Pendant la grossesse, la femme est la plus vulnérable aux maladies et aux infections. Cela est dû au fait que le corps subit un stress énorme et subit des changements. Mais, malheureusement, le traitement est compliqué par le fait que la plupart des médicaments sont interdits. Par conséquent, il est important de surveiller attentivement la santé en attendant le bébé..

  1. Ce qui menace la colpite identifiée pendant la grossesse
  2. Qu'est-ce que la vaginite pendant la grossesse
  3. Bactérien
  4. Candidal
  5. Trichomonas non spécifique
  6. Symptômes et manifestations
  7. Danger et conséquences pour le fœtus
  8. Dans les premiers stades
  9. À une date ultérieure
  10. Traitement de la vaginite
  11. Comment traiter
  12. Est-il possible de remplacer par des remèdes populaires
  13. Durée du traitement
  14. Raisons de récidive
  15. Comment se déroule le travail
  16. Vidéo utile

Ce qui menace la colpite identifiée pendant la grossesse

Une immunité diminuée et des changements hormonaux contribuent à l'apparition de maladies inflammatoires - vaginite (colpite).

Actuellement, il s'agit d'un problème courant, même si seulement 20% des femmes en travail ont été observées pendant quelques décennies..

Qu'Est-ce que c'est? Quelles sont les causes et les symptômes? Comment se déroule le traitement?

Qu'est-ce que la vaginite pendant la grossesse

La vaginite pendant la grossesse est un grand groupe de maladies inflammatoires de la muqueuse vaginale, de nature polyéthologique..

Il en existe plusieurs types:

  1. Bactérien.
  2. Candidal.
  3. Trichomonas non spécifique.

Bactérien

La vaginite bactérienne est un processus infectieux et inflammatoire pathologique de la muqueuse vaginale. Se produit en raison d'une violation de la composition de la microflore, mais n'est pas associé à des infections sexuellement transmissibles, avec des protozoaires et des infections fongiques.

Dans le vagin, il y a une diminution des lactobacilles, la quantité d'acide lactique diminue fortement, c'est pourquoi la microflore conditionnellement pathogène se multiplie. Cela contribue à une suppression encore plus grande des bactéries lactiques. En conséquence, les lactobacilles meurent ou restent en quantité minimale, ce qui permet aux micro-organismes de se développer.

Malgré le haut niveau de développement de la médecine, le traitement de la colpite n'est pas facile.

  • diminution de l'immunité;
  • maladies du système endocrinien;
  • maladies des organes génitaux;
  • manque d'hygiène;
  • anémie.
  • leucorrhée grise ou même verte du vagin. Mousseux et collant;
  • odeur de poisson, intensifiée pendant les rapports sexuels;
  • douleur dans le bas-ventre sans raison;
  • hypertonicité de l'utérus;
  • avec une maladie avancée, il y a une sensation de brûlure pendant la miction;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Pendant la grossesse, l'évolution de la maladie peut se dérouler:

  1. asymptomatique, ce qui rend difficile l'identification de la maladie;
  2. avec décharge abondante. Il est difficile à diagnostiquer car pendant la grossesse, en raison de causes naturelles, la quantité de décharge augmente.

Lorsqu'une maladie est détectée, le médecin surveille la dynamique et, si nécessaire, prescrit un traitement.

Candidal

La candidose vaginale ou le muguet survient souvent chez les femmes. La source de la maladie est un champignon du genre Candida. Chez la femme enceinte, le risque de développer une pathologie augmente plusieurs fois. Les principales raisons de l'apparition du muguet:

  • microflore défavorable du vagin;
  • stress constant;
  • troubles hormonaux;
  • traitement antibiotique inapproprié;
  • diminution de l'immunité.
  • écoulement blanc et fromage;
  • démangeaisons dans le vagin;
  • douleur pendant les rapports sexuels (pas toujours).

Le danger du muguet est qu'il est plus souvent asymptomatique. La forme sévère est accompagnée de leucorrhée, puis la maladie est révélée. Pendant la grossesse, la candidose est dangereuse pour la femme en travail et le bébé, allant jusqu'à provoquer une fausse couche. Par conséquent, il est important de surveiller et de remarquer tout changement d'état.

Trichomonas non spécifique

La colpite à Trichomonas est une forme aiguë d'inflammation vaginale due à des micro-organismes unicellulaires protozoaires. L'infection mixte est plus courante.

Il existe deux formes:

  1. Tranchant. Il se déroule rapidement avec des symptômes vifs.
  2. Chronique. Forme asymptomatique, perturbant progressivement la fonction des organes du régiment, affectant l'utérus et les appendices, et provoquant souvent l'infertilité.
  • rapports sexuels non protégés;
  • infection par les effets personnels de la personne affectée (serviette, gant de toilette, brosse);
  • immunité réduite;
  • changement fréquent de partenaires sexuels;
  • grossesse;
  • négligence d'hygiène;
  • la présence d'infections génitales.
  1. Écoulement régulier du tractus génital. Jaune ou vert mousseux. Dans la forme chronique, la décharge est peu abondante, de couleur grise.
  2. Brûlures et démangeaisons, douleur pendant les rapports sexuels.
  3. Mauvaise odeur.
  4. Inconfort génital.

Avec la colpite à Trichomonas, la vulvovaginite se développe souvent. Des brûlures et des rougeurs du vagin se produisent.

Cette forme de maladie est la plus dangereuse. Une femme peut devenir stérile et être porteuse d'infection, infectant ses partenaires sexuels. Si la pathologie se manifeste pendant la grossesse, il existe un risque élevé de fausse couche, d'infection de l'enfant, de naissance prématurée ou de mortinaissance.

Symptômes et manifestations

La colpite est souvent asymptomatique et déjà dans les derniers stades, des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen commencent à apparaître pendant le coït.

Les principaux signes de la maladie:

  • inconfort dans le vagin;
  • décharge des organes génitaux. Mousseux, caillé, selon le type de vaginite. Différentes nuances du gris au vert, avec muguet - blanc;
  • odeur désagréable du vagin, aggravée par les rapports sexuels;
  • inconfort dans le bas de l'abdomen;
  • brûlure, démangeaisons;
  • douleur pendant le coït.

Danger et conséquences pour le fœtus

Les maladies des organes génitaux constituent une menace non seulement pour la femme, mais aussi pour l'enfant qu'elle porte.

Dans les premiers stades

Le premier trimestre est un moment important. La formation et le développement du fœtus, le placenta se produit. Pendant cette période, tout impact négatif peut nuire à l'enfant..

Menace de vaginite pour un bébé:

  • hypoxie;
  • défauts et écarts de développement;
  • manque de nutriments;
  • mauvaise formation du placenta;
  • fausse couche;
  • infection du liquide amniotique;
  • infection d'un enfant.

À une date ultérieure

En fin de grossesse, la colpite comporte les risques suivants pour le bébé:

  • naissance prématurée;
  • décollement du placenta;
  • hypoxie;
  • infection du fœtus;
  • mortinaissance;
  • manque de liquide amniotique;
  • enchevêtrement avec le cordon ombilical dû à polyhydramnios;
  • hypoxie.

Traitement de la vaginite

Le traitement de la colpite ne doit avoir lieu que sous la supervision d'un médecin. La forme de Trichomonas nécessite une observation stationnaire. L'auto-administration de médicaments peut provoquer la progression de la colpite.

Comment traiter

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont interdits, ce qui complique le traitement. Pour lutter contre la colpite, utilisez:

  • les antibiotiques;
  • onguents;
  • physiothérapie;
  • décoctions à base de plantes;
  • bains acides.

La femme se voit prescrire un certain régime. Un traitement utilisant des remèdes populaires est prescrit parce que les médicaments approuvés ne sont pas assez efficaces et qu'un ensemble de mesures est donc nécessaire. Parmi les médicaments, la pimafucine et la nystatine, les suppositoires vaginaux et rectaux sont le plus souvent prescrits.

Tactiques pour traiter la vaginite:

  1. Traitement antibiotique, si la forme bactérienne.
  2. Élimination des champignons avec le muguet.
  3. Éliminer les virus lorsqu'ils sont infectés par eux.
  4. Régime spécial: non frit, fumé, salé et épicé.
  5. Exclusion des rapports sexuels jusqu'au rétablissement complet.
  6. Traitement des deux partenaires.
  7. Une routine quotidienne stricte, un effort physique intense et la fatigue ne sont pas autorisés.
  8. Prendre des vitamines pour renforcer l'immunité.

Est-il possible de remplacer par des remèdes populaires

Il est impossible de remplacer complètement le traitement uniquement par des remèdes populaires!

Une combinaison d'activités est autorisée: prendre des médicaments et utiliser des bains aux herbes.

Recettes de décoction de bain:

  1. Versez quelques cuillères à soupe de camomille et de calendula avec un litre d'eau, faites cuire au bain-marie pendant 15-20 minutes, puis laissez refroidir.
  2. Mère et belle-mère versez un litre d'eau bouillante et laissez reposer environ une heure, puis vous pouvez utiliser.
  3. Bouillon d'écorce de chêne - versez deux cuillères à soupe d'eau et faites cuire au bain-marie pendant une demi-heure, puis laissez refroidir un peu et utilisez.

Durée du traitement

La durée du traitement dépend de la forme de la maladie. En moyenne, c'est au moins deux à trois semaines et ensuite la période de prévention. Parfois, cela prend plusieurs mois jusqu'à la guérison complète..

Raisons de récidive

Il y a souvent une occurrence répétée de colpite. En effet, après élimination, la femme est porteuse de l'infection pendant un certain temps. Si les méthodes de prévention ne sont pas suivies, la maladie se développe à nouveau. C'est pourquoi il est important de surveiller attentivement l'hygiène des organes génitaux et de suivre les règles recommandées par le médecin..

Comment se déroule le travail

L'accouchement a lieu soit naturellement, soit à l'aide d'une césarienne pour des indications ou une forme sévère de vaginite nécessitant un accouchement urgent. Le médecin doit réorganiser le canal de naissance pour que l'enfant ne soit pas infecté à sa naissance.

Dans le domaine de l'accouchement, il existe un risque de développer à nouveau une colpite en raison d'une forte libération d'hormones, une surveillance médicale est donc obligatoire.

L'une des règles d'or de la santé est l'hygiène. Cela est particulièrement vrai des organes génitaux. La colpite est une maladie qui peut entraîner une fausse couche, une infertilité ou une mortinaissance, ainsi que de nombreux problèmes dans la partie gynécologique. Par conséquent, une femme doit surveiller attentivement sa santé, en particulier pendant la grossesse..

Comment traiter la colpite pendant la grossesse

Qu'est-ce que la colpite pendant la grossesse

Dans la littérature médicale, la colpite est également appelée vaginite. Il s'agit d'une maladie infectieuse et inflammatoire caractérisée par des lésions de la membrane muqueuse du vagin et de la vulve. Les signes de pathologie peuvent inclure des brûlures, des douleurs, une odeur nauséabonde et des pertes vaginales spécifiques.

Sans traitement médicamenteux opportun, le processus infectieux se propage à d'autres organes du système reproducteur féminin, y compris l'utérus. En outre, chez certains patients, dans le contexte de la vaginite, une fusion des parois vaginales se produit. Les complications les plus dangereuses de la maladie se forment pendant la grossesse, car les bactéries peuvent affecter le fonctionnement des organes reproducteurs.

Les principaux types de maladies:

  • la vaginite primaire est un processus infectieux qui se produit directement dans la zone de la muqueuse vaginale;
  • vaginite secondaire - dommages au vagin et à la vulve dans le contexte de la propagation de l'infection à partir d'une autre partie du système génito-urinaire.

Selon les données épidémiologiques, la colpite est la maladie la plus courante du système reproducteur féminin. Le plus souvent, l'inflammation de la muqueuse vaginale est diagnostiquée chez les femmes en âge de procréer..

Porter un bébé est un facteur de risque supplémentaire de la maladie. Par conséquent, pendant cette période, il est nécessaire de surveiller de près l'état des organes génitaux externes. Lorsque les premiers symptômes d'une maladie apparaissent, une femme doit immédiatement consulter un médecin.

Causes d'occurrence

Normalement, les organes génitaux féminins externes sont protégés par la microflore naturelle. La principale raison du développement de la vaginite est son trouble. La dysbiose vaginale peut survenir dans le contexte d'un traumatisme, d'infections primaires, de troubles endocriniens et d'autres conditions défavorables.

Les principaux mécanismes d'occurrence:

  • Infection bactérienne. Les micro-organismes pathogènes peuvent pénétrer dans la muqueuse vaginale à partir de l'environnement externe ou des structures anatomiques sus-jacentes. Le plus souvent, l'inflammation est causée par la chlamydia, les trichomonas et les mycoplasmes, cependant, il est possible de développer une infection ureaplasma ou streptococcique.
  • Infection fongique. La colpite chez la femme enceinte peut se développer avec la prolifération du champignon Candida albicans. La candidose est presque toujours associée à une immunité locale altérée et à un déséquilibre hormonal.
  • Maladies sexuellement transmissibles. De nombreuses bactéries pathogènes pénètrent dans le corps d'une femme enceinte de l'extérieur. Ce peut être la colpite à Trichomonas.
  • Origine non infectieuse. L'inflammation des organes génitaux externes chez les femmes se produit souvent dans un contexte de traumatisme muqueux, d'allergies et d'exposition à des produits chimiques.

Seul un diagnostic approfondi peut clarifier le type de maladie, car les signes externes d'inflammation ne sont pas toujours spécifiques.

Facteurs de risque

Les femmes doivent également être conscientes des facteurs de prédisposition à la vaginite. Ce sont des conditions défavorables associées au mode de vie, à l'hérédité et aux changements physiologiques..

Principaux facteurs de risque:

  • changements hormonaux dans le corps qui se produisent pendant la grossesse, la ménopause et la prise de contraceptifs oraux;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques et de corticostéroïdes qui perturbent l'état de la microflore vaginale;
  • rapports sexuels promiscuité et rapports sexuels non protégés;
  • taux de glucose sanguin incontrôlés dans le diabète sucré;
  • utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • sous-vêtements trop serrés;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • manipulations médicales transférées dans la région génitale;
  • dystrophie de la muqueuse vaginale.

La vaginite peut se former bien avant la grossesse, tous les facteurs de risque doivent donc être pris en compte.

Symptômes de la maladie

Les manifestations de la colpite dépendent en grande partie de l'agent infectieux qui a causé l'inflammation et de la gravité de la maladie. Aux premiers stades de la maladie, les femmes enceintes se plaignent généralement d'une sensation de brûlure dans la région génitale externe. Plus tard, il y a un écoulement vaginal trouble ou sanglant avec une odeur désagréable. L'apparence des organes génitaux externes change: une éruption cutanée et un gonflement apparaissent.

Lorsque l'infection se propage à la région génitale interne, les patients ressentent des douleurs dans le bas de l'abdomen.

Les signes supplémentaires de la maladie comprennent une sensation de brûlure dans l'urètre pendant la miction, un malaise général et une diminution de la libido. Souvent, le processus inflammatoire se propage à la peau de l'intérieur des cuisses.

Chez certains patients, la maladie est asymptomatique, par conséquent, si un processus inflammatoire est suspecté, il est nécessaire de procéder à des examens.

Méthodes de diagnostic

Lorsque des signes de colpite apparaissent, une femme doit prendre rendez-vous avec un gynécologue. Le médecin interrogera le patient sur les plaintes et prendra une histoire pour identifier les facteurs de risque. Les principales étapes de l'examen sont effectuées dans le fauteuil gynécologique. Pour clarifier la présence d'une inflammation et déterminer la cause de la maladie, le gynécologue aura besoin des résultats d'études de laboratoire et instrumentales.

Méthodes d'enquête utilisées:

  • Examen primaire des organes génitaux externes et internes à l'aide de miroirs. Le médecin évalue l'état des muqueuses et détecte les signes typiques d'infection, y compris le gonflement et l'épaississement des tissus.
  • La colposcopie est un examen instrumental de la muqueuse génitale. Un dispositif spécial équipé d'optiques et d'une source lumineuse permet un diagnostic précis.
  • Frottis de la membrane muqueuse de l'urètre et du col de l'utérus. La détection dans le matériel d'un excès de leucocytes et de microorganismes étrangers indique la présence de colpite.
  • Culture bactérienne d'un frottis pour clarifier le type d'agent infectieux. Il s'agit d'une étude importante qui permet au médecin de choisir un schéma thérapeutique médicamenteux..

Identifier la vaginite chez la femme enceinte est simple. Si nécessaire, le médecin prescrit une échographie pour écarter les complications.

Complications pendant la grossesse

Des conséquences dangereuses pour l'enfant associées à la colpite se produisent avec un traitement intempestif et la propagation ascendante de l'infection. Certains agents pathogènes, tels que Trichomonas, sont plus susceptibles de provoquer des complications.

Conséquences négatives possibles:

  • fausse couche;
  • accouchement précoce;
  • rupture prématurée des membranes;
  • bébé en insuffisance pondérale.

Pour éviter que des complications ne se développent, les médecins peuvent ordonner des examens même en l'absence de plaintes. Le dépistage est particulièrement important lors de la détection des facteurs de risque de vaginite.

Traitement

Le traitement médicamenteux est le principal moyen de se débarrasser de la maladie. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la cause identifiée de l'inflammation et de l'état du patient. Une tâche importante consiste à détruire les micro-organismes pathogènes et à prévenir le développement de complications. L'automédication pour la vaginite est inacceptable, car seul un médecin peut choisir un schéma thérapeutique sans danger pour une femme enceinte.

  • antibiotiques oraux: généralement administrés à la clindamycine ou au métronidazole;
  • thérapie locale avec des suppositoires ou des onguents vaginaux. Les agents topiques comprennent les antibiotiques et les médicaments anti-inflammatoires;
  • médicaments antifongiques sous forme de comprimés et d'agents topiques.

Avec une nature non infectieuse de l'inflammation, elle peut être suffisante pour éliminer les effets irritants. Les femmes reçoivent un régime qui comprend des produits laitiers fermentés. La durée du traitement varie d'une semaine à plusieurs mois.

La colpite pendant la grossesse est un trouble courant qui peut affecter les organes reproducteurs et le bébé. Les méthodes modernes de thérapie vous permettent de vous débarrasser rapidement d'une telle maladie avant l'apparition de complications..

Colpite pendant la grossesse

La colpite est une maladie gynécologique répandue. Selon les statistiques, presque toutes les femmes sans exception ont souffert de cette pathologie au moins une fois dans leur vie. La colpite ne contourne pas les femmes enceintes. La grossesse augmente le risque de développer une colpite et complique l'évolution de la maladie, tant de patientes pensent qu'il est tout simplement impossible de ne pas tomber malade et qu'il est très difficile de se rétablir.

Cependant, tout n'est pas si effrayant et vous pouvez vous débarrasser de la colpite même pendant la grossesse, il est important de suivre strictement le schéma de traitement et de suivre toutes les prescriptions du spécialiste traitant..

Qu'est-ce que la colpite?

La colpite (sinon la vaginite) est un processus inflammatoire pathologique qui se développe à la suite de la reproduction de microflore pathogène ou opportuniste sur la muqueuse vaginale.

Au cours de leur vie, les bactéries libèrent une énorme quantité de toxines et de produits de désintégration. Pour éliminer les substances nocives du corps, les glandes situées dans la région génitale commencent à travailler plus activement. Pour cette raison, les patients ont une décharge abondante, qui contient à la fois les déchets de la microflore pathogène et les agents pathogènes eux-mêmes.

La leucorrhée irrite les organes génitaux externes, donc la colpite est souvent accompagnée d'une vulvite (inflammation de la vulve).

Selon les informations statistiques, les femmes enceintes souffrent particulièrement souvent de colpite. L'incidence chez les femmes enceintes atteint 75 à 80%. Il ne semble y avoir aucun rapport entre l'âge gestationnel et le risque de développer la maladie. Les femmes peuvent tomber malades à tout moment pendant la grossesse. Cependant, le plus grand danger pour le fœtus est le développement du processus pathologique au troisième trimestre (immédiatement avant l'accouchement).

Causes de la colpite pendant la grossesse

Il existe de nombreuses causes de colpite pendant la grossesse. Paradoxalement, la grossesse elle-même augmente considérablement le risque de développer la maladie..

Il y a deux explications à cela:

Porter un fœtus est associé à un affaiblissement des fonctions de protection du corps en raison de la suppression naturelle de l'immunité. De cette manière, la nature met en œuvre le mécanisme de défense de l'enfant, que le système immunitaire de la mère peut prendre pour un antigène dangereux;

Dans des conditions naturelles, l'environnement du vagin est acide. Grâce à cela, la membrane muqueuse est protégée de manière fiable contre la multiplication incontrôlée de micro-organismes pathogènes. Cependant, pendant la période de gestation, on observe une restructuration du fond hormonal: le pH de la membrane muqueuse change et le milieu acide devient alcalin. Pour cette raison, des conditions internes favorables se forment pour la reproduction de divers agents pathogènes: bactéries qui entraînent des maladies vénériennes, microflore opportuniste, champignons de type levure du genre Candida, etc..

Il existe également plusieurs facteurs qui augmentent le risque de développer une colpite en dehors de la grossesse:

Début prématuré de l'activité sexuelle (14-16 ans);

Utilisation à long terme d'antibiotiques;

Sexe promiscuité;

Porter des sous-vêtements moulants en matières artificielles (synthétiques);

Développement de réactions allergiques au linge, aux produits d'hygiène féminine;

Lésions de la muqueuse vaginale (mécaniques, thermiques ou chimiques);

La présence de pathologies endocriniennes aiguës ou chroniques (hypo- ou hyperthyroïdie, diabète sucré, etc.);

Violation des normes et règles d'hygiène intime.

Symptômes de colpite pendant la grossesse

Les symptômes sont généralement les mêmes et ne diffèrent pas par des manifestations spéciales chez les femmes enceintes.

Le tableau clinique comprend:

Décharge abondante prononcée. Ils peuvent être à la fois transparents et caillés blancs. Une quantité importante de sécrétions tombe sur les organes génitaux externes, les faisant irriter et rougir;

Si les règles d'hygiène personnelle sont négligées, l'écoulement, tombant sur la surface interne des cuisses, provoque également une irritation et une rougeur de la peau;

Démangeaisons de la peau et des muqueuses dans la région génitale;

La membrane muqueuse du vagin gonfle et prend une teinte rouge vif en raison d'une réponse immunitaire prononcée à un irritant. Un revêtement brun sale ou blanchâtre est déposé sur les parois de la membrane muqueuse;

La couleur de la décharge varie du verdâtre au jaunâtre, selon l'agent infectieux. La décharge a une odeur désagréable.

De plus, la colpite se caractérise par de fortes démangeaisons et des brûlures, qui se manifestent constamment ou périodiquement. L'intensité des sensations dépend de l'activité du patient: lors de la marche, de la course, du changement de position du corps, de l'activité physique, de la miction, d'un léger changement d'alimentation, des sensations de brûlure et de démangeaisons augmentent.

Si le patient néglige les règles d'hygiène et ne subit pas de traitement opportun pour la maladie, la décharge de la colpite détruit la surface épithéliale du col de l'utérus et entraîne une érosion. Les manifestations d'érosion sont particulièrement prononcées avec une action mécanique sur le col de l'utérus (rapports sexuels, procédures d'hygiène, examen gynécologique) et incluent la libération de caillots sanguins et des douleurs dans le bas de l'abdomen.

La principale différence entre l'évolution de la colpite chez la femme enceinte est une douleur intense dans le bas de l'abdomen (douleur, terne et tiraillante par nature), irradiant des parois touchées du vagin et du col de l'utérus vers les cuisses ou le bas du dos.

Exemple de pratique: Une femme est venue avec la menace d'interruption de grossesse avec des plaintes de douleur lancinante dans le bas-ventre et des taches jaunâtres abondantes. L'examen initial n'a pas révélé de changements caractéristiques. Une érosion du col de l'utérus a été trouvée, sinon la photo correspondait au déroulement normal de la grossesse à ce moment (28 semaines). Seule une décharge avec une odeur désagréable caractéristique a été observée. A reçu un diagnostic de colpite. Femme envoyée pour conservation par le spécialiste traitant.

Le plus souvent pendant la grossesse (et en dehors de tout lien avec elle), une colpite est détectée, causée par une microflore opportuniste - des champignons du genre Candida. Cette forme de colpite est caractérisée par une décharge d'une texture épaisse et visqueuse de couleur blanche, qui ressemble extérieurement au fromage cottage. Grâce à cela, la colpite à candidose a reçu un deuxième nom - «muguet». La décharge a souvent une odeur aigre piquante, rappelant la levure ou la pâte mélangée.

Avec la colpite à candidose, les symptômes sont encore plus prononcés, il y a douleur, brûlure et sécheresse du vagin et de l'urètre (car les champignons affectent souvent la membrane muqueuse de l'urètre).

Bien que l'infection par les champignons candida soit relativement inoffensive et ne provoque qu'un inconfort, au fil du temps, si elle n'est pas traitée, elle peut être prolongée et impliquer les reins et la vessie dans le processus pathologique. Cela a déjà de graves conséquences sur la santé..

Diagnostic de la colpite pendant la grossesse

Seul un gynécologue en exercice peut confirmer la présence d'une colpite. Pour établir le diagnostic différentiel correct, après avoir recueilli l'anamnèse, un examen initial du vagin et du col de l'utérus à l'aide de miroirs est effectué.

La manifestation de signes d'un processus inflammatoire prononcé est caractéristique:

Gonflement et hyperémie des muqueuses;

De grandes quantités d'écoulement clair, verdâtre (jaunâtre) ou blanc de consistance variable avec une odeur désagréable prononcée.

En plus de l'examen initial, des tests de laboratoire sont recommandés:

Collecte de frottis du vagin et des parois du col de l'utérus pour la microflore pathogène et opportuniste, les champignons, les leucocytes, etc.);

Prélèvement de frottis pour cultures pour infections vénériennes: chlamydia, ureaplasmose, etc.

Examen biologique (bactériologique) des frottis. Semer la leucorrhée du vagin dans des milieux nutritifs pour déterminer le pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens;

Examen échographique de l'utérus et du fœtus. Il est effectué afin d'identifier la menace d'interruption de grossesse, le retard du développement fœtal, l'insuffisance placentaire;

La colposcopie est réalisée selon les indications.

Traitement de la colpite pendant la grossesse

Quelle que soit la durée de la grossesse, la colpite doit être éliminée à coup sûr, il ne faut donc pas hésiter à consulter un médecin. Plus le diagnostic est posé et le traitement prescrit tôt, plus la probabilité de guérison rapide et de naissance d'un enfant en bonne santé est élevée..

Les moyens de traitement médicamenteux sont choisis par le médecin, en fonction de la «négligence» du processus pathologique, de l'intensité des manifestations, de la durée de la grossesse, de l'étiologie de la maladie et d'autres facteurs.

Préparations pour la colpite pendant la grossesse:

Pimafucin. Efficace pour les infections fongiques de la peau et des muqueuses. Pendant la grossesse, il est recommandé d'utiliser des suppositoires vaginaux, car le traitement local est le plus sûr pour le fœtus. Médicaments ayant un effet similaire: nystatine, clotrimazole sous forme de suppositoires. Le prix de ces médicaments varie de 20 à 300 roubles;

Terzhinan, Hexicon. Bougies. Prix ​​- de 200 à 300 roubles. Méthode d'application - 1 suppositoire avant le coucher pendant 1-2 semaines;

Metromicon Neo. Autres noms commerciaux: Klion-D, Meratin-kombi, Neo-Penotran Forte. Le médicament est recommandé pour la colpite à Trichomonas. Méthode d'application: 1 bougie par jour pendant 10 à 14 jours;

Bétadine. L'utilisation de la bétadine n'est autorisée que pendant le premier trimestre de la grossesse (jusqu'à 12 semaines), car le médicament contient de l'iode dans sa composition, ce qui peut affecter le développement du système endocrinien fœtal (en particulier la glande thyroïde). Coût - de 170 à 350 roubles;

Polygynax. Le médicament est ambigu et n'est pas toujours recommandé par les gynécologues, car la grossesse est indiquée dans l'annotation comme une contre-indication à l'admission. Cependant, en fin de grossesse, juste avant l'accouchement, il est permis d'utiliser les suppositoires Polygynax.

McMiror. Conçu pour le traitement local de la vulvovaginite. Le principe actif nifuratel, qui en fait partie, a une activité antibactérienne, antifongique et antiprotozoaire, et la nystatine est ajoutée pour renforcer l'activité antifongique.

Au lieu de douches vaginales, la préférence devrait être donnée à l'irrigation des organes génitaux externes avec des herbes médicinales et des bains médicinaux. Ils soulagent efficacement l'inflammation, éliminent l'inconfort et les démangeaisons (camomille, millepertuis, calendula, tussilage, etc.). Le cours de traitement recommandé est de 7 à 14 jours.

Risque de colpite pendant la grossesse

Pendant la période de gestation, le traitement de la colpite doit être abordé avec une attention particulière. Cette pathologie peut être dangereuse pour la mère et l'enfant à naître:

Infection supplémentaire. Les bactéries et les champignons sont sujets à des dommages ascendants aux tissus et aux structures anatomiques. Les micro-organismes peuvent facilement pénétrer dans la vessie, l'utérus, les reins, provoquant des maladies beaucoup plus graves;

Tissus déchirés. La présence d'une «vieille» colpite non traitée peut être dangereuse pour le corps de la mère, car le canal génital enflammé et œdémateux devient sujet à la rupture. Même avec le cours normal du processus de naissance, des dommages importants peuvent survenir avec le développement de saignements massifs;

Le risque d'interruption de grossesse. En présence de colpite, le risque de fausse couche augmente de 20 à 40%;

Processus purulents et nécrotiques après l'accouchement. La colpite peut entraîner le développement de complications septiques dans la période post-partum: suppuration des sutures, développement d'infections secondaires, etc.

Formation d'un foyer inflammatoire. Avec une attention insuffisante au problème ou un traitement illettré et prématuré, la colpite peut devenir chronique. Une maladie chronique peut causer beaucoup de problèmes, est difficile à traiter et entraîne des rechutes fréquentes avec un risque d'infection ascendante et le développement de complications graves;

L'endométrite. Avec un niveau insuffisant de résistance corporelle, les agents infectieux pénètrent dans l'utérus et, «se déposant» dans l'organe, contribuent au développement de l'inflammation de sa membrane muqueuse et de l'érosion du col de l'utérus;

Inflammation des appendices: ovaires et trompes de Fallope. Certains des microorganismes pathogènes (principalement des agents pathogènes des maladies vénériennes: Trichomonas, gonocoques, etc.) sont capables de pénétrer dans les organes génitaux internes et de provoquer une inflammation purulente sévère;

Infertilité. Il survient relativement rarement avec une colpite «courante». Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope interfèrent avec la fécondation physiologique normale et entraînent le rejet des ovules. En conséquence, la patiente n'est pas en mesure de devenir enceinte pendant une longue période (il existe un risque d'infertilité complète).

Les conséquences de la colpite pour un enfant

La colpite peut entraîner les phénomènes suivants dangereux pour le fœtus:

Infection du liquide amniotique et du placenta. À travers le col de l'utérus et les structures anatomiques adjacentes, l'agent causal de la colpite peut pénétrer dans le placenta et infecter le liquide amniotique dans lequel se trouve le fœtus. Avec un degré de probabilité élevé, cela entraînera une chorioamnionite et se terminera par des troubles fonctionnels chez le fœtus;

Le développement de l'insuffisance placentaire. L'invasion de micro-organismes dans le placenta provoque une réponse immunitaire prononcée et une diminution de la fonction des organes. En conséquence, le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments et d'oxygène;

Infection foetale. Dans les cas graves, peut entraîner la mort intra-utérine.

De nombreux agents responsables de la colpite peuvent provoquer des maladies infectieuses chez le fœtus: pneumonie, pyodermite, etc. De plus, le risque d'avoir un enfant avec une déficience intellectuelle, une immunité affaiblie, etc., augmente considérablement..

Ainsi, la colpite est une pathologie inflammatoire dangereuse, souvent d'étiologie mixte. L'agent causal de la maladie peut être une microflore à la fois pathogène et opportuniste. Cette maladie est particulièrement indésirable pour les femmes enceintes, car dans ce cas, il existe une menace pour la santé de la mère et de l'enfant. Il convient de noter qu'environ la moitié de tous les cas de colpite pendant la grossesse sont dus à des infections fongiques..

La symptomatologie de la pathologie est typique; pour un gynécologue expérimenté, le diagnostic n'est pas très difficile. Les manifestations comprennent une rougeur et un gonflement de la muqueuse vaginale, des douleurs, des démangeaisons et, principalement, un écoulement abondant. Dans certains cas, des manifestations générales d'intoxication peuvent être observées. Selon les caractéristiques individuelles du corps de la mère, la colpite peut survenir sans symptômes prononcés..

Le traitement doit être effectué en temps opportun et avec des médicaments strictement recommandés par le médecin traitant. L'automédication est inacceptable, car elle peut avoir des conséquences néfastes pour le corps de l'enfant (de nombreux médicaments antifongiques sont toxiques).

Il ne vaut pas la peine de reporter une visite chez un spécialiste dès les premiers symptômes de la colpite pendant la grossesse, car un long processus pathologique entraîne le développement d'un grand nombre de complications graves dangereuses pour la santé et la vie de la mère et de l'enfant.

L'auteur de l'article: Lapikova Valentina Vladimirovna | Gynécologue, reproductologue

Éducation: Un diplôme en obstétrique et gynécologie a été obtenu à l'Université de médecine d'État russe de l'Agence fédérale pour la santé et le développement social (2010). En 2013, a terminé ses études de troisième cycle à N.N. N.I. Pirogova.

Pourquoi la colpite est-elle dangereuse pendant la grossesse? Caractéristiques du développement de la maladie et du schéma de son traitement

La colpite survient à la suite d'un processus inflammatoire qui se propage aux muqueuses du vagin et à la partie vaginale du col de l'utérus. Il est souvent détecté pendant la grossesse, ce qui est associé à une diminution de l'immunité pendant cette période. La maladie ne s'accompagne pas seulement de symptômes désagréables, mais peut également provoquer des complications qui menacent la santé de la mère et du fœtus..

  • Caractéristiques générales et classification de la maladie
  • Les causes
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Danger de colpite pendant la grossesse
  • Méthodes de traitement
  • Méthodes de prévention

Caractéristiques générales et classification de la maladie

La colpite, qui inquiète souvent les femmes enceintes, est un processus inflammatoire localisé dans le vagin et pouvant toucher les organes génitaux externes. La pathologie s'accompagne d'un œdème de la membrane muqueuse et de la libération de masses muqueuses ou purulentes, d'où émane une odeur désagréable.

La colpite est considérée comme l'une des maladies gynécologiques les plus courantes qui affectent à la fois les femmes et les filles sexuellement matures avant même la période de changements hormonaux dans le corps. Parfois, cette pathologie se développe dans la vieillesse. L'intensité des manifestations de la maladie dépend de ce qui l'a provoquée..

Pendant la période de gestation, le processus pathologique se propage progressivement au canal génital et complique le déroulement de la grossesse, et menace également l'état de la femme enceinte et de l'enfant à naître.

Il existe plusieurs types de cette déviation. Selon la localisation du foyer de l'infection, il existe:

  • colpite primaire, dont le développement se produit directement dans le vagin;
  • colpite secondaire: dans ce cas, l'inflammation se produit lorsque l'infection pénètre dans le vagin soit de l'utérus, soit de la vulve.

Par le critère de la nature de l'agent pathogène, ils se distinguent:

  • Colpite spécifique. La pathologie est le résultat de la pénétration de micro-organismes bactériens pathogènes dans le vagin.
  • La colpite non spécifique est due à des micro-organismes conditionnellement pathogènes qui, dans des conditions normales, faisant partie de la microflore naturelle, ne provoquent aucun processus inflammatoire.

En fonction du déroulement du processus pathologique, on distingue une forme aiguë et chronique de pathologie. Dans la colpite aiguë, les symptômes sont prononcés, la maladie se développe fortement. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, le processus est lent, mais en même temps, il y a une irritation constante des organes génitaux externes.

Les causes

Le développement de la maladie pendant la grossesse est associé à des facteurs tels que:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • non-respect des règles d'hygiène personnelle;
  • dommages mécaniques au vagin;
  • prendre des médicaments antibactériens;
  • l'avitaminose;
  • dommages chimiques au vagin (le plus souvent, cela se produit lors de la douche vaginale);
  • la présence de maladies aiguës ou chroniques des organes internes, en particulier du système reproducteur (inflammation de l'utérus, des ovaires);
  • modifications anatomiques du vagin (prolapsus des parois, diminution du tonus);
  • maladies infectieuses transmises par les organes génitaux (chlamydia, mycoplasmose, trichomonase);
  • porter des sous-vêtements serrés, ce qui provoque la formation de microtraumatismes;
  • réactions allergiques aux produits d'hygiène locaux (gels, suppositoires);
  • troubles endocriniens (obésité, diabète sucré);
  • réactions allergiques du corps.

Symptômes

La pathologie s'accompagne des symptômes caractéristiques suivants:

  • gonflement du vagin;
  • douleur dans la région génitale, qui irradie vers le pubis et le bas du dos;
  • petites érosions sur la membrane muqueuse;
  • odeur piquante désagréable émanant des organes génitaux et des sécrétions du tractus génital;
  • démangeaisons et sensation de brûlure dans le vagin, qui augmentent avec la marche ou l'exercice;
  • miction douloureuse;
  • irritation de gravité variable sur les organes génitaux;
  • couleur purulente, verdâtre ou laiteuse, écoulement atypique abondant;
  • augmentation de la température corporelle;
  • détérioration de l'état de santé général;
  • faiblesse sévère.

Lors des mesures de diagnostic chez les femmes enceintes souffrant de colpite, des accumulations de masses jaunes, vertes ou blanc cassé se trouvent sur la paroi vaginale.

Les manifestations de la maladie dépendent en grande partie du type de pathologie observé dans un cas particulier..

Dans les cas les plus avancés, le processus pathologique (irritation, inflammation) s'étend aux lèvres, au pubis, à l'intérieur de la cuisse.

Diagnostique

Pour identifier le processus inflammatoire dans la région vaginale, les procédures de diagnostic suivantes sont prescrites:

  • un frottis de pertes vaginales pour déterminer la flore;
  • dosage immunoenzymatique;
  • collecte de matériel vaginal et réalisation de semis bactériens;
  • Diagnostics PCR (réaction en chaîne par polymérase);
  • examen échographique des organes pelviens.

Sur la base des résultats du diagnostic, la nature et l'étendue du processus pathologique sont évaluées et le déroulement du traitement nécessaire est déterminé. Plus le processus pathologique est détecté tôt, plus l'évolution thérapeutique sera facile et rapide..

Danger de colpite pendant la grossesse

La maladie donne non seulement à une femme de nombreux symptômes désagréables, mais constitue également une certaine menace pour sa santé, ainsi que pour l'état du fœtus..

Les conséquences probables de la colpite chez la femme enceinte sont les suivantes:

  • problèmes de conception à l'avenir;
  • développement de l'endométrite;
  • larmes formées lors de l'accouchement;
  • formation d'érosion;
  • polyhydramnios;
  • avortement spontané;
  • début prématuré du travail;
  • décoloration de la grossesse;
  • développement de processus purulents-septiques dans la période post-partum (suppuration des sutures dans le périnée, septicémie);
  • propagation de l'inflammation aux appendices et aux organes du système génito-urinaire.

La colpite menace le fœtus d'infection, ce qui entraîne une hypoxie et un retard de développement. L'infection peut survenir à la fois par le placenta et lors du passage de l'enfant dans le tractus génital..

Méthodes de traitement

La colpite pendant la grossesse doit être traitée. La détection rapide de la pathologie et un traitement adéquat minimisent le risque de complications.

Un traitement conservateur

Pendant la grossesse, le traitement conservateur de ce processus inflammatoire implique l'utilisation d'agents topiques - suppositoires, crèmes et pommades.

Les femmes atteintes de colpite identifiée sont prescrites:

  • Suppositoires de bétadine: ils sont prescrits pour une période allant jusqu'à 12 semaines, car à l'avenir, l'iode, qui en fait partie, peut perturber le fonctionnement de la glande thyroïde de l'enfant à naître;
  • Bougies Terzhinan;
  • Pimafucin, Clotrimazole: ces capsules vaginales sont utilisées si le processus inflammatoire se produit en raison de l'activité de champignons pathogènes;
  • Meratin-Kombi, Klion-D: ces médicaments topiques sont prescrits pour la colpite provoquée par Trichomonas.

Si nécessaire, une cure d'agents antibactériens est prescrite. Le nom spécifique est choisi uniquement par un spécialiste qui se concentre sur l'état général de la femme, la durée de la grossesse et les conséquences négatives possibles pour le fœtus. Pendant la grossesse, des antibiotiques tels que la Josamycine, l'érythromycine sont le plus souvent prescrits.

Méthodes traditionnelles de traitement

Aussi pendant la grossesse, des remèdes populaires peuvent être prescrits, qui sont exclusivement auxiliaires et complémentaires de la pharmacothérapie. Vous ne pouvez utiliser de telles prescriptions qu'avec l'autorisation d'un médecin..

Ces méthodes comprennent les suivantes:

  • Bains assis. Tout d'abord, vous devez préparer un fluide de guérison. Pour ce faire, broyer deux cuillères à soupe de calendula et de camomille médicinale, prendre la même quantité de bourgeons et d'écorce de chêne et broyer de la même manière. Versez toutes les matières premières avec un demi-litre d'eau bouillante. Le liquide doit être infusé pendant 30 minutes. Après cela, vous pouvez prendre un bain de siège dans de l'eau pas trop chaude. La durée de la procédure est de 15 à 20 minutes. En outre, la composition résultante peut laver les organes génitaux avant le coucher..
  • Bain de camomille. Vous devez prendre 2 cuillères à soupe de matières premières sous forme sèche, verser un litre d'eau bouillante, laisser infuser le liquide pendant 15 minutes. Après cela, la composition doit être filtrée et laissée pendant 20 minutes supplémentaires. Réchauffez légèrement le liquide avant de commencer la procédure. La procédure est effectuée de la même manière que celle décrite dans la méthode précédente..
  • Irrigation de la muqueuse vaginale avec du sérum. Cette méthode de traitement est particulièrement efficace pour la colpite causée par des champignons. Vous devez prendre un litre de lait frais et le mettre dans un endroit chaud. Il est nécessaire que le sérum se forme. Il doit être séparé et utilisé en petites quantités comme produit d'hygiène. Le sérum résultant ne doit pas être conservé plus de quatre jours..

Les douches vaginales pendant la grossesse sont fortement déconseillées, car elles peuvent endommager le vagin et provoquer des infections..

Caractéristiques du régime alimentaire des femmes enceintes atteintes de colpite

Une autre règle importante pour le traitement de la colpite chez la femme enceinte est l'adhésion à un régime spécial..

Les principes du régime alimentaire pour la colpite chez la femme enceinte sont les suivants:

  • vous devez utiliser des produits laitiers fermentés afin d'accélérer le processus de restauration de l'équilibre de la microflore: vous devez boire du kéfir et du lait cuit fermenté, manger de la crème sure;
  • l'alimentation doit être dominée par des aliments contenant des vitamines et des micro-éléments, qui aident à renforcer le système immunitaire et à améliorer le bien-être de la femme dans son ensemble: truite, foie, noix, agrumes, kiwi, baies, algues, abricots secs;
  • vous devriez manger des aliments contenant des minéraux dont le niveau dans le corps est considérablement réduit avec la colpite: calcium, zinc et magnésium - ces minéraux sont riches en fromage cottage, sarrasin et flocons d'avoine, pignons de pin, viande de dinde, agneau, fruits de mer.

Les produits suivants devront être exclus du menu du jour:

  • aliments sucrés, épicés et salés;
  • sauces industrielles;
  • farine;
  • viandes fumées;
  • jus industriels;
  • Fast food;
  • produits semi-finis.

En outre, les femmes enceintes doivent arrêter de boire des boissons alcoolisées en toutes quantités..

Si une colpite est détectée, les rapports sexuels doivent être évités, les normes d'hygiène doivent être soigneusement respectées.

Méthodes de prévention

Pour minimiser le risque de développer une colpite pendant la grossesse, les règles suivantes doivent être suivies:

  • adhérer aux règles d'une alimentation saine, exclure les aliments frits, gras, épicés et sucrés de l'alimentation, ce qui augmente le risque de développer un processus inflammatoire de nature fongique;
  • au stade de la planification de la grossesse, prendre les mesures nécessaires pour identifier et traiter toutes les maladies infectieuses existantes et les pathologies d'une autre nature;
  • renforcer constamment le système immunitaire, limiter les contacts avec les porteurs potentiels d'infections;
  • respecter les normes d'hygiène personnelle, utiliser des produits hypoallergéniques sans parfums ni composés chimiques agressifs;
  • porter des sous-vêtements qui n'exercent pas de pression sur les organes génitaux, ils doivent être faits de tissus naturels qui laissent passer l'air;
  • prendre des complexes multivitaminés pour éviter la possibilité d'une diminution des défenses du corps et d'un manque de vitamines et de micro-éléments.

Regardez une vidéo sur les agents responsables de la maladie, ses signes caractéristiques, ses méthodes d'examen et de traitement:

La colpite pendant la grossesse est un processus inflammatoire qui se propage à la muqueuse vaginale et se traduit par des symptômes désagréables. Cette maladie constitue un danger pour le développement du fœtus et la santé de la femme enceinte. La colpite doit être traitée à n'importe quel stade de son développement.

Qu'est-ce qui menace la colpite pendant la grossesse et que faire avec?

Si il y a 15 ans le diagnostic de colpite était assez rare, il est aujourd'hui posé par 80% des femmes qui se sont tournées vers un gynécologue pour obtenir de l'aide.

La colpite est une inflammation de la membrane muqueuse du vagin et de la partie vaginale du col de l'utérus, accompagnée d'un gonflement de la membrane muqueuse et de l'apparition d'un écoulement abondant blanc ou purulent avec une odeur désagréable. Cette condition peut survenir à la suite de diverses maladies, notamment la candidose, la gonorrhée, la trichomonase, la vaginose bactérienne (gardnerellose), l'herpès génital, la chlamydia, la mycoplasmose, l'uréeplasmose et d'autres infections. La vaginite non traitée, comme cette condition est également appelée, peut aller au canal cervical, à l'utérus, aux appendices, etc., ce qui, à son tour, conduit à l'endométrite, à l'érosion cervicale et à l'infertilité.

Il existe de nombreuses causes de colpite. Parmi eux, une situation environnementale défavorable, une vie intime sexuelle précoce (dans de nombreux cas, illisible), onéreux, souvent inaccessible pour beaucoup, un traitement.

Symptômes de colpite pendant la grossesse

Selon la forme - aiguë ou chronique - la colpite pendant la grossesse se manifeste différemment. Dans la période aiguë, vous n'ignorerez certainement pas l'inflammation: les signes sont prononcés et provoquent un inconfort sévère. Les plus caractéristiques sont:

  • gonflement et rougeur de la muqueuse vaginale;
  • démangeaisons et brûlures dans la région génitale externe;
  • douleur dans le bas de l'abdomen et dans la région pelvienne (douleur, éclatement, pression);
  • décharge pathologique abondante (putride, avec une odeur désagréable, parfois avec des impuretés sanguines).

L'irritation peut se propager aux tissus cutanés entourant les organes génitaux (sur les fesses, l'intérieur des cuisses), et lorsque la condition est négligée, elle peut monter plus haut et affecter les organes reproducteurs: le col de l'utérus, l'utérus, les appendices.

L'évolution chronique de la colpite pendant la grossesse est moins prononcée, parfois complètement asymptomatique, ce qui rend difficile la détection de la maladie et le début de son traitement. Dans ce cas, les conséquences de la colpite peuvent être plus dangereuses..

Quel est le danger de colpite pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, la colpite crée un inconvénient particulier, mais en fait, la colpite elle-même n'est pas aussi terrible que ses conséquences possibles, par exemple, la probabilité d'une infection ascendante (elle peut nuire au fœtus en développement pendant la gestation et constituer également un danger pour le bébé pendant l'accouchement). De plus, chez la femme enceinte, l'inflammation de la muqueuse vaginale peut provoquer une fausse couche et une infection du fœtus, ou entraîner une infection du liquide amniotique et le développement de complications de grossesse (polyhydramnios, naissance prématurée, etc.).

À l'avenir, une femme peut éprouver des difficultés à concevoir un enfant en raison d'une colpite chronique. Et la vaginite non traitée presque toujours négligée entraîne une endométrite et d'autres lésions..

La colpite peut être infectieuse ou bactérienne. Chez les femmes enceintes, cela se produit souvent en raison de modifications des niveaux hormonaux et d'un dysfonctionnement du système immunitaire..

Traitement de la colpite pendant la grossesse

Nous ne vous ouvrirons pas l'Amérique si nous disons que le traitement de la colpite ne peut pas être effectué par vous-même. Seul un obstétricien-gynécologue compétent peut déterminer la cause de la colpite. Sur la base des résultats des tests obtenus, il prescrira un traitement. Gardez à l'esprit qu'une femme enceinte est responsable non seulement de sa propre santé, mais aussi de la santé de son bébé..

En règle générale, pour le traitement de la colpite pendant la grossesse, des médicaments chimiques (y compris des antibiotiques), de la physiothérapie, des décoctions à base de plantes, des bains avec un environnement acide, des applications de pommades, un régime spécial sont utilisés.

Le traitement de la vaginite chez les femmes enceintes est compliqué par le fait qu'elles n'ont pas droit à de nombreux médicaments efficaces. Par exemple, les médicaments largement utilisés tels que la nolicine, la dalacine, la clindacine sont contre-indiqués pendant la grossesse. Et parmi les autres systémiques (ceux qui sont pris par voie orale et agissent lors de l'absorption dans le sang), seules la nystatine et la pimafucine peuvent être utilisées. Ils sont sûrs même à fortes doses, mais malheureusement ils sont inefficaces. Par conséquent, le traitement avec ces médicaments est associé à un traitement local (douche vaginale avec décoctions d'herbes, prise de bains de siège, utilisation de suppositoires, crèmes ou gels vaginaux et rectaux).

La bétadine populaire ne peut être utilisée que jusqu'à 3 mois de grossesse. Dans le même temps, il n'y a pas de contre-indications pour les femmes enceintes terzhinan, vagotil. Quant aux antibiotiques, ils ne sont prescrits qu'après avoir déterminé la sensibilité de l'agent pathogène aux médicaments de cette série.

Si la cause de la colpite est une infection causée par Trichomonas, le médecin prescrit du métronidazole. Certes, ce médicament est contre-indiqué au 1er trimestre de la grossesse, mais si nécessaire, il peut être utilisé au cours des 2ème et 3ème trimestres. Les femmes enceintes en cas de colpite à Trichomonas se voient prescrire du clotrimazole (100 mg dans le vagin par jour pendant une semaine). Mais en même temps, seul un affaiblissement des symptômes se produit. Seul 1/5 des patients sont guéris..

Bien que la tétracycline soit souvent utilisée en pratique gynécologique pour le traitement de la vaginite, elle ne doit pas être prescrite aux femmes enceintes.

Remèdes populaires pour le traitement de la colpite pendant la grossesse

Le traitement de la colpite avec des herbes et des recettes folkloriques ne peut être efficace que s'il est associé à un traitement médicamenteux. Dans ce cas, se doucher avec des décoctions à base de plantes, qui ont des effets anti-inflammatoires et cicatrisants, sera une bonne aide dans le traitement de la colpite. Pour préparer une décoction de camomille officinale, vous devez prendre deux cuillères à soupe d'herbes pour 1 litre d'eau, faire bouillir pendant 5 à 10 minutes, insister, filtrer et doucher 2-3 fois par jour. Dans le même but, utilisez une décoction de calendula..

Il est utile de terminer le traitement par une douche vaginale avec une solution faiblement acide. Pour cela, vous pouvez utiliser du jus de citron (diluer une cuillère à soupe de jus dans un litre d'eau bouillie tiède) ou du vinaigre de table (deux cuillères à soupe pour 1 litre d'eau). Cette procédure "donnera de la force" au bâton Dederlein, qui combattra alors indépendamment l'environnement alcalin et les invités non invités de l'extérieur. Au détriment de la réalisation d'une telle procédure pendant la grossesse, vous devez consulter votre médecin.

Si une femme est sexuellement active pendant la grossesse, le moment est venu de faire une pause. Il est impératif d'adhérer à un régime de plantes laitières modéré qui exclut les aliments épicés, salés et acides qui peuvent irriter davantage les parois enflammées du vagin et du col de l'utérus. Il faut également exclure les bonbons: bonbons, chocolats, gâteaux, etc..

Afin d'augmenter les défenses de l'organisme, en plus des médicaments dont l'action vise à traiter la colpite elle-même, le médecin doit également prescrire des médicaments fortifiants et immunomodulateurs. Les rendez-vous doivent être pris en tenant compte des caractéristiques individuelles de la femme et des caractéristiques de l'évolution de la grossesse.