Le col de l'utérus est la partie la plus importante du système reproducteur féminin. Cela est dû au fait qu'il remplit de nombreuses fonctions. Le principal est protecteur. Le col de l'utérus peut être évalué comme un élément constitutif de la barrière entre les organes génitaux internes et externes..

Dans ce cas, le mucus dans le canal cervical joue un rôle important dans ce cas. Puisque le vagin est cette partie du système reproducteur de la femme qui communique facilement avec le monde extérieur et est capable de transmettre des bactéries, des champignons et des virus au cours de la vie normale.

Normalement, la cavité utérine doit maintenir des conditions aseptiques, si elles sont violées, des processus caractéristiques de l'inflammation se produiront.

Lorsque la grossesse survient, la glaire cervicale change normalement de consistance en épaississant légèrement. Cela crée un obstacle à la pénétration de facteurs environnementaux défavorables, ainsi que d'agents pathogènes pour le fœtus..

  1. Col court pendant la grossesse
  2. Causes du col court
  3. Diagnostique
  4. Symptômes
  5. Conséquences d'un col court pendant la grossesse
  6. Que faire avec un col court?
  7. Augmentation du ton
  8. Traitement
  9. Traitement médical
  10. Traitement opératoire
  11. Prévision de l'accouchement
  12. Mesures de prévention
  13. Commentaires

Col court pendant la grossesse

C'est une condition plutôt dangereuse qui causera de nombreux problèmes avec le cours ultérieur de la grossesse, voyez pourquoi:

  1. Cela est dû au fait que le raccourcissement du col de l'utérus entraîne le développement d'une insuffisance isthmique-cervicale.
  2. Dans ce cas, la pathologie conduit à l'incapacité de résister à la charge constamment croissante sur cette partie en raison de la pression constamment croissante du fœtus en croissance ou d'une grande quantité de liquide amniotique.
  3. En conséquence, une telle image pathologique conduit à la formation d'un travail accéléré. Si cette condition est détectée, vous devez immédiatement contacter un spécialiste pour la sélection ultérieure de la méthode de traitement optimale, ainsi que pour surveiller l'état et maintenir la grossesse..

Causes d'un col court

De nombreuses femmes, en particulier pendant la grossesse, sont effrayées par le diagnostic d'un col court, afin de découvrir la cause des symptômes qui sont apparus, elles sont obligées de se tourner vers des spécialistes.

Les raisons du développement d'un col court sont nombreuses, parmi lesquelles les plus courantes et les plus étudiées:

  • Défauts de l'appareil héréditaire, troubles qui surviennent pendant la période de développement intra-utérin et la période de croissance et de puberté. Cela se manifeste généralement par des anomalies structurelles, ainsi que par une insuffisance congénitale d'hormones sexuelles féminines, impliquées dans la formation finale de l'organe. Ce sont des pathologies telles que diverses formes d'infantilisme et le sous-développement du canal cervical..
  • Déséquilibre hormonal. Habituellement, cela se produit déjà pendant la période de grossesse apparue, il peut se manifester par la menace d'une fausse couche spontanée. Dans la plupart des cas, il sera asymptomatique et le diagnostic n'est posé à une femme qu'après une échographie. Une surabondance d'hormones sexuelles mâles - androgènes - peut également être référée à ce groupe. De nombreux facteurs provoquent une augmentation de leur production.
  • Effets traumatiques sur le col de l'utérus, le plus souvent mécaniques. Il s'agit notamment de la chirurgie cervicale étendue, du curetage diagnostique et de l'avortement.
  • Dysplasie des tissus conjonctifs. Dans ce cas, une augmentation du niveau de relaxine sera observée..

Diagnostique

Actuellement, le diagnostic d'un col court peut être facilement posé après des méthodes de diagnostic courantes. Ces études peuvent être menées dans de nombreux hôpitaux.

Étapes de diagnostic:

  • La détection d'une telle pathologie intervient généralement après le premier dépistage..
    Le diagnostic commence à partir du moment où une femme arrive pour la première fois dans les établissements médicaux pour le diagnostic de grossesse et l'enregistrement ultérieur. Dans ce cas, le médecin procède sans faute à un examen vaginal numérique. Dans ce cas, la domina du col de l'utérus, sa consistance, ainsi que la perméabilité et l'état du canal cervical sont évalués.
  • Inspection du cou dans les miroirs. C'est également l'une des méthodes d'examen obligatoire d'une femme lors de toute visite chez un gynécologue, tandis que le grenier est un diagnostic plus précis. Dans ce cas, l'état du pharynx externe est évalué.
  • Procédure d'échographie. C'est l'une des méthodes de diagnostic principales et les plus fiables. Il permet de mesurer avec précision la longueur du cou, le degré d'ouverture du canal cervical dans ses différentes parties. En outre, cette méthode est très populaire en raison de sa sécurité et de sa capacité à contrôler l'état et l'efficacité de la thérapie..

Symptômes

L'ouverture du canal cervical, ainsi que le raccourcissement du col de l'utérus, se manifestent par les symptômes suivants:

  • L'émergence de sensations désagréables dans le bas-ventre, la colonne lombaire. Leur nature est surtout douloureuse, mais ils peuvent devenir des crampes.
  • Une sensation de lourdeur dans la zone vaginale, semblable à un objet étranger.
  • L'apparition aux stades initiaux des sécrétions de couleur transparente et de consistance épaisse, elles ne seront pas abondantes. En cas de fuite de liquide amniotique, ils augmentent et acquièrent une consistance plus liquide. En outre, dans certains cas, des traînées de sang peuvent apparaître, ce qui est un signe défavorable..
  • Le symptôme le plus dangereux est l'apparition de sécrétions utérines et des voies génitales rouges ou brunes..

Conséquences d'un col court pendant la grossesse

Conséquences possibles:

  • Un col court et, par conséquent, une insuffisance isthmique-cervicale, ce sont des conditions qui provoquent le développement d'une naissance prématurée, ainsi que la menace d'une fausse couche spontanée et d'une fausse couche.
  • En présence de fuite de liquide amniotique, il existe un risque d'infection à la fois du liquide amniotique et du fœtus. De plus, une placentite peut survenir. Dans les premiers stades de la grossesse, un cou court non diagnostiqué et incontrôlé entraîne généralement une infection du fœtus, le développement d'une fausse couche récurrente ou une infertilité en conséquence.
  • À une date ultérieure, c'est le développement de la naissance prématurée. Un résultat favorable dépend du moment de la livraison. Avec une courte période de temps, il s'agit d'un risque élevé de donner naissance à un fœtus non viable..

Que faire avec un col court?

Actions pour un col court:

  • À 20 semaines. Pendant cette période, le risque de développer un fœtus non viable est très élevé. Avant 21 semaines, la perte d'un enfant est considérée comme une fausse couche. Mais déjà pendant cette période, la croissance active et la prise de poids commencent, de sorte qu'un cou court constitue une grande menace. Pour l'éliminer, la question de l'intervention chirurgicale en association avec l'hormonothérapie est en cours de résolution..
  • À 30 semaines. À ce moment, une femme part généralement en congé de maternité et il y a une diminution de son activité physique et de sa capacité à contrôler son état. Le fœtus acquiert la viabilité, mais néanmoins, si une menace se développe, un traitement conservateur est effectué pour prolonger la grossesse.
  • À 32 semaines. C'est la période du dernier dépistage lorsque la mesure finale du col de l'utérus est effectuée. Le régime et le traitement resteront les mêmes qu'auparavant. Après une préparation préliminaire, l'enfant naît à part entière et tous ses systèmes se forment. De plus, le problème du retrait des sutures est en cours de résolution et, selon la situation clinique, l'accouchement est possible..

Augmentation du ton

Il s'agit d'un état pathologique caractérisé par une excitation excessive des fibres musculaires en réponse à l'action de facteurs provoquants. De plus, le risque de développer une maladie potentiellement mortelle augmente..

Par conséquent, lorsqu'une femme reçoit un diagnostic de tonus accru et d'un col court pendant la grossesse, un traitement et une éventuelle hospitalisation sont nécessaires.

Traitement

Le traitement d'un col court avec des médicaments est actuellement assez courant. Dans certains cas, il s'avère assez efficace et permet d'éviter les interventions chirurgicales. Le traitement de cette pathologie est à long terme et nécessite une utilisation régulière..

Traitement médical

Les préparatifs:

  • Utrozhestan. Il est principalement utilisé pour le raccourcissement du col de l'utérus causé par des déséquilibres hormonaux, ainsi que leur insuffisance. Il en résulte une diminution des éléments contractiles dans le col. Il s'agit principalement d'une carence en progestérone. Il existe plusieurs formes posologiques d'Utrozhestan, ce sont des capsules et des suppositoires vaginaux. La posologie et le choix de la voie d'administration dépendront des symptômes présents, ainsi que du degré de leur manifestation. La posologie moyenne sera de 200 à 400 mg, à condition qu'elle soit administrée deux fois par jour. Lors de la détection de varices, ainsi que de maladies du foie, il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament. L'ingrédient actif est complètement identique à la progestérone, une hormone naturelle. Par conséquent, avec le bon rendez-vous et une utilisation régulière, il n'y a pas de contre-indications. L'avantage de l'administration intravaginale est un effet plus rapide et plus local. Il peut être prescrit dès le début du diagnostic et l'administration se poursuit jusqu'à 34 semaines de grossesse. Ceux. Il est capable de protéger la grossesse d'une femme jusqu'à tard.
  • Duphaston. Ceci est un autre analogue de la progestérone naturelle. Il est produit sous forme de comprimés à usage systémique. Le médicament est maintenant largement utilisé dans la pratique gynécologique et obstétricale. Il y a un faible risque d'effets secondaires en le prenant. L'efficacité dépend en grande partie de l'heure de début de l'admission.Par conséquent, lorsqu'il est utilisé aux premiers stades du développement du raccourcissement, ainsi qu'aux stades bas de la grossesse, la probabilité d'un effet positif est élevée. Le cours du traitement sera sélectionné en fonction de l'état pathologique.
    Il peut être prescrit dans le mode de thérapie par impulsions avec le développement d'une menace aiguë, ainsi qu'avec un complexe de soutien. La dose moyenne sera de 10 mg lorsqu'elle est prise deux fois. Le traitement par Duphaston se poursuit tout au long de la grossesse jusqu'à 22 semaines.
  • Le sulfate de magnésium est un médicament courant et peu coûteux pour le traitement du col court. L'objectif principal de son élimination par un traitement à la magnésie est de réduire le tonus de l'utérus, entraînant une diminution du tonus musculaire, ainsi qu'une diminution de la pression dans les parois des vaisseaux sanguins. Il y a une diminution de la pression artérielle et une excrétion de la quantité de liquide pathologiquement formée. L'efficacité ne viendra qu'après la voie d'administration intraveineuse ou intramusculaire. Les restrictions d'admission sont le premier trimestre et immédiatement avant le travail. Nécessite une double injection d'une solution à 25%.
  • Ginipral est un médicament appartenant à la classe des tocolytiques sélectifs. Efficace dans le développement de la menace de naissance prématurée, aide à éliminer l'augmentation du tonus de la paroi utérine, sans interférer avec le passage de l'oxygène à travers le placenta vers le fœtus.
    Il ne peut être prescrit qu'après le début de la 16e semaine de grossesse, en fonction de la gravité des symptômes, le cours le plus optimal est sélectionné. Ginipral ne peut pas être annulé immédiatement.

Autres traitements:

  • Bandage. Il s'agit d'un moyen physique et non médicamenteux de maintenir la grossesse, ce qui est nécessaire pour réduire le tonus musculaire, ainsi que pour réduire la pression sur les personnes pathologiquement altérées ou sujettes au développement d'un raccourcissement du col de l'utérus. Il est fait de matériaux textiles élastiquement, qui assurent une rétention fiable de l'organe avec le fœtus. Une grande importance est attachée à son utilisation correcte, car dans certains cas, une compression de l'organe et de certaines parties du fœtus peut se produire. Il assure une conservation à long terme en dehors de la cavité pelvienne, empêchant l'abaissement, ainsi que la formation correcte de la position. De plus, l'intensité de l'apparition des vergetures est réduite et la tolérance à l'exercice est augmentée. Vous devez commencer à utiliser le bandage dès 18 semaines de grossesse, lorsque le poids du fœtus augmentera. Il doit être porté exclusivement en position couchée avant de sortir du lit..
  • Pessaire obstétrical. C'est un anneau vaginal qui empêche le col de l'utérus de s'ouvrir prématurément. Il peut être administré à partir d'une période obstétricale de 25 semaines, en particulier dans les cas où la suture est inefficace ou contre-indiquée. Surtout dans les cas où il existe un risque de blessure aux membranes. Le pessaire est régulièrement traité et retiré dans les 37 à 38 semaines.

Traitement opératoire

Le traitement chirurgical est l'une des méthodes nécessaires pour traiter un col court, ainsi que d'autres facteurs dans le développement de la menace de naissance prématurée. L'un des objectifs est la progression prononcée de cette pathologie..

Les effets suivants sont obtenus avec un traitement chirurgical:

  • L'apparition d'un rétrécissement mécanique dans la zone de l'os interne.
  • Élimination complète de sa lumière.
  • Renforcer les muscles du plancher pelvien et des parois latérales en rétrécissant le col de l'utérus.

De plus, les cas de fausses couches récurrentes ou de défauts anatomiques de l'organe sont des indications pour la suture. Ainsi qu'un changement progressif de sa structure.

L'intervention chirurgicale est effectuée dans la période de 13 à 27 semaines. À une date ultérieure, cela peut être dangereux en raison de la fréquence élevée des complications. S'il existe un risque d'infection du fœtus, la suture est réalisée à partir de 7 semaines.

Prévision de l'accouchement

Dans la plupart des cas, ce sera ambigu, cela est dû à de nombreux facteurs. Tout d'abord, sur le type de pathologie, le degré de sa gravité, ainsi que le taux de progression.

De plus, le pronostic dépendra de l'effet du traitement choisi et de l'approche thérapeutique et de la qualité de vie de la femme..

En cas d'effet positif de la thérapie et du diagnostic rapide de la maladie, il est possible d'amener la femme au moment où l'accouchement devient opportun. Mais néanmoins, il existe un risque élevé d'accouchement précoce. Dans ce cas, une grande importance est attachée à la prévention préalable du syndrome de détresse respiratoire chez le fœtus..

Mesures de prévention

La prévention du raccourcissement cervical est une question particulièrement pertinente, car dans la plupart des cas, en éliminant ces erreurs, vous pouvez obtenir une réduction significative du nombre de femmes confrontées à une image similaire..

Mesures préventives:

  • Les femmes qui envisagent de devenir enceintes devraient limiter le nombre de rapports sexuels sans utiliser d'équipement de protection; en cas de rapports sexuels non protégés, il est nécessaire de procéder régulièrement à des examens pour les infections sexuellement transmissibles. Si une telle maladie est détectée, un traitement rapide et complet est nécessaire, suivi d'une surveillance de la maladie.
  • En outre, avec des processus inflammatoires constants ou souvent récurrents dans le vagin, qui peuvent être associés à des agents pathogènes non spécifiques, il est nécessaire de procéder à un diagnostic et à un traitement plus approfondis, réalisés en totalité avec des mesures anti-rechute régulières..
  • Évitez les interventions intra-utérines prolongées. Celles-ci comprennent, tout d'abord, l'interruption de grossesse avec pénétration dans la cavité utérine, ainsi que le curetage à des fins de diagnostic, y compris le canal cervical. Pour ce faire, vous devez utiliser des méthodes de contraception fiables, évitant les avortements ultérieurs et leurs complications..
  • Évitez les maladies cervicales telles que l'érosion et la dysplasie, ainsi que la cervicite. Si de telles pathologies sont détectées, un traitement conservateur rapide est utilisé..
  • Un processus non traité ou une intervention chirurgicale antérieure peuvent endommager les cellules et perturber leur architecture et leur fonctionnalité..
  • Surveillez la régularité du cycle menstruel, ainsi que l'état du complexe hormonal. Si un déséquilibre est détecté, un traitement immédiat est nécessaire.
  • Visitez constamment un obstétricien-gynécologue pour un diagnostic et un traitement rapides des maladies identifiées.

Quel est le danger d'un col court pendant la grossesse, étapes diagnostiques

Pour de nombreuses femmes, la grossesse semble être une étape magique au cours de laquelle vous pouvez profiter d'une vie paisible et calme. En pratique, le processus de gestation s'accompagne de risques et de complications, une femme se rend régulièrement chez un médecin, passe des tests planifiés et supplémentaires pour contrôler la maladie. Un de ces écarts est un col court pendant la grossesse, qui est dangereux pour le début du travail prématuré..

Le processus naturel est sa réduction et son adoucissement peu de temps avant la naissance. Si cela se produit beaucoup plus tôt que la date prévue, il y a un risque de fausse couche ou le bébé naîtra prématurément.

Diagnostic du col court

Le col de l'utérus a une forme conique, la structure spéciale des fibres musculaires vous permet de garder le fœtus avec le placenta jusqu'au moment même de l'accouchement. Les lectures de 35 mm sont normales, les dimensions de 25 mm sont des écarts. En outre, la longueur dépend du terme, plus près de l'accouchement, elle commence à se ramollir, à diminuer. La norme est considérée comme étant de 35 à 45 mm pour une période de 22 à 28 semaines, après cette période de 30 à 35 mm. S'il s'agit d'une caractéristique congénitale d'une femme et qu'elle visite régulièrement un gynécologue, avant la conception, il est nécessaire de passer par l'étape de planification.

Le diagnostic du col de l'utérus est également effectué lorsque la femme enceinte s'enregistre, cela se produit généralement au cours du premier trimestre, jusqu'à 12 semaines. Un examen de routine par un médecin suffit à suspecter une pathologie; lors de la palpation, le gynécologue évalue la longueur, la perméabilité et l'état du canal cervical.

Études supplémentaires pour confirmer le diagnostic:

  • inspection avec des miroirs;
  • l'échographie (transvaginale) vous permet de surveiller davantage l'état du col de l'utérus.

Pour déterminer la pathologie du col de l'utérus, un examen médical suffit. Un examen complet est nécessaire pour poser un diagnostic, suivre l'effet sur l'état de gestation.

Raisons principales

Toute déviation des organes du système reproducteur présente des risques pour la grossesse. Un cou court est particulièrement dangereux en cas de gestation multiple, de polyhydramnios ou de développement d'un grand enfant.

  • le facteur d'hérédité, la structure anormale ou le développement insuffisant des organes sont dus à des caractéristiques génétiques;
  • changements des niveaux hormonaux survenus après la conception;
  • la dysplasie de l'utérus survient au début de l'activité sexuelle précoce, la carence en éléments importants, les dépendances nocives, la présence d'infections sexuellement transmissibles;
  • maladies du système endocrinien, les signes sont une augmentation de la graisse du cuir chevelu, du visage, de l'acné, des modifications de la structure des ovaires;
  • violation de l'intégrité de l'utérus pendant les opérations, les avortements, pendant l'accouchement.

Si la femme enceinte surveille les indicateurs de santé, mange correctement et visite régulièrement un gynécologue, les risques de pathologie sont réduits. En plus des raisons génétiques, le mode de vie d'une femme est d'une grande importance..

Symptômes

La pathologie commence à se rappeler après la formation du placenta, à partir de la 16e semaine de grossesse. Pendant cette période, la taille du fœtus augmente, ce qui signifie que la pression sur le pharynx de l'utérus augmente. Une femme ne peut pas le détecter de manière indépendante, il s'avère lors d'un examen de routine par un gynécologue.

Il existe un risque de symptômes de fausse couche. Une femme enceinte a des douleurs dans le bas de l'abdomen, passant dans la région lombaire. Du tractus génital, des masses muqueuses entrecoupées de sang sont libérées. Si des signes apparaissent, la femme est envoyée pour une échographie, cela peut être un signal de menace d'interruption de gestation ou de début de naissance prématurée.

Le pronostic le plus défavorable de l'insuffisance isthmique-cervicale, un échec dangereux de la gestation. Avec une longueur cervicale inférieure à 25 mm, l'utérus ne peut pas supporter le fœtus en croissance, ce qui conduit à l'ouverture du pharynx. Cette condition est asymptomatique et ne peut être détectée que lors d'un examen vaginal..

Quel est le col court dangereux:

  • le début de la naissance prématurée, la perturbation de la gestation;
  • l'accouchement se déroule rapidement, souvent accompagné de pauses;
  • une barrière insuffisante peut entraîner une infection fœtale.

Le diagnostic d'insuffisance ischémique cervicale n'est pas un obstacle à la maternité. Des diagnostics et un traitement thérapeutiques opportuns permettent à une femme de maintenir une grossesse, de donner naissance à un enfant en bonne santé.

Traitement et thérapie

Il est impossible d'augmenter la longueur du col de l'utérus, les actions du médecin visent à préserver la gestation, en empêchant l'apparition d'une naissance prématurée. La grossesse des femmes ayant des antécédents de fausses couches, diagnostiquées avec ICI, se déroule sous étroite surveillance..

Avec une légère déviation du col de l'utérus, un pessaire obstétrical est utilisé. Cet appareil permet de fixer le col de l'utérus, le rectum et la vessie dans la bonne position. Fabriqué à partir de matériaux hypoallergéniques, ne provoque pas de réactions corporelles. A différentes tailles, la capacité de ramasser à la fois la grande et la petite circonférence de l'utérus. Agité après 20 semaines et retiré avant l'accouchement à 38 semaines.

Les bords du pessaire sont lubrifiés pour un passage indolore le long des parois vaginales. La méthode permet de maintenir une grossesse multiple, réduit le risque de début du travail.

Après avoir installé un pessaire obstétrical, une femme enceinte a besoin de:

  • abandonner la vie intime;
  • limiter l'activité physique;
  • pour prévenir les processus inflammatoires, effectuez une étude de la microflore tous les 20 jours.

En cas de raccourcissement pathologique du col de l'utérus, ouverture du pharynx, une procédure de suture de l'utérus est effectuée. Cette méthode mécanique vous permet de restreindre l'érection jusqu'au moment de l'accouchement. L'opération est réalisée à partir d'une date précoce (jusqu'à 17 semaines), mais au plus tard 30 semaines. Pendant la suture, la femme enceinte est sous anesthésie locale à court terme, une anesthésie sans danger pour le développement du bébé doit être sélectionnée.

Les points de suture sont retirés par un gynécologue dans les cas suivants:

  • après 38 semaines, lorsque la grossesse est considérée comme à terme;
  • avec un travail stable, quel que soit l'âge gestationnel;
  • avec fuite ou décharge complète de liquide amniotique;
  • s'il y a un écoulement avec des caillots sanguins.

La prévention

Les bases de l'éducation sexuelle aideront à prévenir d'éventuelles pathologies de la grossesse. Outre les causes génétiques d'un col court, le reste est le résultat d'une attitude irresponsable envers la santé reproductive.

  • sélection de contraceptifs pour prévenir les grossesses non désirées, les maladies sexuellement transmissibles;
  • une visite planifiée chez un gynécologue vous permettra d'identifier les anomalies à un stade précoce et de mener à bien un traitement;
  • la phase de planification est obligatoire pour les femmes qui ont subi une chirurgie pelvienne, des avortements, des grossesses extra-utérines dans le passé;
  • une vie intime saine comprend le fait d'avoir un partenaire, pas de relations occasionnelles et des relations sexuelles protégées.

Effectuer des actions thérapeutiques pour une pathologie telle qu'un col de l'utérus raccourci préservera la grossesse, empêchera l'apparition d'une naissance prématurée. Il est également recommandé à la femme enceinte de suivre le régime, d'exclure les rapports sexuels, de consacrer plus de temps au repos.

Col court pendant la grossesse

La période la plus magique et la plus excitante de la vie de chaque femme est la grossesse et la naissance d'un bébé. Parfois, dans notre corps, il y a des violations, sur un fond génétique ou après des interventions chirurgicales humaines, qui ne mènent pas à la meilleure fin. Dans de tels cas, il y a une probabilité accrue de fausse couche et de naissance précoce, ou l'incapacité totale de devenir enceinte. Il est également possible le développement de pathologies directement par le bébé lui-même.

Est-il possible de supporter et de donner naissance à un bébé en bonne santé avec un diagnostic de «col court»?

Col court pendant la grossesse, ce qui signifie cette maladie

L'emplacement de l'utérus est localisé dans la région pelvienne. Il a une forme en forme de poire, le fœtus y restera pendant toute la grossesse jusqu'à la naissance.

La taille normale de l'utérus est de 3 à 5 cm, avec une longueur de 2 cm, un col court est diagnostiqué.

Diagnostiquer cette condition après examen sur une chaise gynécologique et confirmation supplémentaire sur une échographie vaginale.

Causes de l'apparition d'un col court pendant la grossesse

Une cause fréquente d'un col court pendant la grossesse est une intervention chirurgicale telle qu'un avortement mécanique, et un tel utérus peut être présent dès la naissance. Les perturbations hormonales pendant la grossesse, en particulier, peuvent entraîner un raccourcissement de l'utérus. Dans ce cas, les conditions à risque vont de 1 à 27 semaines et la plus dangereuse est de 16 semaines.

Comment savoir si le col de l'utérus est court pendant la grossesse

Dans le cas où un col court est une caractéristique congénitale et qu'une fille visite régulièrement son gynécologue depuis la puberté, un tel diagnostic sera identifié à l'avance et sera pris en compte lors de la planification de la grossesse.

Pour diagnostiquer le col court d'une femme enceinte, un examen sur une chaise par un gynécologue suffit. Si le médecin constate un écart par rapport à la norme, il vous référera certainement à une échographie transvaginale pour un examen supplémentaire et une confirmation ou une réfutation du diagnostic..

Conséquences d'un col court pendant la grossesse

  • Cet état de l'utérus contribue au développement d'une insuffisance cervico-cervicale, lorsque l'utérus est physiquement incapable de supporter la croissance et la prise de poids du fœtus, ce qui entraîne une naissance prématurée ou une fausse couche.
  • Sous haute pression, les parois de l'utérus se ramollissent et s'ouvrent prématurément, donnant accès aux infections qui peuvent atteindre le fœtus.
  • Il est important qu'avec l'ouverture précoce de l'utérus, un travail rapide se produise, au cours duquel des ruptures sont obtenues. Ils guérissent longtemps, même dans un état de repos complet, et après la naissance d'un bébé ce n'est pas toujours possible.

Si une femme est enceinte de plusieurs bébés à la fois ou simplement d'un gros bébé, beaucoup d'eau, le risque augmente considérablement.

Que faire avec un col court

Tout d'abord, vous devez consulter régulièrement votre gynécologue. Un facteur tel qu'un col court sera certainement remarqué et des mesures seront prises pour diagnostiquer les causes de l'apparition.

De nos jours, la médecine se développe très rapidement et il existe plusieurs solutions à ce problème, selon la cause de son apparition..

Si votre utérus s'est raccourci en raison d'un déséquilibre hormonal, il existe une méthode de traitement avec des médicaments hormonaux.

Pour éviter un travail précoce, des points de suture peuvent être appliqués et retirés avant le début du travail, mais il s'agit d'une mesure drastique. Le cordon cervical se fait sous anesthésie générale, sélectionnée en tenant compte de toutes les caractéristiques de la femme enceinte et du terme.

Il existe une autre méthode pour éliminer le risque de naissance prématurée et de dilatation utérine. Un pessaire est placé sur le col de l'utérus, d'une autre manière un anneau gynécologique, qui maintient l'utérus dans un état stable.

Il existe des cas de port normal d'un enfant sans toutes ces procédures, mais une telle chance est très faible. Vaut-il la peine de risquer la vie d'un enfant? Selon les recommandations du médecin, s'il insiste, vous devez prendre toutes les précautions pour une grossesse réussie.

Non seulement les médecins peuvent influencer votre état, mais vous-même. Essayez d'éviter le stress, planifiez votre journée et ne faites pas trop d'exercice. Visitez la gymnastique spéciale et la piscine uniquement si votre gynécologue vous le permet.

Col court par semaines de grossesse

20-25ème semaine avec un col court

Un col court pendant une grossesse de 20 semaines nécessite une surveillance étroite d'un gynécologue. À ce moment, l'utérus commence à se développer, ce qui augmente le risque de naissance prématurée. À 20 semaines, la mère peut déjà sentir les coups de pied actifs de son bébé dans le ventre et du fait que l'utérus commence à appuyer sur le péritoine, le nombril fait saillie. Les mêmes propriétés peuvent être caractérisées par un col court et à 25 semaines.

30e semaine avec un col court

Un col court à 30 semaines de gestation a un taux de naissance prématurée élevé. À notre époque, après la naissance, les enfants peuvent vivre pendant une telle période, sous la surveillance correcte des médecins. Mais il est préférable de porter le fœtus avant la date limite. Alors détendez-vous à ce stade. Ne pensez pas mal, tout est bon. Limitez-vous à tout effort excessif, à la fois physique et émotionnel.

32 semaines avec un col court

Un col court pendant une grossesse de 32 semaines nécessite une évaluation adéquate par un gynécologue. À ce moment, une échographie est effectuée, qui est la dernière. Le bébé à ce moment est presque prêt pour la naissance et après cela, il est bon de se développer. Mais bien sûr, il doit être né à la date fixée par le médecin. Le plus souvent, à 32 semaines, les médecins proposent une hospitalisation pour un suivi attentif de la patiente et de son bébé, le respect du repos au lit, car cela n'est pas toujours possible à domicile. Plus de sommeil et de tranquillité d'esprit n'en bénéficieront que.

Tonus utérin

Comme nous le savons déjà, un col court est un risque de naissance précoce ou de fausse couche. Cette condition est souvent associée au tonus utérin..

Symptômes d'augmentation du tonus utérin:

  • Douleur abdominale basse;
  • Problèmes sanglants;
  • Sensation d'estomac ferme;
  • Nausées, étourdissements.

Une telle condition peut être diagnostiquée par un médecin à l'aide d'une échographie et, selon les symptômes énumérés, la femme enceinte peut elle-même comprendre son état et se tourner vers un spécialiste à temps pour une aide rapide. Si le tonus de l'utérus est associé à un raccourcissement, le pourcentage d'accouchement précoce ou de fausse couche augmente clairement. Dans de tels cas, les médecins recommandent d'être surveillés sous hospitalisation..

Le tonus de l'utérus apparaît dans le cas de maladies associées aux reins, au foie, à l'hypertension, au système cardiovasculaire ou à la formation maligne. L'état émotionnel d'une femme est très important. Dans quel environnement il se trouve. Par exemple, ceux qui reçoivent des soins et de la compréhension de la part de leur famille sont les moins exposés au risque de tonus utérin que ceux qui sont constamment stressés..

Si vous constatez des symptômes d'augmentation du tonus utérin, vous devez immédiatement contacter votre gynécologue. Si, pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas le faire de toute urgence, il est recommandé de prendre une position allongée confortable et de détendre complètement votre corps et vos muscles. Pas besoin de penser au mal et de s'inquiéter, parlez à votre bébé, calmez-vous, caressez votre ventre, écoutez de la musique calme et silencieuse. Débarrassez-vous de tous les facteurs irritants qui peuvent vous rendre nerveux ou affecter l'état psycho-émotionnel. Votre médecin vous prescrira probablement de prendre une hormone à base de progestérone. Une telle mesure est nécessaire pour éviter les naissances prématurées..

À quoi sert la progestérone?

Cette hormone est une partie importante de la grossesse de la conception à l'accouchement. Il est produit d'abord par les ovaires, puis par le placenta. La carence en cette hormone contribue au fait que le corps de la femme n'acceptera pas d'ADN étranger et le rejettera comme corps étranger. De plus, la progestérone contrôle la croissance de l'utérus, l'apparition du colostrum et du lait maternel, la croissance de l'endomètre, qui est à la base de l'attachement réussi du fœtus à l'utérus et de son développement ultérieur, aide à éviter l'hypertonicité. Avec l'aide de la progestérone, les œufs se forment dans les ovaires et sont libérés pour une fécondation ultérieure.

Dans le cas d'une carence en progestérone dans le corps d'une femme enceinte avec un col court, avec suture et anneau gynécologique, l'hormonothérapie ne peut être dispensée pour restaurer l'hormone manquante..

Réception d'Utrozhestan pendant la grossesse avec un col court

Un analogue de la progestérone naturelle est le médicament Utrozhestan, qui comprend:

  • Un analogue synthétique de la progestérone;
  • Huile de tournesol;
  • Lécithine de soja;
  • Gélatine;
  • Glycérol;
  • Le dioxyde de titane;
  • Beurre d'arachide.

Ce médicament peut être pris avec d'autres médicaments, car il ne contient pas de substances mal associées à d'autres médicaments..

Le manque de progestérone peut apparaître aux tout premiers stades, même au stade de la planification. Dans ce cas, en raison de l'épaisse membrane du follicule, l'ovule ne peut pas quitter l'ovaire et se fixer à l'utérus pour un développement ultérieur. C'est ce qu'on appelle un dysfonctionnement ovarien. La chose la plus dangereuse dans la carence en cette hormone est le rejet de l'embryon par l'organisme. Dans les 1-2 trimestres de la grossesse, la prise d'Utrozhestan ne nuira à rien, mais sera très utile en cas de déficit en progestérone. Mais au 3ème trimestre, vous devez annuler l'utilisation de ce médicament. À ce stade, le mal peut être causé non pas par une carence, mais par un excès de cette hormone.

Utrozhestan n'affecte en aucun cas le poids de la femme enceinte. Il a la capacité de détendre l'utérus et rend le sol favorable à la fixation de l'œuf, le corps acceptera le fœtus sans aucun problème et à l'avenir il se développera normalement.

Comme tout autre médicament, Utrozhestan a des contre-indications:

  • Avortement incomplet;
  • Porphyrie;
  • Problèmes sanglants;
  • Réactions allergiques lors de la prise du médicament;
  • Insuffisance hépatique;
  • Maladies des organes reproducteurs sous forme de tumeurs malignes.

Après avoir pris Utrozhestan, il est recommandé de rester à la maison et de se détendre. Ce médicament a des effets secondaires sous forme de vertiges, de somnolence, de léthargie. Le nombre de gélules et le mode de prise doivent être déterminés directement par le médecin, car la dose dépend directement de l'individualité de chaque femme et des situations.

Si vous avez un manque de progestérone et, en plus, un utérus court, ainsi que des symptômes de tonus utérin, ne vous soignez en aucun cas. Cette condition, comme nous le savons déjà, augmente le risque de fausse couche plusieurs fois. Si vous soupçonnez un diagnostic particulier, contactez immédiatement un spécialiste, et jusqu'à ce moment-là, essayez de ne pas être nerveux et détendez-vous. Dans une position intéressante, il est interdit à une femme d'être stressée. Souvenez-vous de cela et faites de votre mieux pour l'avenir de votre bébé..

À quoi sommes-nous arrivés

Une condition telle qu'un col court comporte de nombreux dangers. Vous devez visiter le gynécologue dans le délai imparti et ne pas manquer un seul rendez-vous. Plus tôt un tel diagnostic sera diagnostiqué, plus il sera facile de prendre des mesures pour préserver un fœtus sain et son développement et sa naissance normaux..

Mais s'il s'est avéré que l'utérus était déjà raccourci pendant la grossesse, vous devez immédiatement aller chez le médecin et subir des diagnostics supplémentaires, effectuer tous les rendez-vous et procédures, suivre ses recommandations. En aucun cas, vous ne devez prendre des mesures par vous-même, en vous prescrivant des médicaments. Cela peut avoir les conséquences les plus désastreuses. Vous pouvez faire du mal non seulement à vous-même, mais aussi à votre bébé, ce qui n'est pas du tout souhaitable.

Essayez d'éviter la pression sur l'abdomen et une activité physique intense, vous devez abandonner les relations sexuelles jusqu'à la naissance même, si vous êtes trop émotif, prenez des sédatifs naturels:

  • Teinture d'agripaume;
  • Valériane;
  • Frais de mélisse, menthe et camomille;
  • Huiles de lavande et de bois de santal, de citron et d'orange;
  • Huiles de conifères.

Mais n'abusez pas de ces fonds. Si vous célébrez que vous pouvez vous en passer, il vaut mieux refuser de les utiliser..

Écoutez toujours votre corps, parfois, cela donne des signes étonnants, montrant les processus en cours, n'ignorez pas ces signes, ils peuvent devenir une cloche d'avertissement.

Une femme qui veut tomber enceinte, porter avec succès un enfant, accoucher dans le délai spécifié est prête à tout. L'essentiel est, ne vous découragez pas, soyez plein d'optimisme et de disponibilité, suivez toutes les instructions de votre gynécologue et vous trouverez le vrai bonheur en donnant naissance à un si petit miracle et en devenant mère.

Col court

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Code CIM-10
  • Les causes
  • Pathogénèse
  • Symptômes
  • Formes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

Un col court est assez courant chez la femme et la principale caractéristique de cette pathologie est qu'elle ne se manifeste pas pendant longtemps.

Dans la plupart des cas, une femme apprend ce problème auprès d'un obstétricien-gynécologue tout en portant un enfant..

Code CIM-10

Causes du col court

Un col court est une pathologie très dangereuse qui a un impact négatif sur le processus de portage d'un enfant. Les circonstances aggravantes de cette condition sont un gros fœtus, des polyhydramnios et des grossesses multiples. De nombreuses femmes qui ont reçu un diagnostic d'un tel diagnostic se demandent quels facteurs provoquent le développement d'une pathologie..

Les raisons d'un col court peuvent être différentes:

  • Anomalies congénitales de la structure de l'utérus dues à l'hérédité (infantilisme génital, malformations utérines ou sous-développement du canal cervical).
  • Troubles hormonaux dans le corps féminin causés par la grossesse (asymptomatiques).
  • Hyperandrogénie (production excessive d'androgènes dans le corps féminin - hormones sexuelles mâles).
  • Traumatisme cervical (mécanique) résultant d'une intervention chirurgicale, d'un curetage diagnostique ou d'un avortement, etc..
  • Dommages aux organes de la naissance précédente.
  • Dysplasie du tissu conjonctif (augmentation pathologique de la relaxine).

Malheureusement, pendant longtemps, la plupart des femmes ignorent qu'elles ont un col de l'utérus raccourci. Habituellement, cette pathologie se trouve à 15-20 semaines de grossesse. Le fait est que c'est pendant cette période que le développement intra-utérin actif de l'enfant est noté. Le fœtus commence à prendre rapidement du poids, ce qui augmente la charge sur l'isthme et sur le col utérin. À la suite de changements hormonaux dans le corps d'une femme enceinte, le cou est raccourci et adouci, ce qui contribue à son ouverture. Naturellement, cela est dangereux pour l'enfant, car il existe un risque de fausse couche spontanée et, dans les derniers stades, de naissance prématurée..

Pathogénèse

Une déviation sous la forme d'un col court peut provoquer une fausse couche spontanée ou un travail précoce. Cela est dû à l'ICI (insuffisance isthmique-cervicale) - une condition dans laquelle le col raccourci ne peut pas supporter la charge constamment croissante en raison de la pression du liquide fœtal et amniotique. Même avec une livraison rapide, un cou court conduit dans la plupart des cas à une accélération du travail..

La cause fondamentale peut être considérée comme un trouble génétique, c'est-à-dire la structure naturelle de l'utérus, une caractéristique congénitale du corps féminin. Si une femme enceinte a reçu un diagnostic de cette pathologie, une consultation répétée avec un gynécologue est nécessaire pour prendre la bonne décision.

Un col court devient un «obstacle» évident sur le chemin de la portance normale d'un bébé, car il provoque un certain nombre de complications pouvant provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

La pathogenèse en tant qu'ensemble de processus interdépendants qui déterminent l'évolution d'une maladie donnée peut dépendre de facteurs à la fois internes et externes. Les anomalies internes comprennent les anomalies congénitales (ce qui arrive assez rarement), les anomalies externes - diverses interventions agressives (curetage, avortement, hystéroscopie). Le plus souvent, le col utérin raccourci devient le résultat de dommages mécaniques et d'opérations chirurgicales..

Un col court ne peut être diagnostiqué que par un gynécologue expérimenté lors d'un examen vaginal. Dans ce cas, le diagnostic final dépendra de l'avis d'un spécialiste qui effectuera une échographie chez une femme à l'aide d'un capteur vaginal spécial..

Le sous-développement ou la structure altérée de l'utérus et l'échec hormonal peuvent conduire à une telle pathologie - la véritable cause de la pathologie sera établie par le médecin. Si le gynécologue détermine le relâchement du col utérin chez une femme enceinte, des médicaments lui seront alors prescrits.

Très souvent, le raccourcissement du cou est facilité par une violation du fond hormonal, qui est observée chez une femme enceinte à partir de la 15e semaine environ. Chez l'enfant à naître, les glandes surrénales commencent à fonctionner activement, entraînant la synthèse d'androgènes (hormones sexuelles mâles). C'est en raison de l'augmentation de la quantité de ces hormones que le col de l'utérus peut se ramollir et s'ouvrir, sans provoquer une augmentation du tonus de l'utérus..

Symptômes d'un col court

Quel cou est considéré comme court? Si normalement cet organe a une longueur de 3,5 à 4 cm, alors avec la pathologie, cet indicateur est inférieur à 2,5 cm.La forme du col de l'utérus est similaire à un cylindre ou un cône tronqué. Il peut être conditionnellement divisé en 2 parties: vaginale et vaginale. Un tiers de l'organe est constitué de tissu musculaire solide, qui maintient le fœtus dans l'utérus tout au long de la grossesse..

Pourquoi le col de l'utérus raccourci est-il dangereux? C'est l'une des raisons du développement de l'insuffisance isthmique-cervicale pendant la grossesse. Cette condition pathologique conduit au fait que le fœtus en croissance constante ne peut pas rester dans la cavité utérine. Le col de l'utérus ne résiste pas et s'ouvre, provoquant une fausse couche dans les premiers stades et, à des stades ultérieurs, un travail prématuré ou accéléré. De plus, en raison de cette caractéristique anatomique, le fœtus n'est pas suffisamment protégé des effets des agents infectieux et de divers micro-organismes, car la fonction de barrière est altérée.

Le col court n'apparaît le plus souvent d'aucune manière, c'est-à-dire la femme ne ressent aucun problème de santé. Généralement rien ne la dérange, et le diagnostic est établi par un gynécologue lors de l'examen et des recherches complémentaires (échographie, cervicométrie). Cependant, parfois (dans 20% des cas) il y a un certain nombre de signes indiquant un col de l'utérus raccourci.

Les symptômes surviennent principalement dans le contexte de la grossesse en cours - la femme enceinte peut trouver en elle-même des pertes vaginales aqueuses ou sanglantes, ainsi qu'une légère douleur dans l'abdomen (ci-dessous). Avec ces symptômes, une femme doit consulter son médecin dès que possible pour un examen, une consultation et une détermination de la cause profonde des problèmes de santé. Il est possible qu'en raison du cou court, une insuffisance isthmique-cervicale se soit développée - une condition caractérisée par l'incapacité du col de l'utérus à retenir le fœtus en croissance dans la cavité utérine. En conséquence, cela peut conduire au pire - une fausse couche ou une naissance prématurée, ce qui est hautement indésirable pour la femme et son bébé..

Un traitement opportun avec des médicaments aidera à éliminer le problème et à maintenir la grossesse. Par conséquent, une femme enceinte ne doit pas négliger les consultations de son médecin et les examens de routine - cela peut sauver la situation à temps.

Premiers signes

Un col court est une pathologie qui ne donne pratiquement aucun signe, c'est-à-dire les femmes, dans la plupart des cas, ne sont pas conscientes d'un problème aussi grave. Sérieux car il menace de complications négatives, tout d'abord, affectant la santé d'une femme qui attend un bébé. Habituellement, le diagnostic est posé pendant la grossesse, lorsque, en raison d'un cou faible et raccourci, une condition dangereuse survient - insuffisance cervicale, à la suite de laquelle la future mère peut perdre l'enfant.

Les premiers signes de ramollissement ou d'ouverture du col utérin raccourci sont des picotements dans le vagin, en parallèle, des crampes dans le bas du dos et le bas de l'abdomen peuvent également "se connecter".

De plus, une femme enceinte peut avoir des écoulements sanglants, ce qui signale la menace d'interruption de grossesse. Quels que soient les signes (douleur, écoulement du tractus génital, picotements dans le vagin), une femme doit immédiatement consulter un gynécologue et, si nécessaire, appeler une ambulance.

Malheureusement, il est impossible d'identifier indépendamment la pathologie - cela nécessitera une étude ciblée utilisant des ultrasons et un équipement médical spécial. Plus la pathologie est diagnostiquée tôt, plus des mesures seront prises rapidement pour préserver la grossesse..

Col de l'utérus très court

Un col court ne cause pas d'inconfort à une femme, cependant, bien sûr, c'est une pathologie, car il corrige l'utérus pire lorsqu'il est fermé. Ce problème est particulièrement aigu pendant la période de grossesse. Par conséquent, si un diagnostic est posé à une femme enceinte, elle doit être sous la surveillance constante de son obstétricien-gynécologue, car elle est à risque.

Un col de l'utérus très court (moins de 2 cm), tout d'abord, est dangereux car il peut devenir la principale cause de fausse couche et d'accouchement rapide. En cas d'insuffisance isthmique-cervicale, qui se développe à la suite de changements hormonaux dans le corps, une femme peut se voir prescrire des glucocorticoïdes pour corriger l'état du col utérin. Si la condition s'aggrave, le médecin met des points de suture temporaires sur l'utérus. On montre que la future mère limite l'activité physique et le stress.

La pathologie peut être identifiée à l'aide d'une échographie transvaginale, sur la base de laquelle le médecin tirera des conclusions sur l'état du col de l'utérus et les mesures nécessaires pour éviter des conséquences dangereuses. Un anneau gynécologique spécial - un pessaire - aide à maintenir un état stable du col de l'utérus et à empêcher son ouverture prématurée. Les méthodes de traitement dans chaque cas sont déterminées par les résultats de la recherche médicale..

Formes

Le col court devient la cause de diverses complications, en particulier lors du port d'un enfant. Par conséquent, il est si important d'identifier en temps opportun la pathologie et de prendre les mesures appropriées en fonction de la situation..

La X Classification internationale des maladies, qui est considérée comme un document normatif et est utilisée pour enregistrer l'incidence, comprend la classe XV intitulée "Grossesse, accouchement et puerpéralité".

Compte tenu de ce problème, il est nécessaire de prêter attention au code pour ICB 10 O34.3 - "Insuffisance isthmico-cervicale", ainsi qu'au code O34.4 - "Autres anomalies du col de l'utérus..."

Complications et conséquences

Un col court est assez courant chez les femmes, mais le vrai danger d'une telle pathologie est que dans la vie ordinaire, il ne se manifeste d'aucune manière, ne provoque pas d'inconfort et ne présente aucun symptôme prononcé. Ce n'est que lorsqu'une femme devient enceinte qu'un obstétricien-gynécologue peut identifier ce problème lors d'un examen médical..

Les conséquences du diagnostic peuvent malheureusement être très graves. Tout d'abord, cela concerne la menace de fausse couche (aux premiers stades) ou de naissance prématurée dans le contexte d'un col de l'utérus trop raccourci, qui n'est pas capable de retenir l'utérus avec un fœtus en croissance. Par conséquent, il est extrêmement important de diagnostiquer le problème à un stade précoce afin de prendre des mesures rapides pour le résoudre, c.-à-d. établir la bonne méthode de traitement.

Pour commencer un traitement efficace, il est nécessaire d'identifier les conditions préalables à l'ICI - une condition dans laquelle une dilatation cervicale est observée. Outre la menace de fausse couche et de naissance prématurée, il convient de noter les conséquences de cette pathologie telles que l'infection du fœtus en raison de son insécurité et de son travail rapide, qui s'accompagnent le plus souvent de ruptures du cou, du périnée et du vagin..

Ainsi, afin d'éviter d'éventuelles conséquences, la femme enceinte devrait se rendre régulièrement à la clinique prénatale selon le calendrier établi. Seulement dans ce cas, l'ICI sera diagnostiqué à temps. Il est également très important pour chaque femme qui envisage de donner naissance à un bébé en bonne santé de subir un examen préconceptionnel, qui comprend une échographie de l'utérus et des organes pelviens. Le diagnostic d'un cou raccourci est posé si la longueur de l'organe en diamètre est inférieure à 2 cm et le pharynx interne est de 1 cm ou plus. Dans ce cas, la femme enceinte est à risque, est placée sous contrôle spécial par le médecin et suit également le mode de vie afin d'éviter un stress accru et de prévenir une augmentation du tonus utérin.

Complications

Un col court est l'un des principaux facteurs de risque d'avortement (fausse couche) ou de fausse couche. Si dans la vie ordinaire une telle pathologie ne pose aucun problème à une femme, elle menace de complications pendant la grossesse, jusqu'à un accouchement rapide avec ses conséquences négatives et la perte du bébé.

Les complications peuvent être liées au rejet fœtal, à l'accouchement pathologique, à la naissance prématurée, ce qui, naturellement, affecte négativement la santé de l'enfant et l'état mental de la femme. Comment éviter d'éventuelles complications? Un col court peut être détecté à l'examen par un gynécologue, à partir de la 11e semaine, mais le plus souvent, ce changement est diagnostiqué à une date ultérieure.

La complication la plus courante est l'insuffisance ischémique-cervicale, qui, si elle est détectée tôt, est traitée avec succès et bloquée. Il est important de suivre les instructions du médecin et de ne pas laisser la situation suivre son cours. La surveillance constante de l'obstétricien au cours de la grossesse et le traitement prescrit en temps opportun permettront à la femme d'accoucher et d'accoucher en toute sécurité. Si le col de l'utérus commence à raccourcir bien avant 37 à 38 semaines, la femme enceinte a besoin d'une surveillance constante et d'une surveillance particulière. Le contrôle de la longueur du col utérin est effectué tout au long de la grossesse. À chaque examen échographique, le médecin procède à une mesure obligatoire, car le succès de la gestation dépend de cet indicateur.

Diagnostic du col court

Un col court est une pathologie qui peut causer beaucoup de problèmes à une femme pendant la période de portage d'un bébé. La santé de la mère et de l'enfant, ainsi que l'issue de la grossesse, dépendra de cet indicateur (la taille de sa longueur).

Le diagnostic d'un col court est généralement effectué à partir de la 11e semaine, lorsqu'une femme est examinée par un gynécologue et enregistrée pour une grossesse. Le principal problème d'une telle pathologie (lorsque le cou est inférieur à 2 cm) réside dans la menace de fausse couche spontanée (dans les premiers mois de gestation) ou de naissance prématurée. Le diagnostic complet comprend:

  • examen numérique du vagin (aide à évaluer la longueur du cou, la perméabilité et l'état du canal cervical);
  • Échographie (considérée comme la principale méthode de diagnostic et de suivi du développement de l'ICI);
  • examen en miroir du cou (vous permet de déterminer l'état du pharynx externe);

Les signes de l'ICI (une condition dangereuse dans laquelle un ramollissement prématuré du cou est observé) sont une diminution de la longueur de l'organe à 25-20 mm, ainsi que l'ouverture du canal cervical (cervical) de plus de 9 mm. Cette pathologie nécessite une intervention immédiate (la nomination de méthodes de traitement efficaces), car c'est un mauvais signe de diagnostic qui menace la perte d'un enfant. Il convient de noter que l'ouverture naturelle du col de l'utérus ne se produit qu'immédiatement avant la naissance, mais pas avant l'heure établie par la nature..

Analyses

Un col court est une pathologie qui ne peut être détectée que lors d'un examen vaginal (le plus souvent en effectuant une échographie transvaginale). Dans la vie ordinaire, une femme ne soupçonne même pas un tel problème, et ce n'est que pendant la grossesse qu'un obstétricien-gynécologue pourra poser un diagnostic sur la base d'un examen (un résultat plus précis peut être obtenu à une période de 18 à 22 semaines, lorsqu'un ICI se développe en raison d'un cou raccourci).

Les tests nécessaires pour clarifier la condition dangereuse (la menace de fausse couche due à ICI) sont prescrits par le médecin. Il s'agit généralement d'un examen complet, qui comprend:

  • examen des frottis et du sang pour diverses infections génitales bactériennes (chlamydia, gonorrhée, mycoplasmose, etc.);
  • un test sanguin pour les anticorps anti-hCG et les infections intra-utérines (herpès, virus de la rubéole, cytomégalovirus, toxoplasmose);
  • test d'urine pour les cétostéroïdes;
  • détermination du taux d'hormones dans le sang d'une femme enceinte (œstrogène, testostérone et progestérone);
  • coagulogramme (détermination du niveau de coagulation sanguine);
  • test sanguin pour les niveaux d'anticoagulant lupique et d'hormones thyroïdiennes.

Un tel examen médical complet est nécessaire pour identifier et clarifier la cause exacte de la menace de fausse couche, dont l'une peut être un col court (congénital ou acquis). L'insuffisance isthmico-cervicale, entraînant un raccourcissement et une ouverture prématurés du cou, survient si la longueur de l'organe est inférieure à 2 cm et le diamètre du pharynx interne ne dépasse pas 1 cm.Cette condition s'explique par l'impossibilité physiologique du cou de maintenir le fœtus en croissance dans l'utérus caries.

En général, le diagnostic d'une condition aussi dangereuse repose sur des données cliniques et anamnestiques, instrumentales et de laboratoire. La suspicion d'un cou court est l'apparition chez une femme d'un écoulement aqueux abondant pendant la grossesse (souvent mélangé à du sang), ainsi que des douleurs dans le bas de l'abdomen.

Diagnostics instrumentaux

«Col court» - un tel diagnostic peut être posé lors d'un examen gynécologique à l'aide de miroirs, ainsi que lors d'un examen vaginal numérique. Si chez les femmes nullipares, on observe une fermeture du pharynx externe, alors chez les femmes enceintes présentant un développement d'ICI, une expansion du canal cervical et du pharynx interne est notée, ainsi qu'un prolapsus de la vessie fœtale. De telles méthodes de recherche sont suffisantes pour détecter la pathologie, cependant, dans les cas douteux, une échographie de la cavité utérine est prescrite à une femme.

Le diagnostic instrumental comprend les méthodes de recherche suivantes:

  • échographie transvaginale;
  • tocographie pour déterminer le tonus de l'utérus et la présence de contractions;
  • échographie transvaginale pour déterminer la longueur du cou (avec un indicateur jusqu'à 2-2,5 cm, il existe un risque de fausse couche ou de naissance prématurée);
  • échographie dynamique (réalisée s'il y a des signes de menace de fausse couche);
  • cardiomonitoring (assigné pour déterminer l'état intra-utérin du fœtus);
  • Flux sanguin Doppler (fœtal et utéro-placentaire) - effectué pour déterminer l'état du fœtus.

En raison de la réduction prématurée du col utérin au cours du premier trimestre de la grossesse, le risque de fausse couche est considérablement augmenté. Le col de l'utérus, qui ne répond pas aux normes, ne protège pratiquement pas le fœtus de la pénétration d'infections. Par conséquent, il est très important d'identifier en temps opportun la pathologie et d'utiliser des mesures efficaces visant à résoudre le problème..

Diagnostic différentiel

Un col court est dangereux car il peut provoquer le développement d'une condition dangereuse lors du port d'un enfant. Nous parlons d'insuffisance isthmique-cervicale, dont le résultat est une fausse couche spontanée ou une naissance prématurée, ce qui est extrêmement indésirable pour une future mère. Il est presque impossible de faire un diagnostic par vous-même. Parfois, les symptômes sont si légers et imperceptibles qu'ils peuvent être ignorés à la fois par le patient et le médecin. Il est très important de procéder à un examen complet, qui comprend la palpation et l'examen du col de l'utérus dans des miroirs gynécologiques.

Le diagnostic différentiel est utilisé comme technique visant à exclure les maladies possibles chez un patient qui ne conviennent à aucun symptôme et à établir le seul diagnostic correct. Le succès d'un tel diagnostic n'est déterminé que par un examen complet approfondi..

Le diagnostic différentiel d'une telle pathologie est effectué avec d'autres facteurs qui provoquent la menace d'interruption de grossesse. Ainsi, à la palpation, il y a un ramollissement et un raccourcissement du col utérin à 25-20 cm, ainsi qu'une expansion en forme de V du canal cervical. Cependant, un détail important doit être noté: chez les femmes qui tombent enceintes pour la première fois, une fermeture du pharynx externe peut être notée, ce qui déroute le médecin lors du diagnostic. Dans ce cas, des recherches supplémentaires sont nécessaires sous la forme d'une échographie avec un capteur transvaginal..

Avec la menace d'une naissance prématurée, un diagnostic différentiel est effectué avec des pathologies des organes abdominaux: en particulier, cystite, appendicite aiguë, colite septique, maladies des voies urinaires. Une telle condition dangereuse se différencie également par une infection d'origine alimentaire, une pyélonéphrite aiguë, des coliques intestinales et rénales et la présence de fibromes utérins. Pour la précision du diagnostic différentiel (lors de l'observation de pathologies concomitantes), une aide qualifiée de médecins d'autres spécialités est souvent requise. L'hospitalisation d'une femme enceinte est réalisée dans le contexte d'une dynamique négative du col de l'utérus (raccourcissement et lissage brusques), ainsi que de données d'anamnèse sur l'accouchement prématuré. Après avoir arrêté les signes de naissance prématurée, le patient est transféré au service de pathologie pour un traitement ultérieur.