Par quels symptômes avez-vous découvert une grossesse gelée, ou elle a déjà été identifiée par les médecins?

L'enfant n'a pas donné de coups de pied depuis 5 jours c'est sûr, j'ai peur d'aller chez le médecin, je comprends qu'il y a 2 offres, soit je le mets en place, soit déjà tout... j'irai vendredi comme rendez-vous.

D'après les symptômes que j'ai lus, sur Internet, tels que: écoulement, douleur, nausée, etc., ou l'eau de quelqu'un s'épuise, je n'ai rien de tout cela et les termes ne sont prononcés nulle part. Combien de fœtus mort peut-il y avoir dans l'utérus?

  • La vie après la tragédie
  • * Règles communautaires
  • De
  • Histoires d'anges
  • Nouvelle grossesse
  • Aide psychologique
  • Relation avec le mari
  • Rappelez-vous - ne peut pas être oublié
  • Nos tristes dates
  • Causes de la tragédie

Commentaires des utilisateurs

Patience et force envers vous.

Il n'y avait aucun signe autre que l'absence de mouvement. À la semaine 29. Après 6 heures de silence, elle a couru hystériquement à l'échographie, et là la phrase ((

J'avais 21 semaines, vendredi, je suis allé à l'échographie, tout allait bien, ma fille agita son stylo, mais après quelques jours à l'heure du déjeuner, la douleur a commencé, j'ai pensé que les muscles étaient tombés malades et se sont écrasés, ont subi des pertes sanglantes, ont appelé une ambulance et entendu les mots "non battements de cœur "ça m'a paralysé à cause de ça ))

Vera, Oui, j'ai découvert la mort, un mois plus tard, on m'a diagnostiqué un herpès simplex que je n'ai jamais eu) il n'y avait pas d'anticorps dans le corps et maintenant le placenta ne pouvait pas faire face à la fonction protectrice, le cœur et le foie de l'enfant étaient affectés ((

Les enfants sont moins actifs. J'ai commencé à donner des coups de pied à 14 semaines, et après 15 ans, il y avait un silence, rarement, rarement. J'étais également très inquiet. Je ne pouvais pas le supporter et je suis allé à l'échographie. Tout parfaitement. J'ai entendu dire que vous pouvez acheter du ktg portable sur Avito, de nombreuses mères d'anges achètent. Ils écoutent tous les jours. Peut-être que toi aussi?

Mon bébé a arrêté de bouger... il n'y a pas eu d'écoulement, j'ai ressenti la même chose... pas de sensation que son cœur ne battait pas (((je suis allé chez le médecin seulement 2 jours plus tard - j'espérais vraiment que tout allait bien avec mon garçon - j'ai lu qu'ils se taire (pendant plusieurs jours)... comme s'il prenait une position confortable et dormait... Mais quand ils ont dit les mots: "pas de battement de cœur" à l'échographie, tout s'est effondré en moi. Pendant 25 semaines je l'ai porté, j'ai parlé et en un instant il était parti

Un fœtus mort peut rester dans l'abdomen pendant plusieurs semaines, voire des mois comme.

Espérons que vous avez ce cas quand le bébé vient de se calmer!

Consultez un médecin de toute urgence! Et vous devez être admis sans file d'attente, quel que soit le moment où vous vous présentez! Si vous avez déjà une carte d'échange entre vos mains, elle indique dans quels cas vous devez absolument consulter un médecin!

il n'y avait aucun signe, seulement l'absence de mouvement... ils ne l'ont découvert qu'à l'échographie..

Je vous conseillerais de consulter un médecin le plus tôt possible.

Il n'y avait rien... Seul le mouvement a cessé de se sentir... À 36 semaines ((((

19e semaine de grossesse

Selon la méthode obstétricale, la semaine 19 correspond à la troisième semaine du cinquième mois de grossesse. La principale réalisation de cette période est que presque toutes les femmes ressentent des mouvements fœtaux. Si ce n'est pas le cas, ne vous inquiétez pas - tout est individuel, l'apparition des premiers mouvements avant 22 semaines est considérée comme la norme. Il est important de fournir au bébé un maximum de confort - ne pas être nerveux, marcher plus souvent au grand air, se détendre et ne pas essayer de refaire tous les devoirs en même temps.

Que se passe-t-il avec maman?

Il peut y avoir une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang cette semaine. Si les résultats du test confirment une telle violation, il vaut la peine de commencer à prendre des médicaments contenant du fer. Le poids augmente, le cartilage articulaire se ramollit, préparant les os pelviens à la naissance prochaine. En raison de la divergence des articulations, la femme ressent une douleur dans le bas du dos. Pour éviter l'hypodynamie, vous devez reporter votre activité toutes les heures et marcher pendant 5 à 10 minutes ou effectuer plusieurs exercices simples. Il n'est pas nécessaire de rester assis longtemps si la chaise n'a pas de dossier, il n'est pas non plus souhaitable de prendre la position «jambe à jambe».

Le poids d'une femme prend de l'ampleur, sa posture et sa démarche changent en raison de la croissance de son ventre. Le mouvement des organes internes sous la pression de l'utérus qui grossit, en particulier du diaphragme, conduit parfois à un manque d'air. Les exercices de respiration aideront à soulager la fatigue, à restaurer le rythme de la respiration.

Le développement du fœtus

Le cerveau du fœtus se développe et s'améliore constamment, ses cellules nerveuses se différencient. L'enfant passe progressivement de mouvements chaotiques et spontanés à une activité ciblée. Les mouvements fréquents et les changements de position du fœtus à l'intérieur de l'utérus constituent une sorte d'entraînement pour le système musculo-squelettique. Le cou du bébé est déjà si fort qu'il effectue des tours de tête avec une amplitude significative..

En plus du développement des mouvements, se forment des terminaisons nerveuses responsables de l'activité des sens: goût, toucher, audition et vision. Après 1 à 2 semaines, le développement des récepteurs rétiniens prendra fin et l'enfant pourra lever et abaisser les paupières, en répondant aux changements d'éclairage.

A la surface de sa peau, la production de lubrifiant a commencé, qui couvrira le corps du bébé jusqu'au moment de la naissance. La graisse a une teinte gris nacré, elle a des propriétés antibactériennes, protégeant l'épiderme des microbes et l'effet de trempage du liquide amniotique. L'ensemble du fruit lubrifié est recouvert de poils de vellus, qui disparaîtront pendant la période néonatale.

Paramètres fœtaux à la semaine 19:

CTE (taille coccygienne-pariétale) - 15 cm;

Le système respiratoire du fœtus s'améliore continuellement, à 19 semaines, un arbre bronchique avec alvéoles, bronches, poumons, bronchioles se forme. Son développement se poursuivra presque jusqu'au moment de la naissance. Le système urinaire de l'enfant fonctionne bien - le volume d'urine excrété en 1 heure par ses reins est de 2 ml.

Vidéo sur les préjugés liés à la grossesse, sur le développement du système respiratoire du bébé, sur les premiers mouvements:

Ventre - ce qui a changé?

À ce stade de la grossesse, une femme doit porter un bandage prénatal. Il facilite grandement le bien-être, sert à éviter les tiraillements après une longue marche ou debout sur les jambes, réduit l'étirement de la peau abdominale.

Des vergetures sur l'abdomen peuvent bien apparaître en raison de sa croissance rapide, lorsque les cellules de l'épiderme ne se divisent pas aussi intensément que l'utérus se développe et que la paroi abdominale s'étire. Pour la prévention des vergetures (vergetures), vous pouvez frotter de l'huile d'olive ou d'amande sur la peau de l'abdomen, une crème hydratante avec un haut niveau de sécurité provenant d'une série de cosmétiques en pharmacie.

Un autre problème qui est survenu en raison de l'abdomen élargi est la posture pendant le sommeil. Vous ne pouvez pas dormir sur le ventre ou sur le dos de peur de nuire au bébé. En décubitus dorsal, l'utérus élargi comprime la veine cave qui alimente le placenta en sang et le fœtus commence à ressentir un manque d'oxygène. La seule position correcte est de dormir sur le côté. Il est très confortable de dormir sur un oreiller de maternité spécial, semblable à une grosse banane, qui est serré entre les genoux pliés.

Paramètres utérus

L'utérus monte de plus en plus haut, maintenant il n'atteint pas le nombril de 1,5 cm. Son poids est approximativement égal à 300-320 g. De temps en temps, il peut y avoir de légères sensations de tiraillements, non accompagnées de douleur, lorsque l'utérus semble "raide". S'il n'y a pas d'écoulement sanglant, il n'y a pas besoin d'avoir peur - c'est ainsi que se déroulent les «combats d'entraînement». Cependant, vous devez informer votre médecin de ce symptôme..

Sentiments et mouvements

L'apparition de mouvements fœtaux est une sorte de tournant. C'est maintenant que la grossesse n'est plus perçue comme un état du corps, et l'enfant, au contraire, pour beaucoup ne devient que maintenant un être animé. Les femmes qui subissent une deuxième grossesse et les suivantes ont déjà ressenti cette merveilleuse sensation il y a 1 à 2 semaines.

Une diminution du tonus vasculaire sous l'effet relaxant de la progestérone entraîne une baisse de la pression artérielle. Si, en outre, une femme a un faible taux d'hémoglobine en raison d'une augmentation du volume sanguin, elle se sentira faible et étourdie. Il est conseillé de ne pas se lever brusquement du lit ou d'une chaise, afin que la coordination des mouvements ne soit pas perturbée. Votre médecin vous recommandera très probablement des suppléments de fer. S'il est impossible de respirer profondément ou d'expirer, vous devez respirer souvent et légèrement, «comme un chien»..

À la semaine 19, une femme peut ressentir une tachycardie, une transpiration excessive. L'augmentation du volume de liquide circulant dans le corps affecte également le volume des pertes vaginales. À ce stade de la grossesse, il est tout à fait possible que le colostrum s'écoule du sein. Il ne doit pas être exprimé afin de ne pas provoquer de contractions de l'utérus et de risque de fausse couche. Pour éviter une infection bactérienne, l'aréole du mamelon est essuyée avec un chiffon humide, lavée à l'eau froide, laissant le sein sécher à l'air libre. Cette tactique commencera simultanément à préparer les mamelons pour l'allaitement..

En raison d'une augmentation du taux de mélanine chez une femme enceinte, les aisselles et la peau de la vulve s'assombrissent et parfois des taches de vieillesse apparaissent sur le visage. Ces phénomènes disparaîtront peu après l'accouchement..

Grossesse multiple

À ce stade de la grossesse, le ventre de la femme enceinte de jumeaux ou de jumeaux est nettement plus gros que celui des femmes enceintes d'un seul enfant. En conséquence, elle éprouve plus de problèmes de bien-être - constipation, brûlures d'estomac, mictions fréquentes en raison de la pression de l'utérus sur l'estomac. Il est particulièrement nécessaire de porter un bandage de soutien, une alimentation riche et un repos opportun..

Prévention de la douleur

Le plus souvent, les douleurs abdominales sont associées à une entorse continue des ligaments ronds de l'utérus. Ils résistent constamment à des contraintes importantes, qui augmentent avec la flexion et les mouvements intenses du tronc. La nature de la douleur est épisodique, implicitement exprimée. La condition ne nécessite pas de traitement.

Avec des crampes de faible intensité, la cause peut être une augmentation du tonus de l'utérus. Vous devez immédiatement vous allonger et vous détendre autant que possible en prenant une pilule No-shpy, en utilisant des bougies avec Papaverine. Si l'état d'hypertonicité utérine n'est pas passé dans les 1-2 heures, vous devriez demander une aide d'urgence.

Le risque de fausse couche à la 19e semaine de grossesse est minime, cependant, un avortement spontané peut survenir en raison d'une surcharge physique, d'un stress sévère, d'un accident, d'un traumatisme abdominal ou d'une chute. Dans le même temps, de fortes douleurs dans le bas-ventre avec des contractions et des taches abondantes sont ressenties. Dans certains cas, la vie de l'enfant et la santé de la mère dépendent d'une visite opportune chez un médecin. Si un décollement placentaire commence, des saignements utérins accompagnés de pertes sanguines élevées peuvent survenir. Par conséquent, vous ne devez pas ignorer l'apparition de douleurs et de pertes atypiques. Avec un accès rapide aux soins médicaux, la grossesse peut être sauvée.

Allocations - norme et pathologie

Normalement, les pertes vaginales à la semaine 19 doivent être légères, uniformes, presque transparentes, pas trop abondantes. Ils ont une subtile odeur de lait aigre. Un changement de ces paramètres - l'ajout d'une odeur désagréable, un changement de couleur en jaune ou vert, l'apparition d'inclusions mousseuses, purulentes ou fromagères - est un signe d'infection du vagin.

Si la cause de la leucorrhée pathologique est une maladie sexuellement transmissible, elle doit être traitée immédiatement sous la direction d'un dermatovénérologue..

L'apparition d'une leucorrhée abondante jaune-vert sous la forme de morceaux de fromage cottage avec des symptômes de démangeaisons et de brûlures est un signe de candidose ou de muguet. Cette maladie fongique survient souvent chez les femmes enceintes en raison d'une diminution temporaire de l'immunité. La candidose est provoquée par l'utilisation fréquente de bonbons, pâtisseries à base de farine de blé. Le muguet est traité chez les deux conjoints en même temps pour éviter les rechutes.

Tests obligatoires à la semaine 19

Avant de consulter un gynécologue, qui à ce moment-là est effectué tous les mois, une femme enceinte passe un test d'urine obligatoire et un test sanguin d'hémoglobine. Lors du rendez-vous chez le médecin, la sage-femme mesure sa tension artérielle, son poids et la hauteur de l'utérus. Le médecin écoute le rythme cardiaque du fœtus, donne des recommandations sur la nutrition.

Une deuxième échographie élective est généralement effectuée entre 20 et 24 semaines, mais pour des raisons médicales, elle peut être effectuée 1 à 2 semaines plus tôt. Le but principal de l'étude est d'évaluer le développement du fœtus, l'état du placenta et de l'utérus. En cas de suspicion d'anomalies génétiques et chromosomiques, le médecin qui mène l'étude évalue la taille du cartilage nasal et les paramètres de la zone du collet fœtal.

Ce qui peut être déterminé lors d'une échographie:

L'état du myomètre (couche musculaire de l'utérus);

Emplacement du placenta, risque de présentation;

L'état et le volume du liquide amniotique;

Le rapport de la taille de l'utérus et du fœtus;

Évaluation de l'état des organes internes et du rythme cardiaque de l'enfant;

Étant donné que le bébé à naître a déjà une sorte de mode veille et sommeil, pendant l'étude, vous pouvez le trouver en train de dormir ou, au contraire, de gambader activement dans le liquide amniotique..

Dynamique du poids

Il est recommandé d'effectuer la pesée chaque semaine, à la même heure de la journée, dans les mêmes vêtements. La dynamique du poids est un paramètre important pour évaluer le déroulement de la grossesse. Au deuxième trimestre, le gain de poids est en moyenne de 250 à 300 g par semaine. Si vous comptez dès les premiers jours de grossesse, à la dix-neuvième semaine, la femme enceinte ne devrait pas prendre plus de 6,3 kg. Ici, les caractéristiques individuelles d'une femme sont d'une grande importance - le poids initial, les caractéristiques constitutionnelles, le déroulement de la grossesse.

Intimité

Bien qu'il y ait une possibilité de détente, cela vaut la peine de s'autoriser un court voyage romantique dans la même zone climatique. Les relations sexuelles à ce stade de la grossesse sont tout à fait acceptables s'il n'y a pas de placenta praevia et de grossesses multiples. Habituellement, le médecin aborde le sujet du sexe individuellement avec chaque patient, en se concentrant sur son état.

Signes d'une grossesse gelée

Si à ce moment le mouvement fœtal n'est pas ressenti, la femme soupçonne que sa grossesse s'est arrêtée, s'est arrêtée. À 19 semaines, une grossesse gelée est extrêmement rare, mais cette possibilité ne peut pas être complètement exclue.

Les principaux symptômes de la pathologie:

Fin des mouvements commencés;

Absence de signes de grossesse - tension des glandes mammaires, nausées, si la toxicose est prolongée);

Absence de rythme cardiaque fœtal (déterminé par le médecin lors de l'examen);

L'apparition de douleurs dans l'abdomen comme des contractions;

Écoulement sanglant, sanglant et brun;

Au premier soupçon de grossesse décoloration, vous devriez consulter un médecin pour confirmer le diagnostic. Si l'enfant meurt, l'ovule est immédiatement retiré afin d'éviter d'empoisonner le corps de la femme avec des produits de décomposition. Elle reçoit un traitement anti-inflammatoire pour prévenir la septicémie et les pathologies des organes reproducteurs.

Les raisons de la décoloration de la grossesse peuvent être le conflit Rh, le déséquilibre hormonal, les conséquences de la consommation d'alcool et de drogues, les pathologies congénitales du développement fœtal.

Régime alimentaire et vitamines

Le remplissage du menu pendant cette période est fait dans un seul but: fournir à une femme enceinte un ensemble complet de protéines, d'oligo-éléments, de vitamines et de graisses saines. Une excellente source de protéines - bœuf et veau maigres, noix, viande de lapin, produits laitiers.

Pour l'apport en calcium et en fer, il est recommandé d'inclure le sarrasin et la farine d'avoine, les figues, les abricots secs, les kakis, les myrtilles, le jus de tomate, les œufs, les herbes et les pommes dans l'alimentation. Vous ne devez pas manger d'aliments contenant des additifs alimentaires, des colorants et des substituts de saveur. Il vaut mieux réserver temporairement les épices chaudes, les viandes fumées, les cornichons et les marinades. Les bonbons sont également malsains, car ils stimulent la prise de poids et provoquent des exacerbations du muguet.

Pour contrôler le poids corporel et ne pas mourir de faim, il vaut mieux manger souvent, en petites portions. Les meilleures méthodes de cuisson sont l'ébullition et la cuisson.

L'auteur de l'article: Lapikova Valentina Vladimirovna | Gynécologue, reproductologue

Éducation: Un diplôme en obstétrique et gynécologie a été obtenu à l'Université de médecine d'État russe de l'Agence fédérale pour la santé et le développement social (2010). En 2013, a terminé ses études de troisième cycle à N.N. N.I. Pirogova.

Quels sont les symptômes et signes si la grossesse est gelée à la 17e semaine de grossesse?

Le deuxième trimestre de grossesse est une période de repos: la femme enceinte n'est plus tourmentée par la toxicose, le ventre n'est pas trop gros, et les mouvements ne sont pas encore contraints. Cependant, certaines femmes ont des complications pendant cette période, ce qui peut entraîner des conséquences graves, voire la décoloration de l'embryon.

Qu'est-ce qu'une grossesse gelée

La grossesse gelée est une pathologie qui conduit à la mort fœtale intra-utérine, survient le plus souvent dans la période allant de 14 (premier trimestre) à 20 semaines (deuxième trimestre), un autre nom pour ZB est une fausse couche.

Signes à 17-19 semaines

Au deuxième trimestre de la grossesse, les fausses couches ne sont pas aussi fréquentes que lors du premier, mais si vous présentez certains symptômes, il y a lieu de s'inquiéter. La mort de l'embryon s'accompagne d'un écoulement sanglant. Si l'enfant décède des suites d'une infection, l'écoulement peut être de n'importe quelle nature:

  • la température monte;
  • la femme observe une faiblesse et un tremblement intérieur;
  • arrêt déraisonnable de la toxicose et arrêt de l'augmentation mammaire;
  • douleur abdominale et taille inappropriée de l'utérus;
  • L'échographie montre l'absence de rythme cardiaque du bébé;
  • un fœtus déjà formé commence à se décomposer dans l'utérus;
  • la femme s'inquiète des saignements utérins dangereux, le corps est vulnérable et faible.

Premiers symptômes

L'utérus ne grandit pas, l'abdomen cesse de grandir. Une femme seule est incapable de déterminer la mort d'un enfant dans l'utérus au début du deuxième trimestre, par conséquent, les visites chez le gynécologue sont une action obligatoire pour le déroulement normal de la grossesse.

Semaine 17

Une fausse couche n'est pas toujours accompagnée de signes fiables (saignements, fièvre, douleur), par conséquent, pour tout problème de tonus de l'utérus (écoulement abondant: maculé, aqueux, brun), une femme a besoin d'un examen gynécologue.

À la semaine 18

Le ventre de la femme enceinte est sensiblement arrondi pendant cette période. Il est tout aussi impossible pour une femme de diagnostiquer de manière indépendante les signes d'une grossesse gelée en elle-même qu'à 17 semaines. Les symptômes d'augmentation mammaire, d'absence de toxicose, de maux de dos et de sécrétions brunes sont attribués à une augmentation du terme. Cependant, de nombreuses femmes, dont le fœtus bouge déjà à 18 semaines, ressentent pendant cette période le manque d'activité motrice du bébé. Ces signes indiquent une mauvaise nouvelle - ne retardez pas votre visite chez le médecin.

À la semaine 19

Les causes

Les raisons de la mort d'un enfant dans l'utérus peuvent s'expliquer par:

  • Erreurs chromosomiques ou génétiques (toute «erreur» dans le développement des organes internes entraîne la mort du fœtus; en présence d'une anomalie chromosomique ou génétique grave, l'enfant peut vivre de 2 à 20 semaines);
  • Grossesse anembryonnaire (les cellules qui forment le placenta se multiplient et les cellules responsables du développement du fœtus cessent de se diviser; grâce à l'échographie, un œuf fœtal vide sans embryon est visible; la grossesse anembryonnaire se termine par une fausse couche);
  • Troubles hormonaux et maladies auto-immunes (les femmes atteintes de diabète ou de polykystose ovarienne sont le plus souvent à risque de fausse couche);
  • Maladies infectieuses (les parasites provoquent des maladies dangereuses pour le déroulement normal de la grossesse; les maladies les plus dangereuses pour les femmes enceintes: herpès, rubéole et toxoplasmose, la future mère peut même ne pas être au courant de la présence de ces maladies, car elles sont asymptomatiques);
  • Le tabagisme, le café et l'alcool (les filles qui abusent de mauvaises habitudes sont plus susceptibles d'avoir des problèmes de fausse couche);
  • Poids corporel trop important ou, au contraire, trop petit (l'indice corporel optimal varie de 18,5 à 25);
  • Pathologies de l'utérus (détection d'incohérences dans la structure, la forme et la taille de l'utérus, à la suite desquelles se développe un myome utérin);
  • Prendre des médicaments (utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des contraceptifs);
  • Intoxication chimique (le formaldéhyde, les gaz et l'oxyde d'éthylène entraînent la mort d'un enfant à n'importe quel stade de la grossesse);
  • Maladies chroniques (troubles du système circulatoire, présence de maladies cardiaques et hépatiques);
  • Grossesse multiple (selon les statistiques, les femmes qui portent un enfant souffrent moins de congélation fœtale);
  • Grossesse par fécondation in vitro (les causes de la congélation fœtale sont inconnues).

Comment diagnostiquer

Lorsque des pathologies sont détectées au deuxième trimestre, le gynécologue observe un écart entre la taille de l'utérus et la période de développement.

HCG - gonadotrophine chorionique, une hormone qui est produite à partir de la coquille de l'embryon après que l'embryon s'installe dans l'utérus. Une violation du niveau de hCG indique un dysfonctionnement dans le corps de la femme enceinte. Lorsque le fœtus gèle, le niveau de hCG diminue considérablement.

L'échographie montre la présence d'un rythme cardiaque chez le bébé. Sur l'écran du moniteur, un œuf fertile vide ou une taille réduite de l'embryon.

Que faire si une pathologie est détectée

Examens de base entre 17 et 19 semaines

Liste des analyses requises:

  • Deuxième échographie planifiée (montre le développement du bébé dans l'utérus) ou re-dépistage;
  • Les femmes enceintes donnent du sang pour mesurer le taux d'hCG (utilisé pour exclure une grossesse gelée);
  • Tests pour la détection de la syphilis;
  • Tests de glycémie et de coagulation.

Afin d'exclure une grossesse gelée, une femme se voit prescrire des types d'examens par étapes à différents stades de la grossesse. Cependant, ne désespérez pas si la fausse couche s'est produite, souvent la faute de la femme n'est pas là. Après un court traitement, une femme peut bientôt concevoir et porter un bébé en bonne santé..

Grossesse congelée: pourquoi cela se produit et comment éviter

10 à 20% de toutes les grossesses se terminent spontanément. Pour la plupart des femmes, cela devient une énorme tragédie - l'horreur et la panique causées par la douleur et les saignements abondants plongent dans le choc. Cependant, une grossesse sur dix (et selon certaines sources - une sur cinq) s'interrompt imperceptiblement: tandis qu'une femme essaie le rôle d'une future mère, une nouvelle vie s'évanouit tranquillement. Pourquoi cela se produit-il, comment savoir si la grossesse est terminée et comment l'éviter?

Une grossesse congelée ou une fausse couche est la mort d'un embryon ou d'un fœtus avec un long retard dans la cavité utérine. La mort intra-utérine d'un fœtus ou d'un embryon à un stade précoce provoque le «syndrome du fœtus mort»: l'activité contractile de l'utérus est inhibée et des troubles hémostasiologiques surviennent dans le corps de la mère - saignements et formation de caillots sanguins.

«Au premier trimestre, dans 75% des cas, la mort de l'embryon précède les symptômes d'une menace d'avortement.

Malheureusement, dans le cas d'une grossesse gelée, la mort fœtale est irréversible. Il est impossible de "guérir" et de recommencer le processus de développement du bébé.

Quand la grossesse peut geler

Il existe un risque de mort fœtale intra-utérine à tout stade de la grossesse, mais la probabilité de cette tragédie est plus élevée à certaines périodes. Ainsi, selon les statistiques, le plus souvent, une grossesse gelée est diagnostiquée:

  • à 3-4 semaines;
  • à 8-11 semaines;
  • à 16-18 semaines.

La décoloration de la grossesse au stade le plus précoce, en règle générale, est associée à une embryon - une pathologie dans laquelle la fécondation de l'ovule a eu lieu, mais les cellules n'ont pas commencé à se diviser (souvent le problème est causé par la qualité du sperme). Un tel ovule fécondé se comporte "comme un œuf sain" - pénétrant dans la cavité utérine, il provoque des changements correspondants et commence même à former des membranes. Mais après quelques semaines, une telle grossesse est interrompue..

8ème semaine - la période d'embryogenèse, la pose des principaux organes de l'embryon, c'est à ce moment que la manifestation d'anomalies génétiques est probable qui rend le fœtus non viable.

Les raisons pour lesquelles la décoloration se produit à 16-18 semaines sont encore controversées parmi les spécialistes. Peut-être que la cause est un placenta mal formé (ce processus se termine à la 15e semaine).

Comment suspecter une grossesse gelée

Souvent, dans les premiers jours qui suivent la grossesse, le bien-être de la femme s'améliore même: la toxicose s'arrête, la sensibilité des mamelons diminue - ce qui inquiète les femmes au premier trimestre. Ils vont chez le médecin quand il y a déjà des signes vraiment alarmants - douleur dans le bas-ventre et problèmes sanglants. Au deuxième trimestre, une femme déclenche l'alarme plus tôt - lorsqu'elle cesse de ressentir les mouvements du bébé (normalement, environ 10 mouvements du bébé par jour sont ressentis pendant une période de 18 à 20 semaines).

«Tout cela (et même le repérage) n'indique pas nécessairement un avortement, mais cette situation nécessite une consultation urgente avec votre médecin!

Si vous ne consultez pas de médecin, le fœtus, hélas, commence à se décomposer dans la cavité utérine: l'écoulement devient purulent, la température augmente et enfin, la complication la plus redoutable est la coagulation intravasculaire disséminée (coagulation intravasculaire disséminée, qui se caractérise par la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins avec une diminution simultanée de la coagulation sanguine) ) - tout cela sans soins médicaux d'urgence peut être fatal.

Comment un médecin déterminera une grossesse gelée

La première chose qui rendra tout médecin méfiant est le décalage entre la taille de l'utérus et du fœtus et la période obstétricale de la grossesse. Même s'il n'y a aucun signe de grossesse gelée, c'est une raison pour un examen approfondi..

Le deuxième signe qui alertera le médecin lors de l'examen est qu'il n'entendra pas le rythme cardiaque de l'enfant (à 18-20 semaines, cela peut déjà être fait à l'aide d'un stéthoscope). Cependant, ce n'est pas un signe obligatoire, car l'emplacement du placenta sur la paroi avant de l'utérus ne permet ni au médecin d'entendre le rythme cardiaque, ni à la mère - de ressentir les mouvements du bébé.

«Pour confirmer ou apaiser les inquiétudes, le médecin demandera des tests supplémentaires. Il s'agit d'une étude échographique (échographie), ainsi que d'une analyse du niveau de gonadotrophine chorionique humaine (hCG) dans le sang.

L'erreur n'est malheureusement pas possible. Si le taux d'hCG ne correspond pas à l'âge gestationnel, le médecin ne voit pas le rythme cardiaque du bébé à l'échographie, alors la grossesse est déjà terminée! Il est nécessaire d'achever ce processus le plus tôt possible avant que des conséquences néfastes pour la santé de la femme ne surviennent..

Comment mettre fin à une grossesse gelée

Si le médecin est sûr que le processus d'avortement du fœtus décédé a déjà commencé, il permettra probablement au corps de la femme de faire face au problème par lui-même. Une grossesse gelée se terminera par une fausse couche, et cela, aussi désagréable que cela puisse paraître, est l'issue la plus favorable..

Pour des périodes allant jusqu'à 8 semaines de grossesse, il est possible de prendre des médicaments spéciaux - le processus sera similaire à l'avortement médicamenteux.

Enfin, une intervention chirurgicale est nécessaire à une date ultérieure. Le médecin effectuera les mêmes démarches que pour un avortement conventionnel: par aspiration sous vide ou curetage de la cavité utérine. Même si vous êtes fondamentalement contre l'avortement, vous devez comprendre que dans ce cas, il s'agit d'une opération nécessaire - l'enfant est déjà décédé.

«Que la fausse couche se soit produite seule ou que le fœtus mort ait été enlevé par un chirurgien, votre médecin vous prescrira certainement des antibiotiques. Ne négligez pas cette recommandation, une telle thérapie aidera à éviter l'infection de la cavité utérine et à l'avenir à porter un enfant en bonne santé!

Pourquoi la grossesse gèle

La cause la plus fréquente est des anomalies génétiques du fœtus, provoquant des troubles incompatibles avec un développement ultérieur. Les «coupables» ne sont pas toujours la mère, le père ou les deux à la fois - il y a aussi des mutations aléatoires, alors que génétiquement les deux parents sont absolument en bonne santé.

"Le plus souvent, ces grossesses sont interrompues aux stades les plus précoces: 75% des grossesses génétiquement anormales sont interrompues à 6-7 semaines, un autre 20% - à 12-17 semaines, jusqu'à 28 semaines, pas plus de 7% de ces bébés se développent.

En deuxième lieu, il y a les troubles hormonaux dans le corps de la mère: un manque de progestérone, le diabète sucré, l'hyper et l'hypofonctionnement de la glande thyroïde, l'hyperandrogénie - une teneur accrue en hormones sexuelles mâles et un certain nombre d'autres pathologies. Il convient de noter que la plupart d'entre eux ne constituent pas un obstacle absolu à la réussite de la grossesse, mais nécessitent une correction obligatoire et que la préparation doit commencer avant le moment de la conception..

Les maladies auto-immunes, en particulier le syndrome des antiphospholipides, qui provoque la formation de thrombus, jouent également leur rôle dans l'avortement spontané. C'est la principale raison de la mort de l'embryon après la 10e semaine de grossesse. Il convient de noter qu'une thérapie rapide réduit l'impact négatif de ce facteur et vous permet de supporter et de donner naissance en toute sécurité à un enfant en bonne santé..

Infections. Contrairement à l'idée fausse commune, la grossesse n'est pas interrompue par un rhume. Les principaux responsables infectieux d'une grossesse gelée sont la rubéole et la grippe, en particulier avec des complications. Cependant, parmi les raisons, d'autres maladies sont également nommées: cytomégalovirus, herpès, toxoplasmose (surtout si l'infection s'est déjà produite pendant la grossesse), tous les types de maladies sexuellement transmissibles.

La fécondation in vitro. Pour une raison inconnue, des embryons absolument sains implantés dans l'utérus d'une femme idéalement préparée peuvent arrêter leur développement à un stade précoce..

L'âge des parents, en particulier de la mère, est également cité parmi les raisons indirectes. Cela est probablement dû au fait qu'avec l'âge, le risque d '«erreurs» génétiques, le fardeau des infections et le nombre de maladies chroniques «s'accumulent».

«Dans 20 ans, l'avortement spontané est menacé par environ 10% des femmes, à 35 ans - 25%, à 45 ans - 50%.

Comment éviter une grossesse gelée et quelle est la probabilité de sa récidive

Hélas, il est impossible de se garantir complètement contre une issue défavorable, puisque, comme souligné ci-dessus, un certain nombre de «pannes» génétiques sont le résultat d'un cas. Et pourtant, si la première grossesse s'avérait gelée, il est recommandé de donner les restes du fœtus à des recherches génétiques afin de savoir si un tel résultat pourrait être le résultat de l'hérédité..

"Le risque d'interruption spontanée répétée de grossesse avec des antécédents de fausse couche est d'environ 8% (c'est-à-dire exactement le même que chez n'importe quelle femme, quel que soit le nombre de naissances réussies).

Cependant, si les grossesses ultérieures se terminent par des fausses couches, le risque est très probablement lié à de graves troubles génétiques. Ainsi, la probabilité qu'après trois fausses couches et la quatrième grossesse soit interrompue prématurément est de 40%, la cinquième est supérieure à 60%. Vous ne devez pas expérimenter votre propre santé et risquer de devenir mère. Après deux grossesses interrompues, assurez-vous de contacter votre généticien et, si nécessaire, utilisez la procédure de FIV. Le choix d'un embryon génétiquement sain augmentera considérablement les chances de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

"Si vous n'avez identifié aucune anomalie génétique ni aucune maladie affectant la procréation d'un enfant, vous pouvez planifier une nouvelle grossesse dès 3 à 6 mois après la mort.

S'il s'avère que des troubles non génétiques étaient à l'origine de la décoloration de la grossesse, il est nécessaire de faire attention au traitement et à la préparation à la conception. Ne comptez pas sur le hasard.

L'infertilité après une seule grossesse congelée est une complication assez rare (moins de 10%), mais les grossesses congelées répétées deviennent en elles-mêmes un facteur de risque, entraînant des perturbations hormonales.

Quels conseils pouvons-nous donner aux mères dont la grossesse a échoué?

Ce qui vous est arrivé n'est pas rare. La recherche moderne montre qu'une grossesse sur cinq se termine spontanément. C'est juste que certaines fausses couches se produisent si tôt que les femmes ne soupçonnent même pas qu'elles étaient enceintes, étant donné que ce qui se passe est un dysfonctionnement du cycle menstruel..

N'oubliez pas: vous n'êtes pas responsable de ce qui s'est passé, tout comme le père de l'enfant et les médecins. Les chances de survie de cet enfant n'étaient pas plus élevées que si la grossesse n'avait pas eu lieu du tout..

Ce qui vous est arrivé est une tragédie. N'ayez pas peur d'en discuter avec votre mari, vos parents ou votre petite amie. Ne vous repliez pas sur vous-même! N'hésitez pas à consulter un psychologue.

La grossesse gelée dans la grande majorité des cas est un accident. Rien ne vous empêchera de tomber enceinte et d'avoir un bébé en bonne santé. Les chances que votre prochaine grossesse se termine sont exactement les mêmes que celles de votre amie qui n'a pas encore d'enfants. Ou comme un ami qui a déjà cinq enfants. En d'autres termes, les statistiques défavorables ne s'accumulent pas, à chaque fois que tout repart de zéro..

Et qu'une histoire de maternité heureuse apparaisse sur cette feuille vierge!

Signes d'une grossesse gelée

Parfois, la joie de la future maternité est éclipsée par l'amertume de la nouvelle d'une grossesse gelée. Ignorant cela et au début ne ressentant rien, une femme subit un stress énorme après une telle nouvelle. Comment déterminer une grossesse gelée, quels sont ses symptômes, ses signes? Comprenons ce problème.

Causes de mort fœtale

Une grossesse gelée est appelée un arrêt du développement et la mort du fœtus jusqu'à 28 semaines. Mais le plus souvent, il est diagnostiqué pendant jusqu'à 13 semaines. Les raisons de ce phénomène dangereux et stressant sont multiples. Tout d'abord, les femmes qui fument et boivent de l'alcool sont à risque. Vous devez vous débarrasser de ces mauvaises habitudes même au stade de la planification de la grossesse. Vous ne pouvez pas utiliser de médicaments pour le moment, car beaucoup d'entre eux sont excrétés par l'organisme pendant une longue période. Parfois, une femme enceinte ne sait toujours pas l'apparition de sa position intéressante et boit des pilules qui affectent négativement le fœtus.

La raison de la mort du fœtus peut être une violation du fond hormonal et un manque de progestérone, l'hormone de la grossesse. Diverses infections peuvent également entraîner une décoloration de la grossesse. L'infection avec eux à un stade précoce est très dangereuse, car en plus de cela, elle peut entraîner des pathologies du développement de l'enfant..

Les anomalies génétiques chez le fœtus sont la cause la plus fréquente de décoloration de la grossesse. Pas étonnant qu'ils disent que la sélection naturelle est à l'œuvre - et ainsi l'embryon «malade» perd la chance de se développer.

Si, pendant la période de planification de la grossesse, une femme a des infections sexuellement transmissibles, elle doit être guérie, et seulement après cela, pensez aux enfants..

Premiers symptômes

Malheureusement, la grossesse au tout début de la décoloration peut ne pas se manifester du tout, c'est-à-dire qu'elle peut ne pas présenter de symptômes externes. Plus tard, la femme peut déjà ressentir des crampes, des écoulements rouges sales peuvent disparaître. Cela se produit au stade du détachement de l'ovule, c'est-à-dire avec une fausse couche naissante.

Grossesse congelée: signes et symptômes

Une grossesse gelée est un arrêt anormal du développement du fœtus, qui se termine par sa mort. Une grossesse non développée se déroule avec des symptômes caractéristiques d'un port sain: les glandes mammaires deviennent sensibles, la menstruation s'arrête, l'utérus augmente, des hormones sont libérées. Cependant, parfois pour des raisons inconnues, le fœtus meurt.

Vous devez savoir que selon les statistiques, après une interruption prématurée de grossesse due à une grossesse gelée, jusqu'à 90% des femmes donnent naissance en toute sécurité à un enfant en bonne santé..

Combien de temps une grossesse congelée est-elle possible?

L'arrêt du développement fœtal peut survenir à tout âge et à tout stade du développement prénatal, cependant, il est le plus souvent diagnostiqué aux premiers stades - au cours du premier trimestre de la grossesse.

Actuellement, les données statistiques permettent de déterminer les périodes les plus à risque de développer une pathologie. La plupart des cas de grossesse gelée ont été enregistrés à 8 semaines obstétriques, 3-4, 9-11, 16-18 semaines sont moins dangereuses. Aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, le risque de développer une pathologie est nettement plus faible.

Quel est le danger d'une grossesse gelée

Au début de la grossesse, en raison de signes implicites d'anomalie, la femme enceinte peut ne pas prêter immédiatement attention à la fin du développement fœtal. Le rejet de l'ovule se produit généralement dans les 14 à 17 jours, de sorte qu'une femme peut marcher avec un embryon mort dans l'utérus pendant jusqu'à 2,5 semaines. Et si une fausse couche spontanée ne se produit pas, et plus longtemps. Dans ce cas, un appel à un gynécologue se produit déjà au stade de l'inflammation sévère et de l'empoisonnement du corps de la femme enceinte par les membranes.

À tout stade du développement prénatal, la pathologie fœtale peut entraîner des changements dans la coagulation sanguine et d'autres saignements, ce qui constitue une menace pour la vie d'une femme.

Causes d'une grossesse gelée

Pourquoi la grossesse gèle-t-elle? Malheureusement, il n'est parfois pas possible de déterminer avec précision l'étiologie de l'apparition d'une grossesse gelée. Néanmoins, les experts identifient les causes les plus courantes de pathologie:

Troubles génétiques du fœtus

La raison la plus courante affectant l'apparition d'une grossesse gelée dans les premiers stades (au premier trimestre), les experts appellent les anomalies chromosomiques de l'embryon lui-même. La pathologie peut être héritée du père ou de la mère. En règle générale, la conséquence d'une défaillance génétique se manifeste aux premiers stades de la grossesse..

Les obstétriciens-gynécologues soutiennent que la cause probable du deuxième ou du troisième arrêt embryonnaire est une combinaison infructueuse de matériel génétique parental.

Troubles hormonaux

Toute la période de naissance d'un enfant se déroule sous l'influence des hormones produites par le corps de la femme. Par conséquent, toute violation du bon fonctionnement de la production de substances biologiquement actives peut entraîner la mort du fœtus. La cause fondamentale la plus courante du processus pathologique est considérée comme un manque de progestérone et d'œstrogène, une hormone féminine dans le sang de la mère, ou un excès de testostérone, une hormone masculine.

Conflit rhésus

Les médecins appellent la différence entre un facteur Rh positif d'un enfant et un facteur négatif d'une mère un conflit Rh. Le conflit rhésus se manifeste par la production d'anticorps par le corps de la mère, à la suite de quoi la privation d'oxygène et la mort fœtale peuvent se développer. En règle générale, les spécialistes diagnostiquent une telle condition à temps et prennent des mesures préventives pour la prévenir..

Les infections

Pendant la période prénatale, en raison d'un affaiblissement général du système immunitaire, tous les processus infectieux chroniques chez une femme sont exacerbés. Ces infections "inoffensives" (ureaplasmose, mycoplasmose), qui auparavant ne se manifestaient d'aucune manière et ne posaient aucun problème, peuvent provoquer pendant cette période la mort de l'embryon.

Troubles de la coagulation sanguine

Parfois, en raison d'une prédisposition génétique, le syndrome des antiphospholipides (APS) survient dans le corps de la mère. Le syndrome se manifeste par la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux et les capillaires du placenta. Une circulation sanguine altérée interfère avec la nutrition normale du fœtus, ce qui entraîne par la suite sa mort.

Médicaments

La prise de certains médicaments peut avoir des conséquences irréversibles sur l'embryon. Par conséquent, vous ne devez prendre vos médicaments qu'après avoir consulté votre médecin..

Stress

Une surcharge émotionnelle défavorable a un effet dévastateur sur la santé de la mère et du fœtus. Une femme enceinte devrait essayer d'exclure les charges stressantes et le surmenage de sa vie..

Impact physique

Soulever des poids, une activité physique intense au travail ou un traumatisme abdominal peuvent provoquer une hypertonicité de l'utérus et entraîner un arrêt de la croissance fœtale. Par conséquent, vous devez suivre les recommandations du médecin, ne pas vous surcharger, ne pas porter de talons hauts pour éviter les chutes.

Mauvais mode de vie

L'abus de boissons alcoolisées, de drogues ou de tabac est nocif pour quiconque. Cependant, l'enfant est particulièrement sensible à ces influences dans l'utérus. Pour son développement ultérieur réussi, vous devez abandonner les mauvaises habitudes.

Dans la plupart des cas, une fausse couche est le résultat d'une combinaison défavorable de diverses conditions et facteurs qui sont complètement surmontables pour n'importe quelle femme..

Comment se manifeste une grossesse gelée: signes et symptômes

Quels sont les premiers signes et symptômes d'une grossesse gelée aux premiers stades, comment le déterminer? Au cours du premier trimestre de la grossesse, l'arrêt du développement embryonnaire peut être invisible pour une femme.

Dans un premier temps, la disparition de la toxicose et de la sensibilité des glandes mammaires peut servir de signe et symptôme caractéristique d'une grossesse gelée au premier trimestre.

Après le détachement de l'ovule de l'utérus, des crampes et des douleurs de traction apparaissent dans l'abdomen et le bas du dos, en même temps, du sang ou un écoulement sanglant est libéré des organes génitaux. Des signes d'intoxication par les produits de décomposition des membranes peuvent apparaître: douleur vive, fièvre, frissons, faiblesse.

À toutes les périodes de naissance d'un enfant, un signe de pathologie fœtale est une diminution de la température corporelle basale. Il est à noter qu'une température basale basse n'est pas trouvée chez toutes les femmes avec une grossesse gelée..

Le principal symptôme d'une grossesse gelée aux derniers stades du développement prénatal est le manque d'activité physique de l'enfant. Si l'un des signes ou symptômes ci-dessus apparaît, vous devez consulter votre médecin pour un diagnostic précis..

Diagnostic d'une grossesse gelée

Il est possible de diagnostiquer l'arrêt de la croissance fœtale en utilisant un test sanguin pour l'hCG, un examen gynécologique et une échographie.

Un test sanguin ou urinaire pour l'hCG est utilisé dans les premiers stades de la grossesse ou comme marqueur auxiliaire aux stades ultérieurs pour exclure une grossesse manquée. L'hormone gonadotrophine chorionique humaine est produite par le chorion, qui devient plus tard le placenta du fœtus. Avec une grossesse gelée, l'hormone hCG cesse d'être produite et présente des taux considérablement réduits en 5 à 7 jours. Avec une grossesse gelée, le test montre l'absence de grossesse. Si l'anomalie survient au cours des deuxième et troisième grossesses, des taux élevés de gonadotrophine peuvent persister pendant un mois.

Avec un examen gynécologique, la pathologie fœtale est diagnostiquée par l'écart entre la taille de l'utérus et l'âge gestationnel. En outre, le médecin fait attention à l'ouverture du canal cervical, à la nature de l'écoulement et à l'absence de cyanose (cyanose) du col de l'utérus.

Les résultats les plus fiables dans le diagnostic de la congélation fœtale sont présentés par échographie. À l'aide de l'échographie, le médecin détermine la présence ou l'absence de rythme cardiaque dans l'embryon. Cependant, cela ne peut être fait qu'à partir de la 5ème semaine obstétricale de développement, c'est à ce moment que l'appareil pourra enregistrer les battements du cœur de l'enfant. Cependant, il existe des cas d'erreurs dans le diagnostic d'une grossesse décédée par échographie. Par conséquent, au moindre soupçon d'incompétence du médecin, nous recommandons la duplication avec un autre spécialiste.

Si un spécialiste doute du diagnostic, en règle générale, des examens répétés sont prescrits après une courte période..

Traitement et conséquences après une grossesse gelée

Les tactiques de traitement de la pathologie fœtale dépendront de la période de développement prénatal et de l'état de santé de la mère..

Après avoir diagnostiqué et passé des tests après une grossesse gelée, le médecin adopte une attitude attentiste, car dans la plupart des cas, une fausse couche naturelle se produit - le moyen le plus doux de retirer le fœtus pour la santé d'une femme. Si le processus naturel ne se produit pas, des médicaments spéciaux sont prescrits qui provoquent une contraction artificielle de l'utérus. Il est à noter qu'un traitement médicamenteux est possible jusqu'à 8 semaines de grossesse..

Une autre méthode pour enlever l'ovule est appelée aspiration sous vide. Actuellement, cette méthode de traitement est la plus populaire parmi les spécialistes. Les avantages d'un vide peuvent être appelés: dommages minimes à la membrane muqueuse de l'utérus et du col de l'utérus, récupération rapide de la cavité utérine après la procédure, durée minimale de l'opération.

À une date ultérieure, le nettoyage de l'utérus après une grossesse gelée a lieu lors d'une intervention chirurgicale (curetage). Après une intervention gynécologique, des manifestations de divers processus inflammatoires, des adhérences (synéchie) et même des perforations utérines sont probables.

Prévention d'une grossesse gelée

Avant de planifier la prochaine grossesse, vous devez suivre un traitement préventif pour éviter la récurrence de la pathologie. À cette fin, il est nécessaire de passer des tests afin d'identifier les raisons possibles de l'arrêt du développement du fœtus..

Quels examens et tests sont effectués après une grossesse gelée?

  • Échographie des organes pelviens;
  • analyse du niveau d'hormones dans le sang;
  • un test sanguin pour le niveau d'anticorps contre les maladies virales;
  • examen d'un frottis pour les MST;
  • étude génétique de la compatibilité des partenaires;
  • les résultats sont également importants

Si tous les tests ne montrent aucune anomalie, le traitement n'est probablement pas nécessaire. En cas d'écarts révélateurs de l'état de santé d'une femme, il est impératif de suivre un traitement préventif prescrit par un médecin.

Planification de la grossesse après la congélation fœtale

Est-il possible, comment et quand tomber enceinte après une grossesse gelée? Les spécialistes examinent la question de la planification de la grossesse de différentes manières. Ainsi, dans les pays européens, la grossesse est autorisée déjà 2-3 mois après la pathologie, tandis que dans les pays de l'ex-URSS, les médecins recommandent de s'abstenir de concevoir pendant 6 mois.

Par exemple, si une infection virale était la raison de l'arrêt du développement fœtal, les experts conseillent d'attendre que le corps développe une réponse immunitaire contre l'infection..

Beaucoup de gens posent une question sur la planification d'une grossesse après avoir gratté une grossesse gelée!? Après le grattage, le gynécologue prescrit une prise obligatoire de trois mois de contraceptifs pour restaurer la muqueuse utérine. Dans le cas d'une anomalie chromosomique de l'embryon, il est nécessaire d'attendre uniquement que les organes pelviens soient restaurés après le retrait de la grossesse congelée. Ensuite, vous pouvez réessayer en toute sécurité. Comme nous l'avons écrit ci-dessus, vous avez 90% de chances que votre prochaine grossesse réussisse..

Recommandations de la femme enceinte

Le développement prénatal sûr de l'enfant sera facilité par les recommandations simples suivantes:

  • prenez de l'acide folique avant la conception;
  • suivre un cours de renforcement général des vitamines;
  • équilibrez votre alimentation;
  • mener une vie saine;
  • surveiller la microflore des organes génitaux;
  • ne vous soignez pas;
  • suivre les recommandations du médecin.

Les statistiques montrent que dans la plupart des cas, les grossesses répétées se terminent par la naissance d'un bébé en bonne santé, alors ne désespérez pas et ne vous blâmez pas, vous ou votre partenaire.

Vidéo sur une grossesse gelée

Nous vous invitons à regarder une vidéo sur une grossesse gelée, dans laquelle le médecin vous expliquera les raisons possibles de ce processus. Cela aidera à regarder cette circonstance sous un angle différent..

Grossesse gelée: signes et causes

Comment réduire le risque de fausse couche.

Igor Makarov Docteur en sciences médicales, professeur, docteur de la catégorie de qualification la plus élevée

Ce que vous devez savoir sur une grossesse gelée, comment réduire le risque de fausse couche - dit le docteur en médecine, le professeur Igor Makarov.

Lors d'une grossesse non en développement, également appelée «grossesse gelée», la mort de l'embryon / du fœtus survient, mais il n'y a aucun signe clinique de fausse couche spontanée.

Causes de grossesse manquée

Les raisons d'une grossesse manquée sont très diverses. Ainsi, l'arrêt du développement de l'embryon / fœtus peut être dû au processus inflammatoire résultant de l'action de divers micro-organismes. Les agents responsables de l'inflammation les plus courants sont: streptocoques, staphylocoques, E. coli, Klebsiella, virus de la rubéole, cytomégalovirus, virus de l'herpès simplex, virus Coxsackie, mycoplasme, chlamydia, tréponème, mycobactéries, toxoplasme, plasmodes, champignons (muguet).

Les maladies infectieuses chroniques chez une femme n'entraînent le plus souvent pas directement la mort fœtale intra-utérine, mais provoquent certains troubles qui y contribuent. Par exemple, en raison de l'influence directe d'un facteur infectieux, une malformation cardiaque se forme chez le fœtus, ce qui empêche son développement normal. Cependant, ce ne sont pas toujours et toutes les infections qui entraînent la mort de l'embryon. L'influence de l'infection dans ce cas dépend du chemin de sa pénétration, de son implication dans l'infection du fœtus et des membranes amniotiques, du type et de l'activité de l'agent pathogène, du nombre de micro-organismes pénétrants, de la durée de la maladie de la mère, de l'activité des capacités de protection du corps et d'autres facteurs.

Les micro-organismes peuvent pénétrer dans l'utérus à partir des parties inférieures du système reproducteur, infectant le liquide amniotique, qui est ensuite avalé par le fœtus. L'infection peut se propager à travers les membranes amniotiques et plus loin au fœtus, causant des dommages à ses organes internes, qui, à leur tour, sont la cause de sa mort. L'infection peut atteindre le fœtus et des foyers d'inflammation chroniques dans les trompes de Fallope et dans les ovaires.

La mort de l'embryon / fœtus peut être due à une violation de la relation immunitaire, étant donné que l'ovule est à moitié étranger à l'organisme maternel. Dans ce cas, des réactions de rejet sont activées, visant à affecter l'ovule et à le retirer de l'utérus. Une grossesse non en développement peut être causée par diverses anomalies chromosomiques: dans les premières semaines de grossesse, des modifications chromosomiques sont observées en cas d'avortement spontané, c - c c - avec l'âge, la probabilité d'anomalies chromosomiques augmente. Les raisons du développement d'anomalies chromosomiques sont également des facteurs externes défavorables. L'arrêt de la croissance et du développement de l'embryon / fœtus peut entraîner des complications thrombotiques dues à des anomalies génétiques du système de coagulation sanguine chez une femme enceinte. Les plus courants d'entre eux sont: la mutation du facteur V Leiden, la mutation de la prothrombine G202110A, la mutation de la méthyltétrahydrofolate réductase, le polymorphisme du gène activateur du plasminogène, le polymorphisme des récepteurs plaquettaires.

Les troubles du système de coagulation sanguine causés par le syndrome des antiphospholipides déterminent également le développement défavorable de l'embryon / fœtus. Dans les premiers stades de la grossesse, le rôle de l'effet nocif direct des anticorps antiphospholipides sur les structures de l'ovule avec un avortement spontané ultérieur n'est pas exclu. Avec cette pathologie, le processus d'implantation de l'ovule est perturbé. De plus, avec le syndrome des antiphospholipides, il y a une diminution de la formation de vaisseaux sanguins du placenta et une diminution de sa fonction, ce qui peut entraîner une grossesse manquée. Une autre cause de développement altéré de l'embryon et du placenta dans le syndrome des antiphospholipides est la thrombose et les lésions des vaisseaux utéro-placentaires.

Parmi les causes de fausse couche, on distingue également les changements hormonaux. Une formation altérée et une fonction diminuée du corps jaune dans l'ovaire entraînent une diminution de la progestérone et une préparation inadéquate de l'utérus pour l'implantation de l'ovule. À cet égard, la formation de la circulation sanguine utéro-placentaire est perturbée, ce qui entraîne une diminution de l'apport sanguin à l'embryon / fœtus et sa mort. Souvent, de telles violations se produisent avec une accumulation excessive d'hormones sexuelles mâles dans le corps d'une femme (syndrome de Stein-Leventhal, syndrome adrénogénital), avec une fonction thyroïdienne diminuée ou augmentée.

Plus la période de gestation est courte, plus la sensibilité de l'embryon / fœtus à l'action des facteurs dommageables est élevée. Cependant, il diminue de manière inégale au cours du développement intra-utérin. On distingue les périodes critiques pendant la grossesse dans lesquelles l'ovule, l'embryon et le fœtus sont particulièrement vulnérables aux effets indésirables: la période d'implantation, la période d'embryogenèse, la période de formation du placenta (jusqu'à 12 semaines), la période de formation des systèmes fonctionnels les plus importants du fœtus

Signes cliniques d'une grossesse gelée

On distingue un certain nombre de troubles séquentiels caractéristiques de la grossesse non en développement: diminution et arrêt de la circulation sanguine utéro-placentaire dans le contexte d'une lésion des structures du placenta; arrêt de la circulation utéro-placentaire; violation de la structure de la couche interne de l'utérus (endomètre) causée par la présence d'éléments morts de l'ovule dans la cavité utérine.

Les signes cliniques de grossesse non en développement peuvent être extrêmement rares dans le contexte de l'arrêt de l'augmentation de la taille de l'utérus et de leur décalage avec l'âge gestationnel. Cependant, l'utérus peut être de taille normale, peut être réduit et peut même être agrandi s'il est rempli de sang lors du détachement de l'ovule.

Pendant un certain temps après la mort de l'embryon / du fœtus, la patiente peut se sentir enceinte. Cependant, au fil du temps, les signes subjectifs de grossesse disparaissent progressivement. Des taches sur les voies génitales et des crampes abdominales sont régulièrement notées. En règle générale, la gonadotrophine chorionique dans le sang d'une femme est à un niveau extrêmement bas ou même complètement absente.

Diagnostic de grossesse non en développement

L'identification la plus fiable d'une grossesse non en développement peut être basée sur les résultats d'un examen échographique en l'absence de rythme cardiaque fœtal. L'un des types les plus courants de grossesses manquées est l'anembryonie, c.-à-d. l'absence d'embryon dans la cavité de l'ovule après des semaines de grossesse. Dans ce cas, l'ovule est plus petit qu'il ne devrait l'être et l'embryon n'est pas visualisé.

Dans d'autres cas de grossesse non en développement, selon l'échographie, la taille de l'ovule correspond ou est en retard dans son développement, l'embryon peut être visualisé, mais sans rythme cardiaque. Souvent, un hématome rétrochoriel peut être détecté, qui est une accumulation de sang au site de détachement de l'ovule de la paroi utérine.

Avec un séjour plus long de l'embryon mort dans l'utérus, la visualisation de l'embryon est impossible, il n'y a aucun signe de son activité vitale. La taille de l'utérus est en retard sur l'âge gestationnel, il y a une déformation de l'ovule avec des contours flous.

Enlèvement de l'ovule mort

La mort d'un embryon / fœtus ne s'accompagne pas toujours de son expulsion spontanée de l'utérus. Des cas sont souvent observés lorsqu'un ovule mort persiste dans l'utérus pendant une durée indéfinie. La raison de ce retard peut être: une fixation primaire serrée de l'ovule à la paroi utérine lors de l'implantation, une insuffisance des réactions de rejet immunitaire de l'ovule mort, une diminution de l'activité contractile de l'utérus.

Lorsqu'un embryon mort est dans l'utérus pendant plus de 4 semaines, les éléments de la décomposition de l'ovule pénètrent dans la circulation sanguine maternelle, ce qui peut provoquer des saignements massifs lors de la tentative d'interruption de grossesse. Par conséquent, avant le curetage de l'utérus, il est nécessaire de réaliser des études sur l'état du système de coagulation sanguine et, si nécessaire, d'effectuer un traitement approprié..

Après un examen approfondi et une préparation appropriée de la femme (mise en place de mesures thérapeutiques et préventives visant à réduire le risque de développer d'éventuelles complications), il est nécessaire de mettre fin à une grossesse gelée. À cette fin, une dilatation instrumentale ou médicamenteuse du col de l'utérus et une extraction instrumentale du contenu de l'utérus sont effectuées. Il est également possible d'utiliser des médicaments spéciaux pour l'ablation non opératoire de l'ovule de l'utérus. Immédiatement pendant l'avortement ou immédiatement après son achèvement, une échographie est nécessaire pour s'assurer que les parties du fœtus et du placenta sont complètement retirées. Après l'ablation de l'ovule pendant la grossesse non en développement, quelle que soit la méthode d'interruption choisie, il est conseillé d'effectuer un traitement anti-inflammatoire.

Dans chaque cas, avec une grossesse non en développement, un examen approfondi est nécessaire pour identifier les causes possibles de l'interruption de grossesse avec leur élimination ou affaiblissement ultérieur de l'action.

Comment réduire la probabilité de mort embryonnaire?

Pour réduire la probabilité d'action d'éventuels facteurs néfastes sur le déroulement de la grossesse, il est nécessaire de procéder à un examen de dépistage des patientes prévoyant une grossesse, ainsi que des femmes en début de grossesse pour une infection urogénitale. Il est également important de mener des conseils médicaux et génétiques afin d'identifier les groupes à haut risque de pathologie congénitale et héréditaire. En présence de causes endocriniennes de fausse couche, un traitement hormonal correctif approprié doit être sélectionné.

Il est également important d'identifier diverses maladies auto-immunes et leur correction. Une re-grossesse est possible lorsque les causes identifiées de décès de l'embryon / du fœtus sont éliminées et après le traitement nécessaire. Lors d'une nouvelle grossesse, un examen échographique est effectué, la détermination des marqueurs dans le sang d'éventuels troubles du développement fœtal, notamment: α - fœtoprotéine, gonadotrophine chorionique, test PAPP-A dans les termes les plus informatifs. Selon les indications, des diagnostics prénataux invasifs sont également réalisés, y compris la biopsie chorionique, l'amniocentèse ou la cordocentèse pour déterminer les chromosomes et un certain nombre de maladies fœtales monogéniques. En outre, ils mettent en œuvre des mesures thérapeutiques et prophylactiques visant à éliminer le processus infectieux, effectuent un traitement anti-inflammatoire spécifique en association avec des immunocorrecteurs, corrigent les troubles du système de coagulation sanguine et préviennent l'insuffisance placentaire à partir des semaines de grossesse..

Les informations sur le site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'autodiagnostic et de traitement. Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin.