronostic pour le bébé. Elle nécessite une interruption artificielle et se termine toujours par la mort fœtale. Un traitement inopportun peut avoir de graves conséquences pour une femme.

Tableau 2. Méthodes de traitement de diverses maladies chez la femme enceinte

Lombalgie pendant la grossesse: causes et traitement

La lombalgie pendant la grossesse peut être à la fois une réaction naturelle du corps aux changements et la preuve de diverses pathologies. Il est important d'écouter attentivement les réactions de votre corps et d'identifier rapidement les causes des sensations désagréables.

À partir de cet article, vous apprendrez quels facteurs peuvent déclencher des maux de dos pendant la grossesse, quels symptômes peuvent indiquer la présence de pathologies, comment les traiter et quelles mesures préventives prendre..

Les causes

Dans la plupart des cas, la douleur aiguë dans la région lombaire est une réaction naturelle du corps aux ajustements pour le portage et l'accouchement ultérieur. Les crampes peuvent avoir des causes différentes à chaque trimestre de la grossesse..

Dans les premiers stades

Au cours du premier trimestre de la grossesse, la zone coccygienne se prépare à la croissance du fœtus et se transforme pour cela. La région sacrée se ramollit pour soulager la pression sur les vertèbres à mesure que le bébé grandit. L'utérus se développe également et change de position, il peut presser les organes voisins, ce qui provoque des douleurs dans le bas du dos. À la fin du troisième trimestre de la grossesse, le fœtus est déjà assez gros. Peu habituée, la mère peut prendre la mauvaise posture en marchant, ce qui entraîne une répartition inégale de la charge sur la colonne vertébrale. Les ligaments s'étirent sévèrement, provoquant une douleur intense.

Des douleurs lombaires peuvent survenir immédiatement après la fécondation. Cela est dû au processus d'implantation de l'embryon dans l'endomètre. Dans le processus, les tissus des parois de l'utérus sont légèrement blessés, ce qui provoque une sensation désagréable dans le bas du dos. Avec les pertes vaginales et les premières manifestations de toxicose, les maux de dos peuvent être le premier signe de grossesse..

À une date ultérieure

À partir du deuxième trimestre de la grossesse, de nouveaux facteurs sont ajoutés pour provoquer des douleurs lombaires. Le poids du bébé augmente, tout comme le poids corporel de la mère. Le système endocrinien commence à produire une hormone spéciale - la relaxine, qui est responsable de l'étirement des muscles pour faciliter le passage du bébé dans le canal génital. En raison du fait que les muscles perdent leur capacité de soutien, toute la charge tombe sur le cadre osseux. En outre, les hormones préparent le bassin à l'accouchement, ses os deviennent plus mobiles, ce qui provoque des douleurs. Plus près de la date d'accouchement, la tête du bébé est située à côté du sacrum, ce qui provoque des douleurs lombaires.

À 37-40 semaines de gestation, une douleur au bas du dos, qui est complétée par des crampes d'intervalle, peut indiquer la présence de contractions d'entraînement, alors que le corps se prépare à l'accouchement. Si, en plus de la douleur vaginale, un bouchon muqueux est libéré et que de l'eau fuit, n'hésitez pas, de tels symptômes indiquent le début du travail.

Symptômes associés

Un certain nombre de symptômes négatifs qui l'accompagnent deviennent un signe alarmant, en faisant attention à ce que vous pouvez déterminer la source de la douleur non liée à la grossesse..

  • tachycardie, douceur générale. Avec la douleur au bas du dos pendant la grossesse, ils peuvent parler d'une éventuelle fausse couche;
  • douleur à la ceinture. Peut indiquer le début d'un travail prématuré;
  • douleur dans un seul côté du bas du dos. Indique souvent une maladie rénale;
  • spasme du côté gauche, nausées, vomissements. Ces symptômes peuvent également être confondus avec des signes de toxicose pendant la grossesse, mais dans certains cas, ils peuvent indiquer la présence de maladies de l'estomac.

La liste des pathologies du système musculo-squelettique est assez large, ce qui pourrait être au stade initial chez une femme et, au cours de la grossesse, se transformer en une forme plus complexe. Considérez une liste de maladies du système musculo-squelettique qui entraînent des douleurs lombaires:

  • symphysiopathie. Il s'agit d'une maladie caractérisée par la divergence des os du sein. C'est héréditaire. La présence d'une telle violation est indiquée par des changements de démarche pendant la grossesse, elle devient un "canard";
  • névralgie. Il est associé à des nerfs pincés à la suite du déplacement des structures musculo-squelettiques. Dans ce cas, la douleur est aiguë et se fait souvent ressentir à un certain point, elle peut s'accompagner d'une sensation d'engourdissement ou de difficulté dans l'activité motrice des jambes;
  • myosite. Un processus inflammatoire dans les muscles associé à l'hypothermie. Chez une femme, elle s'accompagne d'une raideur des mouvements;
  • ostéochondrose, hernie intervertébrale et protrusion. Si, même avant la grossesse, une femme ne surveillait pas son activité physique, souffrait d'une mauvaise posture, souffrait de blessures à la colonne vertébrale, la structure des vertèbres et des disques intervertébraux peut être perturbée. Sous l'influence de la grossesse, les affections existantes ont commencé à progresser, ce qui a entraîné des troubles importants de la colonne lombaire..

Seul un médecin peut aider à identifier la cause des maux de dos pendant la grossesse. N'ignorez pas les symptômes et attribuez-les à la réponse naturelle et temporaire du corps aux changements. Tout d'abord, contactez votre gynécologue qui, après examen et analyse, pourra écarter les problèmes de sa région et vous orienter vers un autre spécialiste..

Diagnostique

Si la cause des symptômes désagréables était des changements dans le corps dus à la grossesse, le gynécologue n'aura besoin que d'un examen pour identifier la source de la pathologie. Si la douleur a été causée par des perturbations dans d'autres systèmes corporels, des diagnostics plus détaillés seront nécessaires. Une femme peut être référée à un gastro-entérologue, un vertébrologue, un neurologue ou un néphrologue. Le spécialiste procédera à un examen, prescrira des tests et des examens supplémentaires. Vous devrez peut-être une prise de sang, une échographie des organes pelviens, un EGD pour vérifier l'état de l'estomac. Si la source de la douleur est des problèmes dans la structure de la colonne vertébrale, un scanner ou une IRM peut être prescrit.

Traitement

Si la lombalgie est associée à des maladies des organes internes: gastrite, insuffisance rénale, inflammation du système génito-urinaire, il convient de suivre le traitement prescrit par le médecin. Si des symptômes négatifs sont associés à la réponse du corps aux changements pendant la grossesse ou aux maladies du bas du dos, il convient de prendre un certain nombre de mesures..

Qu'est-ce qui aidera à soulager la condition:

  • massage. Réchauffer la région lombaire et tout le dos aidera à rétablir une circulation sanguine normale et un tonus musculaire approprié. En conséquence, la douleur disparaît. Le massage pendant la grossesse peut être effectué à la fois par un spécialiste et à domicile;
  • bain chaud (pas chaud). La chaleur soulage doucement la douleur et détend les muscles;
  • bandage. Des structures de soutien élastiques spéciales vous permettent de soulager le stress musculaire accru;
  • oreillers pour femmes enceintes. Il existe des oreillers spéciaux en forme de fer à cheval qui permettent aux femmes enceintes qui ont déjà un ventre assez gros de dormir confortablement sur le côté;
  • Thérapie par l'exercice. La gymnastique doit être commencée le plus tôt possible et avant la grossesse. Ainsi, vous pouvez préparer votre corps à un stress accru et à l'accouchement ultérieur;
  • bonne posture. Lorsque la colonne vertébrale est courbée, la charge sur ses parties est inégale, ce qui peut causer des maux de dos. Surveillez votre posture avant, pendant et après la grossesse, cela vous aidera à ne jamais faire face à des douleurs lombaires;
  • sports pour femmes enceintes. Il existe des sports qui ont un effet bénéfique complexe sur maman et bébé. Ce sont le yoga, l'aquagym et la natation. Choisissez ce que vous aimez et entraînez-vous régulièrement.

Le régime

La révision du régime alimentaire est extrêmement importante pour la santé d'une femme pendant la grossesse. Cela est dû au fait que les ressources pour la formation du corps de l'enfant proviennent du corps de la mère. Par conséquent, il est extrêmement important pour elle de saturer le régime avec tous les oligo-éléments et vitamines nécessaires, afin qu'ils soient suffisants pour le bébé. Il est nécessaire d'inclure dans le régime plus de légumes, de fruits, d'herbes et de noix. Il est important de fournir la quantité requise de calcium. On le trouve dans le lait de vache et de chèvre, le fromage cottage, le fromage, les coquilles d'œufs. Il vaut la peine de consulter un médecin pour la sélection des complexes vitaminiques qui assureront la livraison dans le corps de ce qui ne peut pas être obtenu à partir de la nourriture.

Médicaments et physiothérapie

Il vaut la peine de prendre des médicaments et d'aller en physiothérapie uniquement selon les directives d'un médecin. L'autotraitement peut avoir des conséquences indésirables pour la mère et l'enfant. Les médicaments que vous avez pris avant la grossesse peuvent ne pas fonctionner pour votre état actuel. Vérifiez auprès de votre médecin une liste des médicaments et de la physiothérapie autorisés.

Un ensemble d'exercices spéciaux aidera à faire face efficacement aux douleurs lombaires. Ils sont optimisés spécifiquement pour les femmes enceintes et, lorsqu'ils sont effectués régulièrement, peuvent améliorer considérablement le bien-être..

  1. Se tourne. Asseyez-vous sur le sol, les jambes croisées devant vous. Mettez une main derrière votre dos, mettez l'autre devant vous. Commencez à déplacer votre main aussi loin que possible derrière votre dos, et celle de devant, poussez. Courez dans l'autre sens.
  2. Sur les genoux. Mettez-vous à quatre pattes, bras et jambes écartés à la largeur des épaules. Asseyez-vous en douceur avec vos fesses sur vos talons, lorsque votre ventre touche vos genoux, déplacez vos mains un peu vers l'avant, sentez comment la colonne vertébrale s'étire.
  3. Déviation. En position à quatre pattes, cambrez le dos vers l'extérieur, baissez la tête, maintenez la position pendant 5 secondes, revenez à la position de départ. Répétez plusieurs fois.

Tous les exercices doivent être effectués sans stress inutile, en douceur et calmement. Au fil du temps, vous pouvez augmenter le nombre d'approches pour obtenir le meilleur effet..

La prévention

Un certain nombre de mesures simples peuvent aider à prévenir les lombalgies pendant la grossesse. Ils permettent de réduire la charge sur le corps de la femme et de maintenir son corps en bonne forme..

  • si une femme est obligée de rester assise pendant une longue période pendant la grossesse, il est nécessaire de choisir la bonne chaise. Il doit avoir un dos confortable, la hauteur doit correspondre à la taille de la table pour ne pas avoir à se courber;
  • une activité physique modérée est importante. Vous ne pouvez pas à la fois passer toute la journée allongée et rester debout plus de 60 minutes en continu. Cela vaut la peine d'alterner repos et échauffement léger;
  • il est interdit de dormir sur le dos, donc toute la charge tombe sur la colonne vertébrale;
  • vous devez choisir les bonnes chaussures. Il assurera la bonne répartition de la charge sur le pied et réduira la fatigue des jambes;
  • il est interdit de soulever des poids. Si vous avez besoin de soulever quelque chose de gros, vous devez prendre la bonne position. Pliez vos jambes au niveau des genoux et gardez le dos droit;
  • le bon régime aidera à renforcer le corps dans son ensemble.

Ces règles simples sont recommandées pour toutes les femmes, même si elles n'ont pas de problèmes au bas du dos. Les mesures énumérées aideront à transférer la grossesse aussi facilement que possible et à se sentir bien pendant toute la période..

Machine d'exercice Drevmass

Une bonne activité physique avant et pendant la grossesse est la clé de la santé du bas du dos et du dos en général. Lorsque la colonne vertébrale est en bonne santé, les muscles qui la soutiennent sont renforcés, la femme ne ressent pas de douleur et d'inconfort, ne fait pas face aux problèmes de hernies et de névralgies, en général, elle peut bouger plus facilement et se sentir plus libre même avec un gros ventre. Le simulateur-masseur Drevmass aide à rendre les entraînements à domicile efficaces. Il est conçu pour le massage professionnel et la thérapie par l'exercice à la maison.


Il s'agit d'un simulateur Drevmass, un cadre en bois avec des rouleaux lisses installés. Pendant l'entraînement, vous devez vous allonger le dos sur le simulateur, saisir les poignées et faire plusieurs rouleaux avec le dos sur les rouleaux, en poussant avec vos jambes. Lors de tels mouvements, les rouleaux affectent profondément les muscles du dos, retirent les pinces, normalisent la circulation sanguine et rétablissent le ton correct. S'il y a des violations dans la structure de la colonne vertébrale elle-même: hernies, saillies, elles ne seront pas affectées. La correction de l'état de la colonne vertébrale est effectuée en influençant les muscles pour exclure les blessures. Pendant l'entraînement, tout le corps travaille, ce qui vous permet de brûler efficacement des kilos en trop.

Le kit de rouleaux comprend le plus grand rouleau actif. Sa tâche est d'avoir l'impact le plus intense sur la zone à problèmes. En le plaçant tout en bas du simulateur, vous pouvez travailler la région lombaire, au centre - la région thoracique, en haut - le col cervical.

Il est très facile de travailler sur le simulateur Drevmass. Le simulateur est adapté au traitement et à la prévention des maladies du bas du dos et du dos en général à tout âge, il peut donc être utilisé par les enfants, les adultes et les retraités. Il combat efficacement la scoliose, la cyphose, la lordose, la radiculite, l'ostéochondrose, les hernies et les saillies.

Le simulateur est en bois de chêne naturel et de frêne. C'est un matériau léger et durable qui garantira une longue durée de vie du produit.

  • offre des massages professionnels et une thérapie par l'exercice à domicile;
  • durable et léger;
  • convient à tout âge;
  • efficace pour le traitement d'un large éventail de maladies de la colonne vertébrale.

La santé d'une femme nécessite une attention particulière et des soins attentifs, en particulier pendant la grossesse. Utilisez le maître entraîneur Drevmass pour cela, et vous ne serez jamais confronté au problème de la douleur au bas du dos.

Lombalgie pendant la grossesse: causes et traitement

Si une femme doute qu'un changement de bien-être soit de nature physiologique ou que les sensations de douleur lombaire deviennent vives et intenses, alors elle doit absolument se présenter à un obstétricien-gynécologue qui observe sa grossesse..

Les causes

Les maux de dos pendant la grossesse touchent la moitié des femmes. Habituellement, l'inconfort est associé à une charge accrue sur la colonne vertébrale et à un étirement des muscles abdominaux. Le plus souvent, une telle douleur apparaît vers la fin du deuxième trimestre et ne peut être atténuée avant l'accouchement. Des lombalgies au début de la grossesse peuvent également survenir. À chaque trimestre, les femmes enceintes font face à ce symptôme pour différentes raisons..

Dans les premiers stades

Le bas du dos fait mal au début de la grossesse, le plus souvent pour des raisons physiologiques:

  1. Déjà pendant les premières semaines de la naissance d'un enfant, le corps d'une femme se prépare progressivement au fait que le fœtus augmentera constamment. La colonne lombaire subit des modifications, car très bientôt toute la charge y ira.
  2. Après 1,5 mois à compter du moment de la fécondation, les changements affectent la région sacrée. Au fil du temps, il devient plus élastique afin que la femme ne ressente pas d'inconfort sévère dû à la pression de la masse de l'enfant sur la colonne vertébrale. À ce stade, la douleur apparaît généralement périodiquement et n'affecte pas beaucoup le bien-être général de la femme enceinte..
  3. Le bas du dos est particulièrement tendu lorsque l'utérus se développe et change de position.
  4. Vers la fin du premier trimestre, la lombalgie est associée à la croissance dynamique du fœtus. À ce stade, la femme n'a toujours pas le temps de s'habituer à la gravité de l'abdomen, donc en marchant, pour plus de commodité, la colonne vertébrale se plie fortement.
  5. À 12 semaines, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression de l'enfant. Une femme peut ressentir un inconfort sévère, mais le plus souvent, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car tout se passe dans le cadre physiologique..

Chez certaines femmes, le bas du dos tire au début de la grossesse peu de temps après la fécondation. Après la conception, l'embryon passe des trompes de Fallope à l'utérus en 4 à 5 jours. Il est ensuite implanté dans l'endomètre (membrane muqueuse). Lors de l'introduction de l'embryon dans la muqueuse de l'utérus, sa couverture est partiellement détruite, ce qui provoque une douleur à la traction. Après une implantation réussie de l'œuf, l'inconfort disparaît de lui-même. En plus des nausées et des saignements légers, les douleurs lombaires peuvent être considérées comme un signe de grossesse..

À une date ultérieure

Le dos fait mal pendant la grossesse au deuxième trimestre pour les raisons suivantes:

  • déplacement du centre de gravité;
  • augmentation du poids corporel;
  • l'action de l'hormone relaxine sur les ligaments et les tissus;
  • changements hormonaux;
  • augmentation de la charge sur certains groupes musculaires;
  • exacerbation de maladies chroniques (système musculo-squelettique, système génito-urinaire);
  • pathologies qui ont eu lieu avant même le début de la grossesse (maladies dégénératives de la crête).


Au troisième trimestre, les maux de dos pendant la grossesse sont le plus souvent dus au fait qu'une femme prend du poids de manière dynamique. Parallèlement à cela, la charge sur la colonne vertébrale augmente et les déformations de la colonne lombaire augmentent. Les hormones, pour leur part, préparent le bassin à l'accouchement en ramollissant les ligaments conjonctifs. La jonction des os pelviens avec la colonne vertébrale devient mobile, ce qui rend le bas du dos encore plus douloureux pendant la grossesse au troisième trimestre.

Si une femme tire le bas du dos entre 37 et 40 semaines, cela peut également être dû aux raisons suivantes:

  1. Avant d'accoucher, la tête du bébé tombe et appuie sur la zone du sacrum, provoquant des douleurs lombaires.
  2. Rupture du placenta. Si, en plus de douleurs lombaires, la femme enceinte a un écoulement sanglant et qu'il y a également un tonus utérin, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le médecin. Il est préférable de se rendre immédiatement au service de pathologie de la grossesse. Une séparation trop précoce du placenta de la paroi de l'utérus a de graves conséquences pour la mère et le bébé..
  3. Contractions de Braxton Hicks. Avant la naissance prochaine, le corps s'entraîne avec de fausses contractions. Ils n'ont pas de rythme clair, ils peuvent donner à la région lombaire.
  4. Le début du processus générique. Si, avec des spasmes lombaires, un bouchon muqueux part, du liquide amniotique fuit et que le bas-ventre fait mal à intervalles réguliers, alors, très probablement, le processus d'administration est proche. Il devrait être attendu à partir de la semaine 38.

Avant l'accouchement, les douleurs lombaires douloureuses ne sont pas rares, elles ont le plus souvent une explication physiologique, mais peuvent également indiquer des maladies chroniques graves qui se sont aggravées avec le début de la grossesse.

Symptômes d'anxiété associés et nature de la douleur

La lombalgie après la conception n'est pas toujours inoffensive. Si le dos fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre et que la femme note également une faiblesse, une tachycardie, une orientation spatiale altérée, vous devez appeler de toute urgence une ambulance. De tels signes peuvent signifier le début d'une interruption pathologique spontanée de la grossesse..

Au 2ème trimestre, une femme doit être alertée des douleurs à la ceinture irradiant vers le coccyx, le pubis ou l'os de la cuisse. Si après une demi-heure en décubitus dorsal, ils ne passent pas ou ne deviennent pas rythmés, vous devez également appeler un médecin. Ces symptômes peuvent être dus au fait que le processus de livraison a commencé à l'avance..

Si pendant la grossesse il y a une douleur unilatérale dans le bas du dos - à droite ou à gauche - cela indique un processus inflammatoire des reins. Dans ce cas, le système tubulaire du rein ou des glomérules est souvent affecté et les symptômes commencent généralement unilatéralement, le dos fait mal du côté droit ou gauche. Une femme doit se plaindre à un néphrologue. Si de telles pathologies ont été exclues par un médecin, il existe plusieurs autres causes possibles de douleur:

  1. Tire le bas du dos pendant la grossesse sur le côté droit ou gauche avec un complexe de troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire. Les femmes enceintes se plaignent que le plus souvent le matin après une nuit de repos, leur dos est très douloureux.
  2. Une douleur lombaire aiguë et sourde sévère à droite ou à gauche indique une exacerbation de la sciatique. La douleur irradie vers la fesse, la cuisse et également la surface externe de la jambe inférieure. Augmentation en marchant, en essayant de changer de position corporelle et aussi lors d'une quinte de toux.
  3. Les maux de dos pendant la grossesse peuvent indiquer une lumbodynie. Cela se produit dans le contexte d'un surmenage ou d'un long séjour au froid, ainsi que lors de processus infectieux. La femme enceinte prend une position pliée forcée. C'est très dur pour elle de bouger.
  4. Une douleur tiraillante dans le bas du dos à droite ou à gauche peut également indiquer une myosite (inflammation des muscles lombaires). Lors de la palpation, les fibres musculaires sont compactées et la femme caractérise la douleur comme prolongée, douloureuse, étouffée. Le plus souvent, une telle pathologie se développe si une femme a soufflé ou si elle est très gelée.
  5. Pancréatite Une femme peut confondre inflammation du pancréas et toxicose. Cette maladie se caractérise par une violation prononcée des processus digestifs. Les maux de dos chez les femmes enceintes associés à la pancréatite sont de nature zona. Plus ressenti dans le haut de l'abdomen, mais irradie également vers le côté gauche du bas du dos.
  6. Ostéochondrose, radiculite, hernie intervertébrale. Avec divers processus dégénératifs-destructeurs du système musculo-squelettique, la douleur peut être reflétée. Souvent, avec de telles pathologies, le côté gauche du bas du dos fait mal.

Des maux de dos sévères pendant la grossesse peuvent être associés à des hernies rachidiennes. Une telle pathologie sévère est caractérisée par une myalgie, une raideur des mouvements, une posture altérée, une sensation d'engourdissement et une «chair de poule» dans les membres inférieurs.

Une femme enceinte a également mal au dos avec symphysite. Il s'agit d'une maladie associée à la discordance des os de l'articulation pubienne. La femme enceinte ressent une douleur pubienne sévère et un œdème tissulaire.

Quel médecin dois-je contacter si mon bas du dos me fait mal pendant la grossesse?

Si la douleur au bas du dos se fait sentir aux premiers stades de la grossesse ou si elle commence à déranger avec le temps au cours du deuxième / troisième trimestre, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le gynécologue. Le médecin qui dirige la femme la référera pour consultation à des spécialistes concernés (néphrologue, neurologue, gastro-entérologue), s'il y a lieu..

Diagnostique

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse au premier trimestre, dans certains cas, un spécialiste a besoin d'un examen de routine pour établir la cause de cette symptomatologie. Mais si le médecin soupçonne une source pathologique d'inconfort, la femme enceinte sera recommandée:

  • passer une analyse générale du sang et de l'urine;
  • subir une échographie.

Les méthodes de recherche aux rayons X dans son cas sont contre-indiquées.

Traitement

Pendant la grossesse, les maux de dos doivent être traités sous surveillance médicale. Une femme enceinte ne doit choisir aucun médicament de manière indépendante. Le plus souvent, diverses méthodes de soulagement de la douleur sont recommandées aux femmes qui portent un enfant, à l'exclusion de l'utilisation de médicaments.

Si une femme enceinte a de graves douleurs lombaires, les recommandations suivantes aideront à soulager la maladie:

  1. Un massage doux du dos est indiqué pour détendre les muscles tendus. Une femme peut le faire elle-même. Elle doit s'allonger sur le côté et masser le bas du dos le long de la colonne vertébrale avec les deux mains. Mais il est préférable pour un spécialiste certifié de masser une femme enceinte..
  2. Si votre dos vous tire, vous pouvez essayer de prendre une douche ou un bain tiède (pas chaud). Du sel et des huiles essentielles sont également ajoutés au bain pour mieux détendre les muscles du bas du dos..
  3. Le dos cessera de vous faire mal si vous portez un bandage de maternité spécial. Il aide à soutenir l'abdomen et soulage le stress sur les muscles du dos. Il est conseillé de porter un pansement selon les directives d'un gynécologue à partir de 5-6 mois de grossesse.
  4. Si vous avez mal au dos, vous devez utiliser des oreillers orthopédiques spéciaux sous la forme d'un grand fer à cheval. Ce produit soutient le corps des deux côtés. Même sur le dos, le sommeil devient beaucoup plus agréable.
  5. Des exercices d'exercices thérapeutiques pour les femmes enceintes doivent être effectués régulièrement. Ils aident à renforcer les muscles, à augmenter leur endurance à l'activité physique. Si un gynécologue recommande à une femme un certain complexe de thérapie par l'exercice, elle doit respecter strictement ses recommandations. Ne rompez pas la séquence des exercices et le nombre d'approches..
  6. Il est important de faire attention à la bonne posture tout au long de la journée. Ce sont ses violations qui provoquent souvent des douleurs lombo-sacrées chez la femme enceinte. Une femme doit se contrôler et essayer de ne pas trop se pencher en arrière. Si elle passe beaucoup de temps assise, pour cela, vous devez utiliser des chaises orthopédiques spéciales et mettre un oreiller sous son dos.

Si une femme enceinte a mal au bas du dos et qu'il n'y a pas de contre-indications, elle devrait visiter la piscine. Pendant la natation, les muscles du dos se détendent, la distance entre les corps vertébraux augmente. La natation améliore également la respiration, augmente la circulation sanguine et augmente les processus métaboliques..

La prévention

Si une femme a déjà des douleurs lombaires au cours du premier trimestre, mais que cela n'est pas associé à des maladies graves, elle devrait reconsidérer son mode de vie à des fins préventives:

  1. Si une femme a un travail sédentaire, elle doit prendre soin d'une chaise ou d'un fauteuil confortable. Il est recommandé de se lever et de se réchauffer toutes les heures. Assise à la table, une femme doit garder le dos droit, pas en reste. Sinon, la lordose ou la cyphose s'aggraveront, et lors du port d'un enfant, cela est totalement inapproprié.
  2. Les femmes enceintes qui passent beaucoup de temps debout devraient faire des pauses fréquentes. Vous devez vous reposer couché ou à moitié assis. Dans ce cas, les membres inférieurs doivent être légèrement surélevés et un oreiller doit être placé sous le dos. Cette technique détendra la colonne lombaire..
  3. Les femmes enceintes doivent dormir principalement sur le côté, en utilisant un oreiller spécial. Une femme portant un enfant ne doit marcher que dans des chaussures confortables avec des talons bas et avec le bon dernier.
  4. L'exercice tout en portant un enfant doit être modéré. Une femme ne devrait établir aucun record sportif. Sa tâche: renforcer le corps, augmenter son endurance, mais sans stress excessif. Si la femme enceinte a mal au bas du dos, les exercices impliquant des charges verticales sur la colonne vertébrale doivent être minimisés.

Toutes les causes de douleur lombaire chez les femmes enceintes sont divisées en 2 grands groupes. Le premier groupe comprend toutes les conditions physiologiques possibles associées à la naissance d'un enfant. Le deuxième groupe comprend les maladies qui se sont manifestées avant la grossesse ou celles qui étaient à l'état latent et ont été provoquées pendant le port d'un enfant..

Dans tous les cas, s'il y a une douleur dans le bas du dos au début de la grossesse ou à une date ultérieure, un tel symptôme ne peut être ignoré. Pour que la grossesse se poursuive en toute sécurité, une femme doit consulter un obstétricien-gynécologue et se conformer à toutes les recommandations médicales..

Auteur: Miroslava Gromova, médecin,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur la façon de se débarrasser des douleurs lombaires pendant la grossesse

Liste des sources:

  1. Gynécologie. Guide rapide. Ed. G.M. Savelyeva, G.T. Sukhikh, I.B. Manukhin. Année d'émission: 2013.
  2. Obstétrique. Leadership national. Ed. acad. RAMS E.K. Ailamazyan, prof. V.E. Radzinsky, acad. RAMS V.I. Kulakov, Acad. RAMS G.M. Saveliev. Année d'émission: 2014.
  3. Neurologie. Manuel du médecin pratique. Ed. D.R.Shtulman, O.S. Levin. Année d'émission: 2016.
  4. L'évolution et la gestion de la grossesse par trimestre. Ed. EST. Sidorova, I.O. Makarov. Année d'émission: 2009.
  5. Fausse couche de grossesse. Ed. V.M. Sidelnikova, G.T. Sec. Année d'émission: 2010

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles des douleurs lombaires et comment les traiter

Environ 90% des femmes enceintes souffrent plus ou moins de lombalgies. Les douleurs lombaires peuvent survenir à n'importe quel stade de la gestation et nécessitent de trouver la cause qui les a provoquées et de prendre les mesures nécessaires. Le plus souvent, les lombalgies dérangent les femmes enceintes qui mènent une vie sédentaire, sont en surpoids ou ont des maladies qui surviennent avant la conception.

Causes physiologiques de la douleur

La nature de la douleur lombaire est différente, il peut s'agir de douleurs, de tiraillements ou de crampes, de tir, de coupures, etc. Les causes de la douleur lombaire peuvent être conditionnellement divisées en physiologiques et pathologiques, mais l'apparition d'un syndrome douloureux nécessite dans tous les cas une visite chez un médecin.

Les facteurs physiologiques qui causent la lombalgie comprennent:

  • Changement du centre de gravité. Pendant la gestation, le poids d'une femme augmente de 10 à 16 kg, ce qui augmente par conséquent la charge sur la colonne vertébrale et les membres inférieurs et provoque des douleurs dans le bas du dos. De plus, l'utérus en croissance s'étire et perd sa tonicité des muscles abdominaux, ce qui augmente la charge sur les muscles du dos et provoque un déplacement du centre de gravité chez la femme enceinte. Pour maintenir l'équilibre, une femme tend les muscles de son dos, tire ses épaules en arrière, incline son cou et pousse son ventre vers l'avant. Ce qui précède augmente encore plus la tension des muscles du bas du dos et provoque un syndrome douloureux..
  • Récipient à fruits en croissance. Le fœtus en croissance provoque la croissance de l'utérus, ce qui entraîne une compression du diaphragme, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses situées près de la colonne vertébrale, provoquant une gêne et des douleurs dans le bas du dos. Cette condition est la plus typique pour la fin de la gestation et, en particulier lorsque la femme enceinte est allongée sur le dos..
  • Changements hormonaux. Dès le moment de l'implantation de l'ovule, les hormones progestérone (responsable du maintien de la grossesse) et de la relaxine (provoquant un ramollissement des ligaments des articulations du bassin osseux et de la colonne vertébrale) commencent à être produites de manière intensive dans le corps de la femme enceinte. La libération de relaxine prépare le corps de la femme au passage du fœtus pendant le travail à travers l'anneau osseux du bassin sans causer de dommages. Le ramollissement des ligaments et des articulations cartilagineuses avec un utérus élargi augmente encore la charge sur les os pelviens et la colonne vertébrale, provoquant des douleurs lombaires.
  • Des combats d'entraînement. Ils sont également appelés contractions de Braxton Hicks. Ils apparaissent plus près de la fin de la grossesse et se caractérisent par des crampes irrégulières et non augmentées dans le temps dans le bas de l'abdomen et des douleurs douloureuses dans la colonne lombaire. Les contractions d'entraînement préparent le corps maternel à l'accouchement, ne sont pas considérées comme une pathologie, mais peuvent causer de l'inconfort pour une femme enceinte.
  • Chaussures mal ajustées. Le port de chaussures serrées, inappropriées (trop petites ou, au contraire, grandes), et surtout la préférence pour les chaussures à talons hauts et fins, augmentent encore la tension musculaire dans le dos, exacerbent le déplacement du centre de gravité, ce qui augmente ou provoque des maux de dos mineurs apparition en l'absence de syndrome douloureux.
  • Descente de la partie de présentation du fœtus. C'est typique pour une grossesse tardive. La tête ou l'extrémité pelvienne est abaissée et pressée contre l'entrée du petit bassin, appuyant sur les terminaisons nerveuses et provoquant des douleurs dans le bas du dos.

Que faire avec la douleur physiologique

Le respect de règles simples aidera à arrêter ou au moins à réduire les maux de dos:

  • Bandage prénatal. Il doit être porté à partir de la seconde moitié de la grossesse. Il est important de choisir la bonne taille de bandage, et son utilisation soutiendra la croissance du ventre, réduira la charge sur la colonne vertébrale et régulera l'équilibre. Il est particulièrement utile de porter un bandage pour les femmes enceintes qui travaillent debout ou marchent beaucoup.
  • Chaussure. Le port des bonnes chaussures joue un rôle important dans la gestation, en particulier pendant le deuxième et le troisième trimestre. Il est conseillé de choisir des chaussures en matières naturelles, sur des talons petits (jusqu'à 5 cm) et larges, libres, mais ne tombant pas des pieds, avec des bretelles larges et denses. Avec la pathologie de la colonne vertébrale et des articulations, le port de semelles orthopédiques est efficace.
  • Activité de travail. Si le travail d'une femme enceinte est associé à une position assise prolongée, par exemple devant un ordinateur ou un bureau, vous devez faire des pauses toutes les 15 minutes, vous lever, marcher et faire quelques exercices physiques simples. Par exemple, levez les bras tout en inspirant, expirez lentement, baissez les bras. Lorsque vous restez debout pendant une longue période de travail, il est nécessaire de transférer périodiquement du poids d'une jambe à une autre.
  • En marchant. Les longues promenades à l'air frais contribuent à la production de vitamine D dans le corps (même par temps nuageux), ce qui est nécessaire au métabolisme normal du calcium (le calcium renforce le système squelettique et les dents).
  • Limitation de l'activité physique lors d'une crise douloureuse. Si possible, allongez-vous et détendez-vous pendant 15 à 20 minutes.
  • Massage. Des caresses légères du bas du dos et des pieds réduiront la douleur. Pour masser les pieds, il est permis d'utiliser des tapis de massage, des balles.
  • Dormir. Un bon sommeil est important pour une femme enceinte. Il est recommandé de dormir sur le côté avec deux oreillers supplémentaires pour soulager les douleurs lombaires. L'un est serré par les jambes, l'autre est placé sous le ventre. Si possible, il est conseillé d'acheter un oreiller orthopédique spécial.
  • Faites de l'exercice. Il est conseillé à chaque femme enceinte, en particulier à celles qui souffrent de douleurs lombaires, de faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes tous les jours. Les inclinaisons et les virages brusques doivent être évités (pincement possible de la racine vertébrale), évitez de soulever des poids. Si vous devez soulever quelque chose du sol, vous devez vous accroupir, prendre un objet et vous tenir le dos droit.
  • Bonne nutrition. Une femme enceinte a besoin de manger rationnellement, la nourriture doit contenir tous les nutriments, vitamines et minéraux. L'utilisation de produits laitiers fermentés, de noix, d'herbes, de poisson (comme source de calcium) est particulièrement importante.
  • Douche / bain chaud. Une douche chaude ou un bain chaud peut aider à soulager les douleurs lombaires. Pour une relaxation complète, il est recommandé d'ajouter à l'eau des huiles essentielles, des sels ou des décoctions d'herbes apaisantes..

Causes pathologiques de la douleur

Les facteurs pathologiques causant des lombalgies chez les femmes enceintes comprennent:

  • La menace d'interruption de grossesse. Peut survenir à tout âge gestationnel. L'apparition de douleurs tiraillantes ou douloureuses dans le bas du dos et dans le bas de l'abdomen jusqu'à 22 semaines indique une menace de fausse couche. La menace progressive d'interruption s'accompagne d'un écoulement sanglant ou brun du tractus génital, la douleur est remplacée par une douleur spastique. Dans les derniers stades, il peut y avoir une menace de naissance prématurée, qui s'accompagne également de douleurs tiraillantes dans le bas du dos, d'une augmentation du tonus de l'utérus, d'une augmentation des écoulements muqueux (écoulement du bouchon muqueux).
  • Pyélonéphrite. Une exacerbation de pyélonéphrite chronique existant avant la grossesse ou l'apparition d'une maladie pendant la période de gestation s'accompagne de douleurs ou de tiraillements dans le bas du dos. En plus de la douleur, une femme s'inquiète de la fièvre, des troubles urinaires (crampes lors de la vidange de la vessie, des mictions fréquentes), des symptômes d'intoxication (faiblesse, léthargie, perte d'appétit).
  • Urolithiase. Se produit lorsque des calculs rénaux sont présents. Accompagné de douleurs dorsales spastiques unilatérales ou bilatérales, de phénomènes dysuriques.
  • Pathologie neurologique. Avec une hernie intervertébrale, les vertèbres du disque intervertébral sont pincées, avec une radiculite lombo-sacrée, les racines vertébrales sont pincées. Les douleurs sont vives, tirantes dans la nature, irradient vers la jambe, accompagnées de problèmes de mouvement (flexion, marche).
  • Myosite. L'inflammation locale des muscles lombaires s'accompagne d'une douleur aiguë, pouvant être tirée dans la nature, s'intensifiant en se pliant, en tournant. En outre, il y a une augmentation de la température corporelle, une hyperémie de la peau du bas du dos. La myosite est due à l'hypothermie.
  • Symphysite. Le processus inflammatoire dans l'articulation pubienne est dû à la mobilité et au relâchement du tissu cartilagineux dans l'articulation pubienne et à l'inflammation concomitante des muscles et des os du bassin. Caractérisé par une douleur intense dans l'utérus et le bas du dos, des problèmes de marche (démarche maladroite et chancelante), des douleurs à la palpation du bas du dos et des étirements des jambes.
  • Pancréatite L'inflammation du pancréas est causée par un trouble de l'écoulement de la bile, des erreurs dans l'alimentation (l'utilisation d'aliments gras, épicés, frits), le stress et l'hérédité accablée. La maladie se caractérise par une douleur à la ceinture dans le bas du dos, des selles dérangées, des nausées et des vomissements, de la fièvre.

Traitement de la douleur pathologique

Le traitement des douleurs lombaires pendant la grossesse causées par une pathologie est déterminé par la cause qui les a provoquées:

  • Pyélonéphrite. La maladie nécessite une hospitalisation et la nomination de médicaments anti-inflammatoires, uroantiseptiques et antibiotiques, en tenant compte de la sensibilité de la microflore isolée. On montre au patient le repos au lit, buvant beaucoup de liquides, une alimentation modérée. La douleur est soulagée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques. En cas d'intoxication sévère, une thérapie par perfusion est effectuée.
  • La menace d'interruption. Toutes les femmes enceintes soupçonnées d'avoir un avortement menaçant ou un accouchement prématuré sont hospitalisées d'urgence. Pour soulager l'hypertonicité utérine, des antispasmodiques et des médicaments tocolytiques sont prescrits. Dans un certain nombre de cas, l'utilisation d'agents hormonaux contenant de la progestérone est montrée (matin, dyufaston). En outre, un repos au lit strict et des sédatifs d'origine végétale (agripaume, valériane) sont prescrits.
  • Crise de colique rénale. Le traitement est hospitalier, la douleur est soulagée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques, dans les cas difficiles, des stupéfiants. Le respect d'un régime modéré est prescrit, avec le développement du processus inflammatoire, des uroantiseptiques et des antibiotiques.
  • Radiculite, hernie intervertébrale. Traitement ambulatoire. La femme enceinte se voit prescrire un repos au lit strict, portant un corset ou un bandage. Les analgésiques sont prescrits pour les douleurs intenses. Après l'arrêt du syndrome douloureux, la chaleur est montrée dans la région lombaire, des exercices de physiothérapie.
  • Myosite des muscles de la colonne lombaire. Le traitement est effectué en ambulatoire. Localement, les onguents chauffants sont prescrits pour la région lombaire, en tenant compte des contre-indications à leur utilisation pendant la grossesse. Le traitement est supervisé par un thérapeute ou un neurologue.
  • Symphysite. Traitement hospitalier. La femme enceinte se voit prescrire des préparations de calcium et de magnésium, des vitamines, un bandage et un complexe de gymnastique spéciale qui renforce les muscles du bassin, des hanches et du bas du dos. Dans l'alimentation, la préférence est donnée aux aliments riches en calcium et en magnésium.
  • Pancréatite Traitement hospitalier. Un régime strict d'épargne est prescrit (limitation des aliments épicés et salés, exclusion des aliments gras et frits, refus des produits carnés). La douleur est soulagée par la prise de médicaments contre la douleur. Des agents anti-inflammatoires et enzymatiques sont également prescrits. En l'absence de dynamique positive, un accouchement prématuré (jusqu'à 36 semaines) ou un avortement médicamenteux (jusqu'à 12 semaines) est indiqué.

La prévention

Le respect des recommandations suivantes aidera à prévenir l'apparition de douleurs lombaires pendant la période de gestation:

  • Mener une vie active. Longues promenades, exercice quotidien pour les femmes enceintes, sports (natation, yoga).
  • Restriction de levage lourd (pas plus de 3 kg).
  • Respect d'une alimentation équilibrée. Les aliments doivent contenir des aliments riches en calcium, magnésium et vitamines.
  • Porter des chaussures appropriées. Évitez les chaussures trop serrées ou lâches, ainsi que les talons hauts.
  • Élimination des mouvements brusques (sauts, virages et virages).
  • Maintenir une posture correcte (dos redressé, épaules en abduction).

Vidéo: Lombalgie pendant la grossesse. Le bas du dos fait mal pendant la grossesse

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et la prescription de traitement!